Les CDI ont 50 ans 

C’est par un hommage à Marcel Sire, qu’a été fêté le cinquantenaire de la création des « CDI » au lycée Janson de Sailly (Paris 16e) mercredi 27 janvier 2010. Que dire de cette émouvante soirée préparée avec soin et qualité par les professeurs documentalistes du lycée dont on a craint un instant qu’elles allaient être oubliées dans la liste des personnes remerciées ?


Marcel SIRE… quatre lettres qui vont si bien avec l’histoire des CDI !

S comme Satisfaction et Service : la satisfaction de pouvoir commémorer au sein de la communauté des professeurs documentalistes, des IPR EVS, des chefs d’établissements du lycée Janson de Sally, des chercheurs en sciences de l’information et sciences de l’éducation, un moment important dans l’histoire des CDI et de la pédagogie documentaire. Ce temps a aussi permis de mesurer le parcours de cette idée et des réalisations qui en ont découlé, des innovations, de la contribution au système éducatif, de l’effort fourni au Service des élèves. Oui, le CDI est bien un service que l’on doit à l’élève, à la communauté éducative. « C’est Photo Morguefileune question d’objectifs de réussite des élèves » comme le souligne Monsieur Durpaire (IGEN EVS) dans son discours en conclusion de la soirée.

S comme Savoirs documentaires nombreux, identifiés ou à identifier, reconnus ou pas comme l’a mis en évidence Yolande Maury dans son intervention sur le regard de la recherche sur les CDI et la documentation scolaire.


I comme Innovation ou Information : Marcel Sire a, dans le contexte politique et culturel de la fin des années 50, permis l’installation de l’ancêtre du premier CDI en France. Monsieur Le Goff, doyen du groupe EVS de l’IGEN, a en effet souligné en introduction à cette soirée, que « depuis son invention, le CDI est au carrefour des innovations et les compétences des documentalistes sont sollicitées sur des sujets les plus divers qui se rapportent souvent à l’ouverture de l’école sur l’extérieur ». Innovant ou porté par un courant innovant ? Innovation pédagogique qui valorise le travail personnel, recherche personnelle… un rapport à la confiance accordée à l’élève. Cette innovation est aussi celle du travail sur l’Information comme l’ont soulignés les interventions de Yolande Maury (Chargée de recherche INRP, Maître de conférence Lille) et Christiane Etévé (Chargée de recherche INRP, Maître de conférence)

I aussi comme Inspection… parce que Marcel Sire est aussi dans l’histoire du groupe EVS de l’inspection qui souffre de limites mal définies (M. Mignaval (chargé de recherche INRP, professeur au lycée Carnot)


R comme Réseau et Ressources. Utilisé par Marcel Sire et cité par Monsieur Durpaire l’importance de la création, de la notion de réseau documentaire : « il s’agit de toutes les ressources d’un territoire à définir qui au plus bas niveau pourrait être le district et au plus haut l’académie : ressources humaines, techniques et bien sûr documentaires ».


E comme Emotion, Enthousiasme et Elèves

Comment ne pas parler des élèves dans ce moment consacré à cette pédagogie mise en œuvre avec l’apparition des CDI, des documentalistes ? Ces services créés portaient « plusieurs idées nouvelles […] le partage d’une information utile à tous, la possibilité  de travailler de manière collégiale, la nécessité d’actualiser ses connaissances et celle d’innover, de moderniser son enseignement » (M. Le Goff)

Emotion, celle portée par Mme Lévy-Delpla (IPR EVS – Paris). « Emotion pour tous ceux qui entendaient le nom de Marcel Sire depuis leurs débuts professionnel. Emotion car de moment de commémoration, de mise en commun, permet de mesurer le chemin parcouru et le parcours du personnage ». Et enfin un très joli mot pour la fin, mot prononcé par Monsieur Durpaire : Enthousiasme : « un terme essentiel pour que vive la documentation et qu’elle joue son rôle pédagogique et éducatif. […] Tout ce que j’ai pu lire sur l’œuvre de Marcel Sire montre que c’était un homme enthousiaste et que cet enthousiasme, il le voulait partagé et le voyait gage d’avenir de la profession naissante de documentaliste. Il disait en effet du documentaliste : « son enthousiasme permanent sera communicatif et lui permettra de durer tout en se transformant ».


Blandine Raoul-Réa

 

Sur le site du Café
Par raoul_rea , le jeudi 28 janvier 2010.
En direct du forum
Baisse du niveau physique, une fatalité pour l’EPS ?
- « Proposer une EPS ne laissant aucun élève au bord du chemin » invite à prendre en compte ce qui se fait en direction des élèves en situation de handicap. La revue Contrepied, du Centre EPS et société, y a consacré des comptes rendus de pratique et...
Baisse du niveau physique, une fatalité pour l’EPS ?
- Comme bien souvent quand il s'agit d'EPS  ou de sport scolaire on a tendance à considérer que tout commence au collège. Je crois qu'on oublie  et qu'on néglige un peu trop l'EPS et le sport scolaire du premier degré. Les...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces