L'Expresso du 13 Octobre 2009 

 

Par François Jarraud

 

 

FLASH SPECIAL : LYCEE : LA REFORME SARKOZY

Les mesures annoncées par Sarkozy ! Du travail d'amateur

LE FAIT DU JOUR

Réforme du lycée : premières pistes ?

ÉDITORIAL

Lavons notre linge entre amis

LE SYSTEME

Réformer le lycée : mission impossible ? l EPS l Marathon pour Luc Chatel l Le prêt à taux zéro entre en vigueur l Base élèves ausculté par le Conseil d’État l L'Angleterre investit dans la numératie l Les CoPsy demandent le report de la loi sur la formation

L’ÉLÈVE

Les lycéens revendiquent un autre lycée l Ile-de-France : Aide régionale pour la cantine.

LA CLASSE

L'enfant en difficulté dans Le Nouvel éducateur l Etablissements, devenez partenaires du Café !

LA RECHERCHE

Du secondaire au supérieur : colloque à Paris le 23 octobre l Expo Piaget à Genève

CITOYENNETE

Une pétition contre la candidature de Jean Sarkozy

LES DISCIPLINES

Enseigner la géo avec les TICE l Le syndrome du Titanic au regard de la géo l Cinémascience à Bordeaux du 1er au 6 décembre 2009.

   

 

Flash spécial : lycee : la réforme sarkozy

 

 Un bon constat pour aboutir à six mesures. Le président de la République a présenté ce matin de 11 à 12 heures la réforme des lycées qu'il compte mettre en place. Il maintient le calendrier. La réforme sera présentée aux parents, lycéens et enseignants dans les semaines à venir par le ministre. Les décisions définitives seront prises avant la fin de l'année. L'application aura lieu à la rentrée 2010.

 

Le président a commencé par un constat sévère mais argumenté des difficultés des lycées. Il a mis en avant les inégalités sociales et les sorties sans qualification : 35 000 bacheliers quittant le lycée sans le bac chaque année, 80 000 bacheliers quittant le supérieur sans diplôme, deux fois moins de chance pour un enfant de milieu ouvrier d'accéder à l'enseignement supérieur, 5 fois moins pour une classe préparatoire. Puis le président a présenté une réforme en 6 points.

 

Orientation : "une véritable révolution" annonce Nicolas Sarkozy. Deux principes : l'orientation doit être progressive et réversible. Pour cela le redoublement qui n'est "jamais une solution" doit devenir "l'exception". Pour que les élèves puissent passer en classe supérieure malgré un niveau insuffisant ou changer d'orientation, le ministère créera des stages de vacances. Il y aura des stages passerelle offrant le complément de programme pour changer de filière. Ils pourront aussi avoir lieu en cours d'année. Il y aura aussi des stages de remise à niveau permettant d'éviter le redoublement. Parallèlement le ministère développera les plateformes multimédia d'information sur l'orientation.

 

Tous les lycées devront développer des liens avec le supérieur et les entreprises. Chacun offrira une banque de stages en entreprises. Les services partagés d'enseignement entre supérieur et lycée seront encouragés ainsi que les stages d'enseignants en entreprise. "Comment orienter vers un monde qu'on ignore " demande N Sarkozy ?

 

Réforme de la voie technologique. Le président annonce une refonte des programmes de STI. Plus généralement, il annonce des places réservées en BTS et en IUT pour les bacheliers technologiques et la multiplication des classes préparatoires aux écoles d'ingénieur.

 

Il faut sauver la voie littéraire. N Sarkozy voit trois solutions : la création d'un nouvel enseignement de langues et civilisations étrangères propre à la série permettant une ouverture internationale ; l'introduction de disciplines nouvelles comme le droit ; la création d'un enseignement culturel et artistique ouvrant sur les métiers des loisirs.

 

Accompagnement personnalisé pour les élèves. Pour N Sarkozy il y a trop de cours (1036 heures annuelles en France contre 921 h dans le spays OCDE) et pas assez de plages de travail personnel. Dès la rentrée les élèves disposeront de deux heures d'accompagnement par semaine en seconde. Ce sera étendu en 1ère et Tale en 2011 et 2012. Sous l'autorité d'un enseignant, ils pourront bénéficier de soutien ou d'approfondissement ou encore travailler leur orientation. Cet accompagnement devra trouver place dans les horaires actuels "à moyens constants". Une marge de manoeuvre sera laissée aux établissements.

 

Un plan d'urgence pour les langues. N Sarkozy annonce un nouveau plan pour les langues. Les épreuves du bac seront réformées pour laisser plus de place à l'oral. Pour cela l'Etat s'appuiera sur des assistants de langue et la visioconférence. Les élèves seront regroupés par groupe de niveau. Enfin chaque lycée devra passer un partenariat avec un établissement étranger et organiser des voyages à l'étranger pour tous les élèves. L'Etat compte sur les régions pour aider financièrement les enfants des familles défavorisées à financer ce voyage…

 

L'histoire des arts introduite au lycée. Un enseignement transversal d'histoire des arts sera introduit au lycée grâce à une réforme des programmes de français, histoire et sciences. Il sera évalué au bac. Chaque lycée devra avoir un partenariat avec un établissement culturel local. Il devra nommer un enseignant "référent culture". Chaque lycée devra aussi avoir son ciné club avec une salle équipée pour la projection. Une plateforme développée par France Télévision mettra à disposition des établissements une banque de 200 classiques du film utilisables dans ce cadre. Les établissements seront encouragés à prévoir des retransmissions en direct de créations théâtrales ou d'opéras…

 

Plus d'autonomie pour les lycéens. L'engagement associatif ou dans l'établissement des élèves sera reconnu dans le livret de compétences. Ce sera un "plus" pour l'accès à l'enseignement supérieur. L'âge légal de prise de responsabilité associative sera abaissé de 18 à 16 ans. Les élèves seront associés à la gestion de la cantine et des espaces des établissements.

Ecouter le discours de N Sarkozy

 

 

Du travail d'amateur

 

Ceux qui attendaient une véritable réforme du lycée resteront sur leur faim. Ceux-là même qui attendaient des avancées significatives sur au moins un des points noirs des lycées aussi, tant il apparaît que les solutions proposées ont une efficacité nulle ou fortement réduite.

 

La question du redoublement qui pourrit effectivement le système scolaire français du haut en bas, et qui n'est traitée ici que dans les années où elle est moins criticable, peut difficilement trouver de solution dans un stage de remise à niveau durant un mois d'été. Ce que montrent justement les études sur le redoublement c'est que n'est pas en refaisant le programme qu'on règle les difficultés de l'élève. La solution réside plutôt dans un véritable travail d'accompagnement durant l'année scolaire.

 

Les stages passerelles sont une idée mieux adaptée à condition d'être très vigilant sur le processus de réorientation lui-même de façon à le mettre au service du seul élève. A défaut on aura seulement donné un nouvel outil de tri dans les établissements et renforcé l'élitisme.

 

Le rééquilibrage des filières qui est tenté en modifiant les contenus d'enseignement de la filière littéraire est un pari difficile puisque aucune évolution n'est prévue par ailleurs. Pourra–t-on rendre celle-ci plus attractive en améliorant le niveau de langues ou en développant une branche "loisirs" ? On évite au moins de cette façon une réflexion d'ensemble sur les enseignements de base à donner au lycée…

 

L'accompagnement des élèves est déjà présent dans les lycées à travers les heures de module et d'aide individualisée à hauteur de 4 heures hebdomadaires. Comment ce nouvel accompagnement va-t-il se matérialiser ? Il est probable qu'il remplace ces deux dispositifs d'ailleurs souvent dévoyés. Sera-t-il suffisant pour réduire les inégalités scolaires ? Le président de la République a d'emblée en début de discours fermé la porte à tout aménagement des contenus d'enseignement et des pratiques pédagogiques. On reste donc dans la philosophie des béquilles pour élèves faibles tel que cela est pratiqué au primaire et au collège. L'efficacité de ces dispositifs reste à démontrer.

 

Finalement, N Sarkozy n'aura retenu du rapport Descoings que les mesures les plus limitées. Les mesures proposées  permettent de mieux comprendre l'échec de la réforme, autrement audacieuse, que X Darcos avait proposée en 2008. Quoi qu'il en dise, c'est bien l'Elysée qui regimbe au changement et à la démocratisation scolaire. Les paillettes ne peuvent pas cacher le visage de la tradition.

 

Le fait du jour

 

Réforme du lycée : premières pistes ?

C'est aujourd'hui que Nicolas Sarkozy expose, à 11 heures, sa réforme du lycée. Lundi 12 octobre, c'est à qui proposera ses pronostics sur la réforme du lycée. Le Journal du Dimanche publie "ce que Sarkozy va annoncer". Pour le journal, "dès la rentrée de septembre 2010, les élèves qui le souhaitent (ou que les enseignants auront signalés) disposeront de deux heures d’accompagnement ou de soutien personnalisé effectuées par des enseignants. L’une des préoccupations majeures de l’Elysée est en effet de renforcer le suivi individuel des élèves, comme cela se fait désormais à l’école et au collège". Un dispositif d'autant plus envisageable que le rapport Descoings insiste sur cette nécessité et que les programmes actuels inscrivent déjà… 4 heures hebdomadaires d'accompagnement (2 heures élèves de module et 2 heures d'aide individualisée). Les évaluations de ces dispositifs ne sont d'ailleurs pas encourageantes.

 

Un autre axe identifié par le JDD, c'est l'orientation. "Un élève inscrit dans telle filière pourrait en changer en cours d’année". L'orientation active et sa procédure pourraient débuter en première. Le rééquilibrage des filières est aussi envisagé. "L’idée pourrait être de rendre encore plus scientifique la filière S, afin de décourager des postulants pas assez calés en sciences, et de valoriser son homologue littéraire en la rendant plus attrayante auprès des élèves de seconde" croit savoir le JDD. Mais une solution aussi simpliste ne renforcerait-elle pas simplement l'élitisme ? Un dernier point est avancé par le JDD qui évoque "plus d'autonomie pour les enseignants", une formule qui semble encore à définir.

 

Associated Press fait un autre pronostic. L'agence confirme les deux heures de soutien et le rééquilibrage des filières. Mais elle annonce rien moins que l'abandon de la suppression des postes d'enseignants ! Quant aux prévisions du Café, vous les trouverez dans L'Expresso du 12 octobre.

Article JDD

Dépêche AP

L'Expresso du 12 octobre

Dossier : Réformer le lycée

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Lavons notre linge entre amis

L’oscillomètre de la morale ne sait plus où donner du curseur. Tandis que le philosophe Yves Michaud remet à l’avant de la scène intellectuelle le mérite, le fils du Président hérite du fort convoité EPAD de la Défense.  Méritocratie ou népotisme, quels chemins doivent emprunter nos chères têtes blondes et brunes pour réussir ?

 

Aucun des deux serais-je tentée de répondre. Le rire nous livre un remède infaillible aux dérives des débats de l’instant. Le de plus en plus répandu jeu « jeansarkozy partout » déborde du site de microbloging Twitter pour régaler de nombreux amateurs avec de bons mots plus ou moins réussis. Tourner à la dérision ce qui au premier abord frise le déni des valeurs qui fondent notre modèle républicain est une forme de résistance que les nouvelles voies de communication favorisent. Elle reste toutefois limitée à un cercle d’initiés.

 

Alors empruntons une voie plus ouverte, plus accessible, celle de la Grande Lessive. Le 15 octobre, tout près de chez vous, dans votre école, votre mairie, votre bibliothèque ou votre maison de quartier,  vous pourrez exposer votre linge propre et imaginaire sur un fil collectif. Accrocher un dessin, une photo, un collage, regarder ceux qu’ont déposés des voisins ou des anonymes, cela peut paraître anodin. Cette idée toute simple de construire ensemble, le temps d’une journée, une œuvre éphémère et collective, a fait son bout de chemin depuis que Joëlle Gonthier, son initiatrice l’a mise en œuvre. Et c’est cette simplicité, le fait que chacun, à sa mesure, puisse contribuer à privilégier le partage, l’ouverture et l’imaginaire à toute forme de repli et de fermeture qui rend l’exercice attachant et indispensable.

 

Le 15 octobre, nous sommes tous en mesure de construire une leçon de morale  entre amis, une mosaïque d’expressions personnelles dépourvue de cynisme. De la journée du refus scolaire à la grande lessive, nos agendas se garnissent de rendez-vous citoyens, une façon de résister et de continuer à faire vivre un modèle juste,  contre vents et marées.

Le fil de JeanSarkozy partout

La Grande Lessive

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Réformer le lycée : mission impossible ?

Darcos, Descoings, Apparu : redécouvrez les étapes de la réforme du lycée des prémisses de 2007 à la relance d'aujourd'hui. Le dossier spécial du Café fait le point sur les grands rapports qui ont permis de dessiner les axes de la réforme. Il interroge les spécialistes. Il explique pourquoi la réforme de 2008 a échoué.

Le dossier

 

 

 

 

Marathon pour Luc Chatel

Journée chargée pour Luc Chatel mardi 13 octobre. A 11 heures il écoutera le président de la République présenter la réforme des lycées. Mais c'est lui ensuite qui devra assurer les discussions avec les différents partenaires. Dans la même demi-journée il a inscrit des rencontres avec le Conseil national de la vie lycéenne, les syndicats, les organisations lycéennes et celles des parents d'élèves. A cela s'ajoutent les questions au gouvernement à l'Assemblée nationale.

 

Le prêt à taux zéro entre en vigueur

Le Snuipp rappelle que le prêt à taux zéro destiné aux enseignants titulaires pour acheter leur logement principal est en vigueur depuis la fin septembre.

Le prêt à taux zéro

Dans le Café

 

Base élèves ausculté par le Conseil d’État

Une enquête d’instruction s’est tenue au Conseil d’État lundi 12 octobre 2009 au sujet de la « Base élèves premier degré ». Étaient entendus par le Conseil d’État des représentants du ministère, de la CNIL, les requérants contre Base élèves, Mireille Charpy et Vincent Fristot, ainsi que les intervenants dans ce dossier, le SNUipp-FSU Isère, le PAS-UDAS Isère et la Ligue des Droits de l’Homme. Le Conseil d’État envisage l’issue de ce dossier pour la fin de l’année.

Communiqué

 

L'Angleterre investit dans la numératie

Près de 30 000 jeunes anglais de CP et CE1 vont bénéficier d'un programme spécial de soutien à l'acquisition de la numératie, révèle BBC News. Chacun aura droit à 20 heures de face à face avec un spécialiste pour un coût estimé à 2 500 £ par enfant. Le soutien sera confié à une fondation privée et financé partiellement par des dons.

 

Ce dispositif fait suite à la publication en janvier 2009 d'une étude qui avait montré que laisser 36 000 enfants quitter chaque année l'école anglaise sans une maîtrise minimum de la numératie est un très mauvais… calcul. Chaque individu quittant l'école sans avoir acquis les bases du calcul coûterait 47 000 euros jusqu'à l'âge de 37 ans.

 

En France, les travaux de B Suchaut et S Morlaix ont montré l'importance de la numératie pour les autres acquisitions scolaires. " Ces habiletés numériques entretiennent de forts liens avec les performances dans le domaine de la compréhension à la fin du cycle III" estiment-ils.

Sur BBC News

Etude janvier 2009

 

Les CoPsy demandent le report de la loi sur la formation

Dans une lettre ouverte adressée le 11 octobre à Luc Chatel, l'association des Conseillers d'orientation psychologues regrette que a loi sur la formation contienne des dispositions "qui portent gravement atteinte aux services d'orientation de l'éducation nationale". Elle demande le report de l'examen du texte.

 

Un nouveau président pour l'UNL

Antoine Evennou a été élu le 9 octobre à l’intérim de la présidence de l'Union Nationale Lycéenne pour un mandat courant jusqu’au congrès 2010.

 

Revenir au sommaire

 

 

Les lycéens revendiquent un autre lycée

A la veille de la déclaration présidentielle, UNL et FIDL se sont exprimées  sur la réforme du lycée. L'UNL demande "des objectifs ambitieux" pour L’École. L'UNL souhaite "un véritable service public d’orientation scolaire géré nationalement et dotés de moyens budgétaires et humains supplémentaires ainsi que la création d’un système d’aide scolaire ambitieux généralisé", la mise en place d’un Statut Lycéen d’envergure prenant en compte le coût global de la scolarité (transports, cantine, achat de matériel…)". Enfin, "l’Etat doit prendre ses responsabilités et faire en sorte que tous les jeunes de 16 à 18 ans soient scolarisés".

 

La Fidl mobilise ses militants cette semaine pour réfléchir à la réforme du lycée, ou plutôt des lycées. "La FIDL et les lycéens ne seront pas satisfaits tant que les réponses à la violence scolaire resteront militaristes, que la question des lycées ghettos ne sera pas prise en compte (carte scolaire…), que des lycéens resteront sans lycée, que les classes resteront surchargées, que les postes continueront d’être supprimés , et que le lycée à deux vitesses continuera de se développer".

Communiqué UNL

Fidl

 

Ile-de-France : Aide régionale pour la cantine

Le Conseil régional d'Ile-de-France, à l'initiative de JP Huchon, a décidé de maintenir le prix du repas de cantine dans les 471 lycées franciliens. Pour le président du Conseil régional, il s'agit de soutenir les familles en période de crise.

Communiqué

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

L'enfant en difficulté dans Le Nouvel éducateur

"Quand on parie sur l’éducabilité de tous, qu’on offre le temps nécessaire pour tâtonner et se tromper, chercher et analyser, qu’on respecte les rythmes et cheminements personnels, qu’on laisse l’entraide et la coopération s’installer, dans la classe les résultats sont là et le bonheur d’enseigner également ! " C’est ce que présente le numéro de rentrée du Nouvel Educateur avec de nombreux témoignages d'enseignants (par exemple sur l'aide personnalisée) et un article de Jean-Louis Auduc sur l'échec scolaire de sgarçons.

Le Nouvel Educateur n°194

 

Etablissements, devenez partenaires du Café !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Du secondaire au supérieur : colloque à Paris le 23 octobre

Organisé par le Conseil régional et Paris Tech, le colloque "Comment accompagner les lycéens vers l'enseignement supérieur" arrive au moment où se dessine une réforme de l'orientation. Un de ses points forts est probablement de pouvoir nous proposer des expériences européennes grace à la participation de nombreux spécialistes : E Penttilä, M Garbsch, B Schmäling, D Shorley etc. A voir également la table ronde sur l'accompagnement des lycéens avec Agnès Van Zanten.

Colloque ParisTech

 

Expo Piaget à Genève

A l'occasion de son 450ème anniversaire, l'Université de Genève rend hommage à un de ses plus prestigieux professeurs, Jean Piaget. Psychologue de l'enfant, épistémologue suisse, Jean Piaget (1896-1980) est à l'origine de la faculté de psychologie et des sciences de l'éducation et a largement contribué à son rayonnement international. A l'Uni-mail de Genève, jusqu'au 18 décembre, étudiants, chercheurs et autres visiteurs, peuvent découvrir l'exposition "Bonjour Monsieur Piaget", qui met en scène ses travaux, grâce à de nombreux documents inédits (photos, dessins, manuscrits, valisettes d'expériences, cahiers d'exercices....).

Présetation

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

Une pétition contre la candidature de Jean Sarkozy

"Vous disposerez dans vos missions d'un budget confortable d'1,3 milliard d'euros par an fourni par l'Etat, sur lequel vous aurez toute latitude en ce qui concerne les postes budgétaires 'notes de frais' et 'administration pléthorique et népotisme'… Votre profil : Diplômé du Baccalauréat, vous ne disposez d'aucune expérience professionnelle". Le texte de cette petite annonce bidon circule sur le net. Elle vise Jean Sarkozy, le jeune fils du président, juste bachelier, qui est candidat au poste de président de l'Etablissement public de la Défense (EPAD), un organisme qui gère La Défense, une des cités d'affaire les plus importantes au monde.

 

La pétition invite le fils de N Sarkozy à ne pas se porter candidat et à éviter l'accusation de népotisme. Si vous partagez ce conseil, signez la pétition ci-dessous. En quelques heures vous êtes plus de 40 000 à l'avoir fait !

Signer la pétition

Le blog Mon Puteaux

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Enseigner la géo avec les TICE

A l'occasion du Festival de géographie de Saint-Dié, EduScol publie une petite brochure  "Enseigner la géographie avec les TICE". En une cinquantaine de pages, elle présente une dizaine de séquences pédagogiques tout à fait intéressantes. Par exemple celle sur la ville littorale de Calais, qui exploite les données d'un sig local. Une autre, pour étudier le risque de tsunami, utilise le jeu sérieux. Une autre encore, sur la piraterie, amène naturellement vers un enseignement citoyen.

Enseigner avec les TICE

 

Le syndrome du Titanic au regard de la géo

"Le plus grave est le tissu de contre-vérités dont est cousu le film. Aucun géographe ne peut croire que « le changement climatique a contribué au drame du Darfour » comme l’indique Hulot" s'indigne Gilles Fumey dans un éditorial des Cafés géo. "Personne ne peut croire que la société de consommation n’est que de l’apparence. Martine Tabeaud dénonce un discours qui s’arrête aux carcasses de voitures en oubliant qu’elles « ont été fabriquées par des ouvriers et des ingénieurs, qu’elles ont fourni des emplois, transporté et, finalement, créé des richesses ». Pourquoi Nicolas Hulot ne parle-t-il pas de l’industrie du recyclage et des déchets, pourquoi nier que le capitalisme a amélioré les conditions de vie de beaucoup d’êtres humains ? Gare à l’éco-fascisme."

Café géo

 

Cinémascience à Bordeaux du 1er au 6 décembre 2009

Organisé par le CNRS, cet événement initie des rencontres inédites entre le public, les cinéastes et les scientifiques. Compétition de films internationaux, avant-premières, expositions, conférences et débats avec des chercheurs, journées spéciales… la semaine s’annonce riche en événements.

Aux côtés du grand Jury, un Jury jeune est présent pendant tout le festival pour assister aux projections des films en compétition au Fémina et récompenser son coup de cœur. Eveiller la curiosité des jeunes et leur donner le goût des sciences grâce au cinéma, tel est l'objectif de la sélection Jeune Public.

Le programme

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le mardi 13 octobre 2009.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces