L'Expresso du 19 Avril 2010 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Les Assises numériques ont fédéré les acteurs de l'Ecole pour préparer sa révolution culturelle

ÉDITORIAL

L'école sera numérique ou s'épuisera

LE SYSTEME

Les chefs d'établissement critiquent les indicateurs du bac l La FIDL et le ministère pacsés contre l'homophobie l 50% de diplômés du supérieur dès 2012 l L'internationale de l'éducation faut campagne pour l'éducation pour tous l Angleterre : Les profs refusent de faire passer les évaluations nationales l Quelques grains de sable dans le plus grand fichier du monde l Sénégal : Une thèse sur les volontaires  de l'éducation l.

L’ÉLÈVE

Forte augmentation des étudiants en BTS.

LA CLASSE

Quel impact de l'usage des TIC sur les apprentissages ?

ETABLISSEMENT PARTENAIRE

Envie de savoirs 2010

LA RECHERCHE

Forces et faiblesses du système éducatif français

CITOYENNETE

La Journée de la mémoire de la traite négrière

LES DISCIPLINES

Les retraites vues par l'OCDE l L'Apses conteste les experts l Géo'rizon 2010-04-19.

 

 

Le fait du jour

 

Les Assises numériques ont fédéré les acteurs de l'Ecole pour préparer sa révolution culturelle

Peut-on réunir sur une question tous les acteurs de l'Ecole ? Oui s'il s'agit du numérique. C'est sans doute le principal enseignement des Assises nationales de l'éducation et de la formation numériques. Pendant deux jours, les  15 et 16 avril, les Assises ont réuni à la Cité des sciences de Paris, plus de 400 acteurs de l'Ecole, faisant de cet événement un rendez-vous majeur qui, d'ailleurs, va être pérennisé.

 

Il y avait là des enseignants bien sûr, des chercheurs, mais aussi des chefs d'établissement, des formateurs, des associations, des syndicalistes, des représentants des parents d'élèves, des chefs d'entreprise et des politiques. Au premier plan, Jean-Michel Fourgous et Benoît Loutrel, directeur des programmes Economie numérique au Commissariat général à l'investissement. Tous réunis pour échanger sur les apports du numérique à l'éducation et à la formation. Tous aussi, il faut le dire, en attente de deux opportunités pour l'Ecole : le plan Chatel pour l'Ecole numérique, suite au rapport Fourgous.

 

En clôturant les Assises, Henri Verdier, président de Cap Digital, appelait les participants à faire des propositions pour l'appel public du Commissariat général à l'investissement. C'est que les participants sont partis convaincus que le système éducatif français doit rattraper son retard. La force de conviction de JM Fourgous, les synthèses des ateliers, les informations données sur le développement de l'éducation numérique dans le monde,  ont rendu cette exigence évidente. Cette "révolution numérique" qui rendra l'Ecole plus efficace, l'enseignement plus personnalisable, les heures d'école moins ennuyeuses nécessite du matériel. C'est le sens de la venue du représentant du Commissariat général à l'investissement et de JM Fourgous. Pour ce dernier il faut aller plus loin : "l'essentiel c'est la culture numérique".  Il demande rien moins qu'une révolution culturelle dans l'éducation en commençant par une modernisation des rapports humains dans l'institution. Ca vaut la peine de lire notre reportage !

Lire le reportage du Café

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

L'école sera numérique ou s'épuisera

Ces quelques lignes sont écrites à la sortie des Assises de l'éducation et de la formation numériques et, sans doute, sous l'influence du dynamisme impulsé par Jean Michel Fourgous.

 

L'école sera numérique parce qu'elle doit être plus efficace. C'est-à-dire capable de hisser un pourcentage supérieur de la jeunesse vers des études supérieures longues. Rappelons parmi les particularités du système éducatif français son taux croissant d'échec en lecture et en maths (22% d'élèves mauvais lecteurs dans Pisa 2006), son nombre important de jeunes quittant l'école sans qualification reconnue (130 000), son faible taux d'accès aux études supérieures longues (64%). Ces taux ont évidemment un lien dialectique. Ces mauvais résultats auront un impact économique croissant face à des pays qui peuvent entrer dans la compétition mondiale parce qu'ils ont la main d"œuvre compétente pour le faire. L'OCDE a pu calculer la plus value apportée par des études supérieures à l'intéressé mais aussi à l'ensemble de la société. Le même calcul existe pour les jeunes non diplômés. Si l'école n'est pas à même de produire les travailleurs qualifiés nécessaires au développement économique durable, nous ne pourrons même plus financer l'école traditionnelle.

 

Le numérique est-il à même de relever le défi de la transmission du savoir ? Sans doute pas à n'importe quelle condition. Mais il permet de lutter contre le décrochage et donc de faciliter la démocratisation de l'enseignement, qui est le vrai enjeu de ce début de siècle. L'étude de Jean Heutte (voir plus bas) montre l'efficacité des technologies de l'information et de la communication pour progresser scolairement : les élèves habitués à utiliser les tic ont de meilleurs résultats et particulièrement sur des items qui commandent la suite des études, comme la lecture et l'écriture. Le numérique favorise aussi le travail collaboratif des enseignants et là aussi cela se répercute sur le niveau des élèves.

 

Le numérique est aussi le langage de la jeunesse actuelle, son univers. Il y a des régimes pour persévérer à enseigner dans une langue étrangère à celle de la jeunesse. C'est d'ailleurs ce que faisait l'école de Jules Ferry et ce n'est pas pour rien dans son échec. A moins de se désintéresser des jeunes, il est vital si l'on veut démocratiser l'enseignement, c'est-à-dire amener les enfants des milieux défavorisés vers l'éducation,  de créer des passerelles entre l'école et son environnement.

 

Le numérique est aussi le langage de la culture. Toute la culture contemporaine, même les tribunes journalistiques, est numérisée. La question pour l'école c'est justement de donner à tous les enfants les clés pour pouvoir accéder à ces outils culturels et en tirer parti. Refuser le numérique c'est simplement ne pas donner aux jeunes les moyens d'accéder de façon efficace et critique à la culture. C'est les enfermer dans une culture scolaire qui souvent s'éloigne rapidement de la culture savante. Faire de la géographie aujourd'hui ce n'est pas apprendre la carte du Vidal c'est savoir utiliser un SIG ou décrypter une image satellitale. Si la culture scolaire ne peut pas être la culture savante ou même la culture professionnelle, elle doit s'en rapprocher. Là encore on sait comment l'école de Jules Ferry construisit des disciplines et des savoirs disciplinaires souvent fort éloignés des savoirs savants.

 

Le numérique peut-il assurer la formation morale des jeunes ? A lui seul certainement pas. Mais il les expose justement à la nécessité d'une éducation non seulement citoyenne mais aussi des usages sociaux. Il est urgent que l'école s'empare de cette éducation. Certains de nos voisins ont décidé de le  faire sérieusement dès le primaire. Rappelons là aussi aux partisans de l'école de Jules Ferry,  soit-disant "garante des valeurs de la République" qu'elle n'a pas empêché la faillite politique et morale de 1940.

 

Comme l'école française a perdu beaucoup de temps pour amorcer une véritable mutation qui permette sa démocratisation, on aimerait que le tournant du numérique, parce qu'il peut être porteur d'une mutation plus vaste, soit pris rapidement. Deux rendez-vous seront à surveiller en mai 2010. D'abord la répartition des moyens du grand emprunt : il serait souhaitable que l'enseignement scolaire ne soit pas le grand oublié… Ensuite , probablement courant mai, le plan Chatel pour l'école numérique. Réussira-t-il à redonner confiance à des enseignants largement échaudés par les errements de ces dernières années ? Réussira-t-il à imposer une véritable formation pour les nouveaux enseignants ? Sans réponse positive à ces questions, les jeunes Français pourraient bien voir leur cadre scolaire traditionnel se désagréger plus ou moins doucement  et leurs voisins progresser surement.

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Les chefs d'établissement critiquent les indicateurs du bac

"Le SNPDEN souhaite que des règles de bonnes pratiques sur l’usage de ces indicateurs s’élaborent sur la base de ce qui avait motivé la création de données qualitatives reflétant mieux la qualité de la prise en charge des élèves". Le principal syndicat de chefs d'établissement s'en prend aux indicateurs des lycées avec de solides arguments.

 

"L’usage de ces données, fait parfois sans précaution par des organes de presse, ne peut que susciter de vives réticences, en particulier quand cela revient finalement à classer en tête des établissements qui, certes, ont 100 % de reçus au baccalauréat sur des effectifs très réduits, mais qui obtiennent aussi ce résultat en éliminant massivement des élèves en cours de scolarité comme en témoignent sans ambiguïté les autres données. A moins qu’ils ne recommandent ce type de pratiques aux établissements, les auteurs de ces classements doivent peser le message qu’ils délivrent par les choix qu’ils font.

 

La FIDL et le ministère pacsés contre l'homophobie

"Nous ne pouvons pas rester les bras croisés face à l'intolérance, l'agressivité et la violence subies par des milliers de jeunes ! Nous affirmons aujourd'hui l'égalité de tous les êtres humains, peu importe leur sexe ou leur orientation sexuelle ! C'est pourquoi nous lançons une grande campagne, choc, qui va interpeller les jeunes. Nous voulons réaffirmer que chacun a le droit de vivre dans la dignité et le respect, seule condition pour vivre ensemble". Toufike Mohamed, président de la Fidl, lance le 19 avril une nouvelle campagne qui , à travers le dialogue avec les lycéens et une pétition en ligne, vise à changer les mentalités dans les cours de récré.

 

Cette campagne est lancée au moment où le ministère envoie à tous les proviseurs de lycées et à tous les principaux de collèges un kit de promotion de la Ligne Azur, service téléphonique destiné à écouter et soutenir les adolescents qui s’interrogent sur leur orientation sexuelle. Chaque kit de communication comprend deux affiches grand format et deux cents cartes mémo.

Sondage Fidl

Communiqué ministériel

 

50% de diplômés du supérieur dès 2012

Recevant le commissaire européen à l'éducation, Androullia Vassiliou, le 9 avril, la ministre de l'enseignement supérieur a annoncé que la France s'était fixé comme objectif 50% de diplômés du supérieur.

Communiqué

 

L'internationale de l'éducation fait campagne pour l'éducation pour tous

"Notre message essentiel est simple : l’éducation peut vaincre la pauvreté ". Cette année le thème de la Semaine d'action mondiale de l'Internationale de l'éducation c'est l'Education pour tous. Les syndicats engagés dans la campagne exerceront des pressions sur les dirigeants mondiaux afin d’apporter une éducation aux 72 millions d’enfants qui ne sont toujours pas scolarisés. L'Internationale demande qu'ils contribuent à " Financer une éducation publique de qualité : un droit pour tous".

La campagne

 

Angleterre : Les profs refusent de faire passer les évaluations nationales

Les tests de CM2 auront-ils lieu ? La question est ouvertement posée… en Angleterre. Le 16 avril les adhérents du syndicat des directeurs, NAHT, et du syndicat des enseignants, NUT, se sont prononcés. 61% des premiers et 75% des seconds se sont prononcés contre les tests.

 

Ils leur reprochent d'affaiblir l'enseignement parce que les écoles finissent par "enseigner pour les tests" et négligent les matières non évaluées. Mais, comme ces tests servent à réaliser le classement public des écoles, c'est bien la concurrence entre écoles qui est refusée. Ils concernent près de 600 000 enfants en Angleterre et doivent avoir lieu le 10 mai.

 

Les syndicats proposent que les évaluations soient remplacées par un test sur un échantillon d'élèves ce qui donnerait au pays une idée exacte du niveau des élèves en Angleterre sans permettre de réaliser un classement des écoles.

Article BBC News

Vers un boycott

 

Quelques grains de sable dans le plus grand fichier du monde

Selon le Guardian, des milliers de répétiteurs à domicile britanniques refusent de se faire enregistrer dans le grand fichier de l'Independant Safeguarding Authority. Ils estiment qu'on les considère à priori comme des coupables et que ce fichier conduira inévitablement à des bavures.

 

Ce fichier a été créé pour empêcher les pédophiles d'être en contact avec des enfants. Toute personne s'occupant d'enfants a l'obligation de s'y faire enregistrer. Au total on attend 11 millions de fiches individuelles. Près de  10 millions seraient déjà saisies.

Article du Guardian

Le plus grand fichier du monde

 

Sénégal : Une thèse sur les volontaires  de l'éducation

Créés au milieu des années 1990 pour faire face à la montée de la demande scolaire dans le cadre du programme Education pour tous, les "volontaires de l'éducation" sont au départ des enseignants non formés, souvent des étudiants au chômage qui trouvent dans ce métier un "petit boulot" d'attente.

 

Aboubacar Barro étudie l'évolution de ce corps qui finalement s'installe et se professionnalise. Il publie un livre chez L'Harmattan qui fait l'objetd'un article de Wal Fadjri.  "La pérennisation du volontariat considéré, au bout de quelques années après sa mise en place, comme seule voie de recrutement dans le secteur primaire, la création du corps des maîtres contractuels en 1998, la naissance du Syndicat des enseignants libres du Sénégal sont autant de facteurs qui transforment les corps émergents en mouvement collectif organisé ; alors qu’au départ cette forme d’enseignement n’était, pour la majorité des maîtres, qu’une activité provisoire permettant de fuir le chômage qui touche particulièrement les jeunes étudiants de l’université".

Article Wal fadjri

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Forte augmentation des étudiants en BTS

Selon une Note d'information du ministère, le nombre d'étudiants en STS a fortement augmenté à la rentré 2009 après des années de baisse. Il y aurait 222 000 étudiants en STS contre 216 000 en 2008 (ce nombre ne comprend pas les 45 000 étudiants en alternance).

 

Cette inversion d etendance s'explique par la poussée des bacheliers professionnels : +19%. Ils représentent près d'un étudiant sur cinq. Mais ils gardent un taux d'échec plus fort que les bacheliers technologiques : 16% redoublent la première année ou se réorientent contre 11% pour les bacheliers technologiques.

 Note d'information

 

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Quel impact de l'usage des TIC sur les apprentissages ?

Si de nombreuses études de sociologie de l'éducation ont mis en évidence l'efficacité des TIC, très peu d'études sont capables de nous expliquer pourquoi, ou en quoi, les TIC influent sur les résultats scolaires. C'est ce que fait Jean Heutte dans une étude au caractère unique.

 

Cette étude de Jean Heutte, une recherche scientifique (respectant les principes méthodologiques issus de la démarche expérimentale)  est, à notre connaissance, l’une des rares concernant l’impact de ces technologies sur les résultats des élèves. De plus, il semble bien qu’elle soit la première (et la seule) en France concernant l'école primaire. C'est ce caractère unique qui en fait tout l'intérêt au moment où le ministre va annoncer son « plan numérique à l’école ». Oui les TIC sont efficace. Oui l'école numérique peut l'être. Mais pas à n'importe quelle condition.

Lire l'article de Jean Heutte

 

 

Revenir au sommaire

 

Etablissement partenaire

 

Envie de savoirs 2010

Dans le cadre de la liaison lycée – université, l’Université Paris-Est Créteil Val de Marne –UPEC   organise pour la troisième édition, du 3 au 6 mai 2010,  l’opération « Envie de Savoirs » destinée aux lycées partenaires ou futurs partenaires.

 

Il s’agit de proposer à des classes de seconde et de première des lycées, d’assister à des conférences, adaptées à leurs niveaux et présentées par des enseignants chercheurs de l’université. Les thèmes de cette année, Tombouctou et l’Afrique de l’ouest vers 1500,   les enjeux des nanotechnologies, « Du rustre à l’honnête homme », « de la chimie aux mathématiques », « les animaux et l’homme » et bien d’autres …

 

L’UPEC propose aussi dans ce cycle de conférences, des interventions pour les classes de première, sur l’offre de formation  dans le cadre du programme de découverte des métiers et des formations. Cette présentation sera suivie d’une visite découverte de l’université et de la possibilité d’un repas au Restaurant Universitaire

Inscrivez-vous en ligne dès maintenant  à partir du formulaire en ligne

Le programme

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Forces et faiblesses du système éducatif français

En quelques chiffres, Laure Endrizzi dresse un portrait de l'enseignement français : capacités de lecture et maths en baisse, faible accès à l'enseignement supérieur long, fort pourcentage de jeunes , insertion difficile.

L'étude

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

La Journée de la mémoire de la traite négrière

C'est le 10 mai qui a été retenu en métropole pour commémorer la traite négrière et l'esclavage mais des journées de commémoration sont aussi célébrées à Mayotte le 27 avril, le 22 mai en Martinique, le 27 mai en Guadeloupe, le 10 juin en Guyane et le 20 décembre à La Réunion.

 

Le Cidem met en ligne des ressources pour la classe : fiches pédagogiques, posters. On peut ainsi donner à commenter des analyses de textes et d'images.

La journée du 10 mai

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Les retraites vues par l'OCDE

L'OCDE retient 7 indicateurs pour définir le système de retraite français : des dépenses importantes, un âge de départ assez précoce et donc une durée d'indemnisation particulièrement longue.

Etude ocde

 

L'Apses conteste les experts

"Par qui et pourquoi ont été choisis les membres du groupe d'experts" ? L'Apses estime que ce choix les ignore et qu'il a été fait dans la précipitation. Or ce comité aura a établir les programmes de première et terminale.

Communiqué

 

Géo'rizon 2010-04-19

"A boire !" Les boissons ont une histoire. Elles ont aussi une géographie. Il appartient à Géo'rizon, la Journée d'études organisée par le department de  géographie de l'université de Savoie le 22 avril à Chambéry de le faire savoir.

Le programme

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Le Café en vacances

Du 19 avril au 3 mai, L'Expresso se met au vert. Le rythme ne sera plus quotidien mais dépendra de l'actualité. Car l'équipe du Café reste en veille. Notre prochain grand rendez vous sera jeudi 22 avril la publication du numéro 112 du Café mensuel.

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le lundi 19 avril 2010.
En direct du forum
Accès à la classe exceptionnelle
- Et pendant ce temps, un bon nombre d'enseignants partent en retraite sans avoir accédé à la hors-classe ! C'est la France : donner toujours plus à ceux qui sont déjà bien servis. De : fjarraudPublié : vendredi 1 décembre 2017 07:22Objet : Accès à...
Lecture : Le niveau baisse encore
- Rien d'étonnant quand on voit les méthodes de lecture utilisées par certaines enseignantes de CP.Pourquoi choisir des supports vieillots, décriés par les chercheurs et n'ayant aucun sens alors que la littérature jeunesse est tellement riche et...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces