L'Expresso du 4 Janvier 2010 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Les désobéisseurs appellent au boycott des évaluations de CM2

ÉDITORIAL

Tout le web en un livret. Vous plaisantez !

LE SYSTEME

Un énième plan de lutte contre la violence scolaire l Meirieu : Pourquoi la politique ? l Autrans 2010 l Une confrérie musulmane ouvre un collège l Viré à trois ans.

L’ÉLÈVE

Ton Europe, ton avis l A propos des droits des Roms à l'éducation.

LA CLASSE

Des prix pour valoriser chaque élève ? l Portes ouvertes chez les Compagnons du Devoir.

LA RECHERCHE

Entre marché et pression internationale : l'école suisse

CITOYENNETE

Identité(s) nationale(s)

LES DISCIPLINES

Les langues des Têtes chercheuses l Les villes globales l 63 601 002 français.

 

 

Le fait du jour

 

Les désobéisseurs appellent au boycott des évaluations de CM2

Avec "l'appel des 200 maîtres", les désobéisseurs repartent en guerre contre l'évaluation nationale de CM2 prévue en janvier. Trouver une solution sera le premier exercice du nouveau patron de la Dgesco, JM Blanquer.

 

En 2009, les évaluations de CM2 avaient rencontré une résistance certaine.  Officiellement près d'un enseignants sur quatre n'a pas évalué les élèves et probablement la moitié ne l'ont pas fait dans les règles imaginées par la Dgesco. Le ministère avait minimisé cet échec et annoncé le maintien de l'évaluation en 2010. Les critiques portaient sur la conception d'une évaluation portant sur les connaissances d'un programme qui n'était pas terminé en janvier et sur son utilité, cette évaluation n'étant d'aucune aide pour les enseignants pour détecter des difficultés précises chez les élèves et risquant de mettre en concurrence les écoles.

 

Dans un communiqué, le mouvement des "désobéisseurs" appelle à "s'opposer à ces évaluations selon les modalités de leur choix : boycott (un élève absent invalide les évaluations), simple passation des compétences déjà travaillées, notation plus intelligente, autre usage des documents... Dans tous les cas, nous demandons à nos collègues de ne transmettre aucun résultat à l'administration ou à le faire sous des formes qu'elle ne pourrait pas exploiter". L'appel est signé par 200 enseignants, parmi lesquels A Refalo et B Cazals. Il bénéficie du soutien de l'Icem Freinet et de la Foeven ainsi que d'universitaires : P Meirieu, A Ouzoulias, P Frackowiak, A Giordan, D Manesse, H Montagner, L Mucchielli etc.

L'appel

Le dossier du Café

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Tout le web en un livret. Vous plaisantez !

Avec la publication du Guide 2010 du web pédagogique, le Café pédagogique n'entend pas publier un annuaire mais un vrai plan de campagne. Quels sites Internet sont vraiment utiles dans notre pratique d'enseignant ? La question semble simple mais, en réalité, interroge les pratiques. Et c'est celles-ci que nous avons mises au cœur de ce Guide.

 

Le web a ses paillettes. Tous les mois on voit apparaître de nouveaux sites à prétention éducative ou culturelle qui brillent le temps d'un budget publicitaire, qui s'avèrent des coquilles vides ou des instruments de propagande. On ne les trouvera pas dans ce guide.

 

L'Etat "décomplexé" sur le web. Eléments importants  du web pédagogique, les sites officiels connaissent une évolution parfois inquiétante. A coté de "phares" qui demeurent incontestables, on assiste à une reprise en main idéologique de certains sites. C'est le cas, par exemple, d'EduScol qui, petit à petit, est purgé de ses éléments hétérodoxes. Soumis aux pressions des conservateurs, il perd peu à peu sa dimension innovante sous prétexte de "liberté pédagogique". Le site s'effeuille, document après document, d'une précieuse littérature pédagogique qui, en bloc ou en morceaux, disparaît du serveur. Documents d'accompagnement du primaire avez-vous un jour existés ? Même le Guide républicain, pourtant propulsé par un ancien ministre encore aux affaires, vient d'être tronçonné … Le site ministériel lui-même n'a pas été épargné. X Darcos avait réduit au silence les pages de la Depp et de l'Inspection générale. On observe là un petit dégel. Bientôt le printemps ?

 

Pire encore, au moment où est publié ce Guide, on sait que l'Etat ne se contente plus de surveiller le web. Il vient d'attribuer 60 millions d'euros de subventions aux sites d'information qui lui sont proches. Le Monde nous dit que le partage s'est fait entre copains, au bénéfice de grands groupes qui vont pouvoir offrir des sites attirants comme un programme électoral et aussi bien référencés dans nos moteurs de recherche qu'un distributeur d'électroménager.

 

Un paysage incontrôlable. Mais la multitude de sites ouverts par des enseignants ou des associations est toujours au rendez-vous. Ils ont traversé la bulle Internet et la crise économique. Ils ont survécu à l'incroyable mépris officiel qui tente de les envelopper. Leurs auteurs sont revenus de toutes les pressions et de tous les abandons. Quinze ans après son apparition, le web pédagogique reste l'œuvre d'une multitude d'acteurs.

 

Un levier pour nos pratiques. C'est cette richesse que montre ce guide. Même si, obligatoirement, de très nombreux sites excellents ne sont pas cités. Cette année encore nous nous en sommes tenus à 13 sites par discipline. Mais nous avons accordé plus de place aux pratiques pédagogiques, du moins à celles qui nous semblent faire avancer l'Ecole. Car, c'est là la nouveauté du guide 2010. Puisque l'Etat a abandonné toute prétention pédagogique, il laisse aux enseignants la voie libre pour échanger sur leurs pratiques et faire du web un outil de démocratisation scolaire. C'est involontaire. Mais merci !

Les  meilleurs sites pour toutes les disciplines

L'affiche à mettre en salle des profs

 

Revenir au sommaire

 

 

Un énième plan de lutte contre la violence scolaire

Le Figaro a publié le 30 décembre des éléments d'un plan "confidentiel" de lutte contre les intrusions dans les établissements. Rien de bien nouveau pourtant dans le dépliant officiel qui décrit le " dispositif "SAGES". Il montre des patrouilles de gendarmerie à l'abord des établissements scolaires pour lutter contre les trafics. Plus inquiétantes par contre sont  les déclarations des gendarmes à la presse. Ils demandent aux chefs d'établissement de donner les noms des "élèves difficiles" qui seront ensuite sérieusement contrôlés dans leur quartier pour pouvoir être pris en faute.

 

Si ce genre d'information a toujours circulé entre proviseurs et principaux, soucieux de lutter contre la délinquance,  et responsables de la police, l'utilisation médiatique qui en est faite et les dérives possibles pourraient poser problème. D'autant qu'entre temps, la question de lutter contre les intrusions massives, qui est à l'origine de ce "plan", semble avoir été oubliée… Pour le moment le dispositif ne vise que 12 établissements dans 9 départements. Ministre de l'éducation nationale, Xavier Darcos avait lancé pas moins de trois plans visant à "éradiquer" la violence scolaire…

Article du Figaro

Le dépliant officiel

Kriegspiel rue de Grenelle

 

Meirieu : Pourquoi la politique ?

"Me présenter à des élections régionales pour l’écologie politique va me permettre de développer des projets qui me sont chers : la mise en œuvre d’une véritable formation tout au long de la vie… l’incitation systématique aux alternatives à l’économie de marché et à la frénésie consommatoire… le soutien aux initiatives qui incarnent, à tous les échelons, la solidarité en actes… l’encouragement à une création artistique exigeante et populaire à la fois…" Dans un long article, Philippe Meirieu, candidat Europe Ecologie en région Rhîone Alpes, justifie cette entrée tardive en politique.

 

"Je vais devoir travailler sur l’impérative reconversion écologique de l’économie, sans laquelle une région verra ses richesses s’épuiser, son patrimoine disparaître et ses hommes et femmes perdre leur santé et leur emploi", écrit-il. "Dans tous ces domaines, c’est la même exigence qu’il faut mettre en œuvre : l’inventivité. Il faudra inventer des emplois solidaires et durables. Trouver des redéploiements financiers capables de créer de nouvelles dynamiques. Réfléchir à de nouveaux modes de vie. Repenser le quotidien".

Article

 

Autrans 2010

Avec le thème "Internet, source d’innovations pour nos territoires - innover et construire ensemble", les rencontres d’Autrans se dérouleront les 13, 14 et 15 janvier. Au programme notamment un atelier éducation où on parlera de la multiplication des ressources sur l’Internet "comment mieux les exploiter et assurer leur pérennité". Un autre atelier abordera les réseaux sociaux locaux où métier : comment les initier et les animer.

Les rencontres d'Autrans

 

Une confrérie musulmane ouvre un collège

Le Monde du 29 décembre consacre un article au collège Educactive de Villeneuve-Saint-Georges. Ce qui attire ce n'est pas l'importance de l'établissement : une soixantaine d'élèves dont  une cinquantaine de franco-turcs. Mais les méthodes et les valeurs. D'après le quotidien, l'établissement paye les enseignants au mérite, exige un uniforme pour les élèves et impose des sanctions à tout manquement à la discipline. L'établissement appartient à une confrérie dirigée par un imam turc, Fethullah Gülen. Elle gère près de 2000 établissements scolaires dans le monde. L'établissement revendique l'éducation à la citoyenneté. " Le projet Educ'Active passe par l'enseignement du civisme afin d'améliorer les relations des élèves avec l'extérieur. Cet enseignement s'effectuera par le biais d'ateliers de citoyenneté : projets d'entraides, actions humanitaires,visite de maisons de retraites etc... "

Article du Monde

Le site du collège

Sur le site français de F Gülen

 

Viré à trois ans

En Angleterre, les exclusions d'enfants de moins de 6 ans ont augmenté de 6%. "Il y a un problème sérieux et grandissant  avec le comportement des élèves les plus jeunes des écoles primaires et cela rend la vie impossible aux enseignants" clame dans la presse anglaise le responsable de l'éducation des conservateurs. En cause, des statistiques qui montrent 2 600 cas d'exclusion d'écoliers de 3 à 5 ans en Angleterre, en 2007-2008, soit 6% de plus que l'année précédente.

 

Que leur reproche-t-on ? Sur ce total on compte 30 voyous âgés de 3 ans, 830 malfaiteurs de 4 ans et 1 750 racailles de 5 ans. Ils sont exclus pour racisme, violence et même, pour 10 enfants de 4 ans et 20 de 5 ans, pour "inconduite sexuelle". La presse britannique prend ces choses au sérieux. Le ministre des écoles remarque de son coté que la très grande majorité des écoles n'exclut aucun écolier. C'est peut-être de ce coté là qu'il faut creuser…

Article du Guardian

Menteurs, voleurs, sécheurs : au cabanon !

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Ton Europe, ton avis

A quoi peut bien servir le Comité économique et social européen ? Pour le découvrir, le CESE organise, à Bruxelles, une simulation de session plénière. Elle permettra à des élèves d'enseignement secondaire issus des 27 pays membres de l’Union européenne de découvrir le processus de prise de décision du CESE en traitant un sujet concret. Ce sera aussi pour les jeunes une occasion de débattre avec d'autres jeunes venus d'horizons culturels différents sur des sujets concrets. Un bel exercice qui est ouvert à tous : les établissements sont tirés au sort. Mais attention, les écoles souhaitant participer doivent s'inscrire par voie électronique sur le site internet du CESE avant le 15 janvier 2010.

Le site du projet

Dans une académie

 

A propos des droits des Roms à l'éducation

"Nous, syndicats enseignants et associations nous nous rassemblons aujourd’hui en collectif pour dénoncer la situation scandaleuse et méconnue des enfants roms, dont plusieurs milliers en France restent exclus du droit à l’éducation, 20 ans après la Convention internationale des droits de l’enfant". Lancé en novembre dernier par plusieurs associations et mouvements, dont le SNUipp-FSU, la FCPE , RESF. l’ICEM, DEI et Solidarité laïque, cet appel a du mal à trouver son audience si l'on en juge par le faible nombre de souscripteurs de la pétition (56 !).

 

Elle demande "que les maires respectent à la lettre leur obligation de « dresser la liste de tous les enfants résidant dans leur commune et qui sont soumis à l’obligation scolaire.» (Code de l’Education -Art. L131-6),  que les Conseils Généraux prennent au sérieux leur mission de protection de l’enfance.., que les Inspections Académiques ne se contentent pas d’attendre les demandes d’inscription que font remonter les associations mais se soucient des enfants pour lesquels personne n’a entamé de démarches, et qu’elles mettent ensuite à disposition les moyens adaptés pour les accueillir immédiatement dans les établissements".

La pétition

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Des prix pour valoriser chaque élève ?

"Reconnaître et saluer tous les formes de talent qui se sont exprimées dans l'année écoulée" c'est ce que proclame le lycée professionnel Vauvenargues d'Aix-en-Provence. Le 11 décembre il organisait une distribution de sprix, y compris le traditionnel "prix d'excellence".

 

Ringard ou pas ? A côté de ce prix remis à 21 élèves ayant obtenu une mention Très bien au bac, le lycée remettait aussi des prix d'éducation, un prix du Meilleur Délégué, de la meilleure sportive et du meilleur musicien. "Le prix de l'Elève méritant a été décerné à 12 élèves qui, en dépit de difficultés diverses, ont eu un parcours scolaire exemplaire, jalonné d'efforts et de volonté, de courage et de générosité".

Sur le site académique

 

Portes ouvertes chez les Compagnons du Devoir

Du 29 au 31 janvier, les Compagnons de Devoir invitent les jeunes de 15 à 26 ans à découvrir les 25 métiers auxquels ils préparent en alternance. Partout en France, chaque Maison des compagnons organisera des animations pour présenter les métiers du bâtiment, de la boulangerie, du cuir et de la métallurgie.

Le site des compagnons

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Entre marché et pression internationale : l'école suisse

"L’école du 21e siècle cherche sa voie. Elle a été construite dans la logique d’une autre époque. Elle doit donc changer et elle va changer. Mais comme dans toutes les périodes de turbulences, elle est tiraillée par des courants contradictoires. D’un côté un fort courant pour un retour à la tradition (mais quelle tradition ?) et d’un autre une volonté d’aller plus vite de l’avant vers un modèle libéralisé". L'IDEP publie le compte-rendu d'un colloque tenu à Genève en décembre 2008 par l'Association des inspecteurs et directeurs d'écoles primaires de la Suisse romande et du Tessin. C'est l'occasion de retracer l'histoire de cette école, de Stapfer aux votations genevoises, en passant par Pestalozzi, le Père Girard et Piaget. L'école suisse doit faire face aux difficultés d'intégration des élèves d'origine étrangère (un élève sur quatre) et elle met en place des formules d'enseignement prioritaire mais dans un cadre plus concurrentiel entre établissements. Elle évolue aussi sous la pression des évaluations internationales et d'une droite qui a fait de l'Ecole son cheval de bataille.

Le séminaire de décembre 2008

Genève laboratoire des fusions conservatrices

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

Identité(s) nationale(s)

Le Monde publie plusieurs tribunes à propos du débat sur l'identité nationale. "Je suis Jean Mohammed de la Bastille ! Je suis français ! J'aime la France, sa culture, sa cuisine, son culot ! Mais je n'aime pas ce qu'elle est devenue" affirme Mounir Aberkane qui lie les problèmes d'intégration à "l'importation des dysfonctionnements du modèle social, économique et diplomatique de la nouvelle Rome", les Etats-Unis.

 

Michka Assayas fait partie des milliers de français qu'une administration experte est en train de priver de leur nationalité. "Des dizaines de milliers de Français ont été mis en demeure de prouver qu'ils étaient français. Des témoignages comme le mien abondent depuis deux ans dans les journaux ou sur Internet : retraitées de l'éducation nationale à qui l'on interdit de rendre visite à des frères et soeurs malades à l'étranger, militaires risquant leur vie pour la France, dont les parents ont eu la mauvaise idée de naître en garnison à l'étranger, considérés comme apatrides, employés d'entreprise que l'on empêche de partir pour l'étranger où un travail les appelle, étudiants qui ne peuvent se présenter à des examens, avocats qui ne peuvent prêter serment. A tous, tous les jours, on refuse des papiers. On leur interdit de circuler, de travailler, en un mot de vivre, comme tous les Français".

Article du Monde

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Les langues des Têtes chercheuses

"Les langues sont vivantes : elles naissent, se transforment, meurent". Agnès Florin et Olivier Néron de Surgy ouvrent ainsi le dernier numéro de "Têtes chercheuses", le trimestriel scientifique de l'université de Nantes, qui est totalement dédié aux langues et à la linguistique. Michel Candelier et Hamida Demirdache expliquent ce qu'est la linguistique. Enrica Bracchi évoque le devenir des langues. Holger Schwerk réfléchit aux rapports des langues et des TIC: quel avenir pour les langues qui n'ont ni alphabet ni signe Unicode ? Mais le numéro évoque aussi l'acquisition du langage, les enjeux socioculturels, le statut du français. Un dossier magnifique, distribué dans les CDI de la région, grâce au soutien du Conseil régional, et accessible à tous sur Internet.

Têtes chercheuses

 

Les villes globales

Sciences humaines propose un excellent dossier sur les "villes mondiales". Sous la signature de nombreux géographes il présente l'état des grandes villes de la planète : Londres, Shanghai, Mumbay, Mexico, Washington, Bruxelles, Moscou, Tôkyô etc. Mais c'est surtout à une découverte du concept de ville globale que nous amène ce numéro, sous la houlette de Saskia Sassen et de son groupe de recherche. On a donc là d'excellentes pistes aussi bien pour un travail sur la mondialisation que pour la géographie urbaine. Les articles et les cartes sont accessibles sur Internet.

Sciences humaines, Grand Dossier n°17

Les villes connectées

L'atlas de la mégalopole américaine

 

63 601 002 français

L'Insee a publié les résultats du recensement 2007. Toutes les régions voient leur population augmenter par rapport à 2006 à l'exception de Champagne Ardennes et de la Guadeloupe.

Le recensement

Les résultats précédents

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le lundi 04 janvier 2010.

Partenaires

Nos annonces