L'Expresso du 17 Mars 2010 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Le Café dévoile le  cahier des charges de la formation des enseignants

ÉDITORIAL

Formation : Un cahier des charges irréaliste

LE SYSTEME

Profs des écoles : concours internes 2010 l Mayotte Polynésie : Concours des instituteurs l 23 Mars : Le privé aussi l La tuberculose n'épargne pas les établissements scolaires du 93 l.

L’ÉLÈVE

Les métiers du sport.

LA CLASSE

Un rapport de l'Inspection générale valide les apports des TICE à l'enseignement des langues l Le Site.TV change de formule

LA RECHERCHE

Le cerveau et ses usages…

CITOYENNETE

L'ECJS recadré en CAP

LES DISCIPLINES

Quelles métropoles demain ?  l Les villes face au défi climatique l Les langues au bac.

 

 

Le fait du jour

 

Le Café dévoile le  cahier des charges de la formation des enseignants

Comment seront formés les futurs enseignants qui, de la petite section de maternelle à la terminale, formeront les jeunes Français ? Le ministère va publier à la fin du mois un arrêté définissant le cahier des charges de la formation des enseignants. Le Café s'est procuré le projet de texte et vous propose de le découvrir.

 

Le texte comprend l'arrêté proprement dit et son annexe qui constitue le cahier des charges de la formation des enseignants.

 

L'arrêté rappelle que les futurs maîtres seront formés en université et recevront une initiation à la recherche " qui fait partie du bagage du futur professionnel afin de lui donner les moyens d’analyser et de faire évoluer ses pratiques". La formation professionnelle arrive à l'article 3 qui mentionne : "Les cursus de master intégrant une préparation aux concours de l’enseignement proposeront, dans ce cadre, aux étudiants  outre un enseignement tel qu’il est défini à l’article 2 ci-dessus et portant plus particulièrement sur l’acquisition des compétences 1, 2, 3, 4 et 8 du référentiel de compétences précisé dans l’annexe du présent arrêté :

- un stage d’observation et de pratique accompagnée d’une durée ne pouvant excéder 40 jours et dans la limite de 108 heures ;

- un stage en responsabilité n’excédant pas 108 heures et rémunéré". Dans cet article on retiendra l'emploi du verbe "proposer"  qui ne rend pas les stages obligatoires et la réduction des enseignements dispensés à 5 points du référentiels, justement ceux qui ne relèvent pas des pratiques professionnelles. Les futurs enseignants devront être savants dans leur discipline, maîtriser l'orthographe et les TICE et agir en fonctionnaire.

 

Le cahier des charges définit  les 10 compétences du futur enseignant:

- agir en fonctionnaire de l'État et de façon éthique et responsable ;

- maîtriser la langue française pour enseigner et communiquer ;

- maîtriser les disciplines et avoir une bonne culture générale ;

- concevoir et mettre en œuvre son enseignement ;

- organiser le travail de la classe ;

- prendre en compte la diversité des élèves ;

- évaluer les élèves ;

- maîtriser les technologies de l'information et de la communication ;

- travailler en équipe et coopérer avec les parents et les partenaires de l'école;

- se former et innover.

 

Le texte ne prévoit aucun cadrage national des formations. Il minimise la formation professionnelle, regroupée en fin de formation à un moment où le jeune enseignant est déjà en poste devant les élèves. C4est après la prise de fonction que la formation professionnelle commence. Et ce n'est pas par hasard.

 

Interrogé par le Café, Jean-Louis Auduc décrypte le texte. " Toute référence aux IUFM a été gommée dans le nouveau texte. Le mot n’apparaît a aucun moment, comme si pour le ministère il ne s’agissait pas d’une intégration dans une université comme école interne, mais d’une disparition-dilution", note JL Auduc. " Alors que l’arrêté du 19 décembre 2006 insistait sur  la progressivité de l’acquisition de ces dix compétences liées entre elles, le texte mis en concertation comporte  le risque d’un émiettement, d’un fractionnement de ces compétences qui peut permettre de justifier, notamment pour les CAPES, l’abandon de toute approche professionnelle dans les concours et  la non-obligation des stages".

Lisez le commentaire de Jean-Louis Auduc

Le projet d'arrêté

Le dossier formation du Café

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Formation : Un cahier des charges irréaliste

"Enseigner est un métier qui s'apprend", affirme l'arrêté projeté accompagnant le cahier des charges de la formation des enseignants. "Faire cours et faire apprendre, conduire une classe et individualiser son enseignement, exiger des efforts et donner confiance, susciter l'intérêt, évaluer les aptitudes et percevoir les talents, aider à l'orientation. Tout cela nécessite une formation initiale et continue approfondie : rien ne doit être laissé aux aléas de la vocation pédagogique ou du hasard professionnel". Le cahier des charges de la formation des enseignants reprend des formules que ses détracteurs ont opposé jusque là au projet gouvernemental. " Enseigner dans le cadre du service public d'éducation nationale est une mission" ajoute encore le texte dans un élan qui ne peut laisser insensible aucun enseignant. Mais ces belles phrases sont extraites de l'annexe de l'arrêté. Celui-ci est-il en accord avec cette vision de l'enseignant ?

 

Toutes les compétences ne se valent pas… Organiser le travail de la classe, évaluer les élèves ou diversifier son enseignement sont remis à plus tard. Précisément à la première année d'exercice durant laquelle les futurs enseignants feront cours à temps complet tout en étant suivis par un tuteur. C'est après avoir mené ses classes que le jeune enseignant apprendra à le faire. C'est après avoir posé son autorité en classe qu'on lui enseignera ce que c'est que l'autorité. Il est clair pour les rédacteurs du projet que l'obéissance du fonctionnaire et les savoirs disciplinaires passent avant la gestion d'une classe. Ou plutôt, il semble que pour eux, les compétences professionnelles relèvent si peu des choses qui s'apprennent qu'on s'en débarrasse en fin de parcours. Pour les rédacteurs du projet, enseigner n'est visiblement pas un métier qui s'apprend.

 

Un cahier des charges en contradiction avec l'arrêté. L'ensemble du cahier des charges annexé à l'arrêté met à égalité compétences professionnelles et disciplinaires. Par exemple, il affirme : " Des savoirs théoriques déconnectés de la pratique sont inefficaces dans une formation professionnelle et, symétriquement, les situations rencontrées sur le terrain par les futurs professeurs ne sont pleinement formatrices que si elles sont analysées à l'aide d'outils conceptuels et des apports de la recherche universitaire. Les stages se placent au cœur du dispositif de formation : ils doivent être préparés, accompagnés, exploités par des formateurs exerçant dans les écoles, les collèges ou les lycées associés à des formateurs des établissements d’enseignement supérieur". Or on a vu que la place des stages est loin d'être centrale et que la formation professionnelle est relégué à la période où le stagiaire est déjà devant les élèves. Le cahier impose par contre un stage en entreprise, au motif qu'il " a besoin de comprendre le monde du travail, et notamment l'entreprise vers laquelle s'orientera la majorité des élèves". Pour la voie professionnelle et technologique, on souhaite un stage de trois mois en entreprise.

 

L'amorce d'une éthique ? L'annexe de l'arrêté, qui constitue le cahier des charges proprement dit, propose une définition des compétences professionnelles. Elle est souvent touchante car elle amorce la définition d'une éthique du métier. " Agir de façon éthique et responsable conduit le professeur à faire comprendre et partager les valeurs de la République… ; à respecter dans sa pratique quotidienne les règles de déontologie liées à l'exercice du métier de professeur dans le cadre du service public d'éducation nationale ; à respecter les élèves et leurs parents ; à respecter et faire respecter le règlement intérieur, les chartes d'usage des ressources et des espaces communs ; à respecter et faire respecter les droits et devoirs en les usages du numérique dans la société de l’information; à collaborer à la réalisation d'actions de partenariat engagées entre l'établissement et son environnement économique, social et culturel ; à prendre en compte la dimension civique de son enseignement". Une éthique professionnelle qu'on ne peut que ratifier mais qui ne constitue pas le code éthique dont la profession aurait peut-être besoin.

 

Que ne doit pas savoir le professeur ? Le cahier des charges énumère sur plusieurs pages tout ce que doit savoir faire ou connaître un bon enseignant." Tout professeur possède les connaissances attendues d'un diplômé de l'enseignement supérieur, dans la maîtrise de la langue écrite et orale (vocabulaire, grammaire, conjugaison, ponctuation, orthographe)… Il connaît les mécanismes de l'apprentissage dont la connaissance a été récemment renouvelée, notamment par les apports de la psychologie cognitive et des neuro-sciences…." Mieux encore. "Le professeur connaît l'état de la recherche  dans sa discipline ; dans le domaine de la didactique, de la pédagogie et de la transmission de savoirs… Le professeur connaît la politique éducative de la France". Mais qui lui apprendra tout cela ?

Le projet d'arrêté

Le dossier formation du Café

Lisez le commentaire de Jean-Louis Auduc

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Profs des écoles : concours internes 2010

Le Journal officiel du 16 mars publie trois arrêtés fixant le nombre d'emplois à pourvoir aux premiers concours internes de professeur des écoles (450 dont 25 pour Mayotte et 20 pourla Polynésie) et par  listes d'aptitude (2550 dont 80 pour Mayotte et 100 pour la Polynésie). Un second arrêté répartit les postes des listes d'aptitude par département. Le troisième texte répartit les postes pourvus par les premiers concours internes.

Nombre de postes

Listes d'aptitude

1er concours internes

 

Mayotte Polynésie : Concours des instituteurs

Le Journal officiel du 16 mars publie deux arrêtés fixant le nombre d epostes offerts aux concours d'instituteurs à Mayotte (102) et en Polynésir (60).

Mayotté

Polynésie

 

23 Mars : Le privé aussi

La Fep Cfdt, première organisation syndicale du privé, appelle les enseignants à participer à la journée de grève du 23 mars. "Les personnels de la Formation et de l'Enseignement privé subissent comme les autres des pertes d'emploi".

 

La tuberculose n'épargne pas les établissements scolaires du 93

La tuberculose n'a pas disparu. Elle connaît un fort regain dans le département le plus défavorisé d'Ile-de-France, la Seine Saint Denis. Dans Le Monde, Laetitia Clavreul décrit le quotidien des collégiens de Clichy face au dépistage systématique.

Article du Monde

En 2009 aussi

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Les métiers du sport

Il y a plus de métiers du sport qu'on ne l'imagine. C'est le premier apport de cette brochure de l'Onisep. A coté des professionnels de la compétition (arbitre, entraineur), des enseignants et éducateurs il y a les métiers de la vente , du commerce, de la gestion des événements etc. Et globalement c'est un secteur qui se développe car plus de la moitié des Français pratiquent au moins une activité sportive. Ce nouveau numéro de l'Onisep donne des repères sur l'emploi, présente une vingtaine de métiers et de formations du sport, avec, à l'appui, des témoignages.

Commander l'ouvrage

Tous les métiers du sport sur Curiosphère

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Un rapport de l'Inspection générale valide les apports des TICE à l'enseignement des langues

"L’apport des TICE dans l’évolution de l’enseignement des langues vivantes, s‘il est pensé dans ses visées pédagogiques, est indéniable et ouvre des voies extrêmement prometteuses" affirme le rapport des inspecteurs généraux Reynald Montaigu et Raymond Nicodeme. Ensemble ils ont travaillé sur "les modalités et usages nouveaux" en enseignement des langues. Leur rapport déborde donc la place des Tice pour évoquer aussi les groupes de compétences et les stages intensifs.

 

"Les enseignants ne peuvent plus ignorer ces outils dans le cadre de leur pratique quotidienne d’enseignement", ajoutent les auteurs à propos des tice. "Comment en effet ne pas voir l’intérêt pour l’enseignement en langues vivantes de donner davantage d’occasions d’entendre et de s’exprimer, davantage d’occasions de s’entraîner et d’être évalué dans les compétences de l’oral ? Parce qu’ils permettent de créer, en plus et au-delà des seules relations pédagogiques classiques de la classe, une interface supplémentaire entre élèves et professeur, ces outils, notamment les ENT et la baladodiffusion, étendent donc de fait le domaine de la classe, en accroissent l’espace et le temps". Le rapport montre que l'utilisation des baladeurs en classe dédramatise l'oral, permet à l'élève d eprendre de la distance par rapport à sa propre production et facilite une pédagogie différenciée.

 

Le TBI est lui aussi accueilli avec enthousiasme. " Pour l'enseignant de langues vivantes, le TBI est l'occasion de concevoir des situations de classe variées et attractives. Toute la classe peut, par exemple, réaliser un travail collectif de visionnement d’une vidéo, puis interagir verbalement pour dégager le sens du message, enfin mettre en relation le sens avec des éléments écrits à reconnaître ou à produire, selon le cas. Enfin, une utilisation ludique peut parfois être réalisée sous forme de jeu entre deux équipes recherchant le sens caché d’un document ou réalisant une recherche dans un site en ligne ou capturé". Le rapport reconnaît au TBI une forte capacité à concentrer l'attention, faire agir les élèves et donc favoriser la mémorisation, aider les élèves en retrait à intervenir.

 

Préconisations. Le rapport encourage aussi les laboratoires multimédia, l'usage des ENT, de la visioconférence et le "livret de compétences formatif" développé par un enseignant. Il préconise donc "d’équiper a minima toutes les salles de classes de langues vivantes d’un vidéo projecteur, d’un ordinateur muni de haut-parleurs et d’une connexion au réseau Internet; de constituer dans tous les établissements scolaires un « Département Langues Vivantes » regroupant les activités d’enseignement et de recherche en langues de manière à constituer une équipe « inter langues » afin de mutualiser les pratiques". Reynald Montaigu et Raymond Nicodeme donnent aussi des consigne sprécises pour utiliser en classe la visioconférence et les groupes de compéteces.

Le rapport

 

Le Site.TV change de formule

A partir du 17 mars, Le Site.TV propose des abonnements annuels aux enseignants (primaire, histoire-géo et svt seulement). Ils pourront ainsi disposer individuellement des ressources  vidéos et des accompagnements pédagogiques ou encore acheter à la pièce les extraits vidéos.

Le site TV

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Le cerveau et ses usages

"Il est de mon devoir de biologiste de réagir face au retour des idées déterministes qui tendent à justifier le fichage des comportements de certains enfants, souvent dès la maternelle, au prétexte qu'ils risquent de devenir des délinquants ou des antisociaux", écrit Catherine Vidal dans Fenêtres sur cours n°338. "Cette vision est en totale contradiction avec les progrès de nos connaissances sur le cerveau. On a fait la démonstration que rien n'y est jamais figé, que le cerveau évolue sans arrêt et se construit en fonction des apprentissages et des expériences vécues".

FSC 338

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

L'ECJS recadré en CAP

Le Journal officiel du 16 mars publie un arrêté qui réforme l'enseignement d'ECJS en CAP. Celui-ci est remplacé par un enseignement "d'éducation civique" là où il y avait éducation civique, juridique et sociale.

Arrete 2002

Arreté 2010

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Quelles métropoles demain ?

Aujourd'hui, un habitant sur deux de la planète vit dans une zone urbaine et 3 milliards de citadins devraient les rejoindre d'ici à 2050. Les enjeux des mégalopoles sont multiples: en terme sociaux, environnementaux, d'urbanisme, mais aussi en terme de concurrence accrue entre les grandes cités. L'OCDE organise le 23 mars à Paris un atelier sur l'avenir des métropoles. Avec Lamia Kamal Chaoui, Chef du programme "Développement urbain" de l'OCDE. Le débat sera animé par Serge Marti (Le Monde), vice-président de l'Ajef.

Le programme

 

Les villes face au défi climatique

Comment les villes américaines s'adaptent-elles au défi énergétique et climatique mondial ? Le BE Etats –Unis donne en exemple Pittsburgh, Denver et Seatlle : trois façons de s'adapter à la situation actuelle.

BE Etats Unis

 

Les langues au bac

Le Journal officiel du 16 mars publie la liste des académies et des collectivités d'outre-mer dans lesquelles peuvent être subies les épreuves obligatoires de langues vivantes autres qu'allemand, anglais, espagnol et italien à la session 2010 du baccalauréat général et du baccalauréat technologique.

Au J.O.

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le mercredi 17 mars 2010.

Partenaires

Nos annonces