Manuels numériques : premiers retours 

 

 

Par Françoise Solliec

 

Quels enseignements peut-on tirer de l’utilisation de manuels numériques en classe, notamment au travers de l’expérimentation manuels numériques et ENT en 6ème ? Une enquête TNS Sofres menée auprès de 500 enseignants de collège montre que ces manuels sont reçus très positivement, même si la complémentarité avec les manuels papier est jugée nécessaire.

 

« Nous ne quémandons pas de subventions, mais nous demandons un engagement fort [de l’Etat] pour que nous puissions réaliser ce développement de l’offre numérique éducative » affirme Sylvie Marcé, PDG de Belin qui, avec Isabelle Magnard, présidente de Savoir Livre, présentait  à la presse le 27 mai l’enquête réalisée par TNS Sofres.

 

Selon cette enquête, tout récemment menée auprès d’un panel représentatif d’enseignants de 6ème participant à l’expérimentation et d’enseignants de 3ème utilisant un manuel numérique de langues vivantes, 95% des enseignants interrogés estiment que le manuel numérique est un support qui plaît aux élèves, retient leur attention et les motive au travail. Le couple ordinateur videoprojecteur est utilisé par 95% des enseignants (dont 82% au moins 1 fois par semaine), le TNI par 39% (dont 57% au moins 1 fois par semaine). Les enseignants, s’ils se sentent à 80% à l’aise avec le manuel numérique, connaissent encore des difficultés techniques (manque d’équipements, débit insuffisant, difficulté à avoir une vision d’ensemble du manuel, etc.)

 

L’utilisation des divers types de manuel numérique varie selon les disciplines : le manuel enrichi est utilisé par 51% des enseignants d’histoire géographie, mais par seulement 24 % de ceux de mathématiques. A l’inverse le manuel simple est privilégié par 70% de ces derniers.

Le manuel numérique est aussi apprécié en raison de l’allégement du poids du cartable et de la disparition du risque d’oubli de l’élève. Plus des ¾ des enseignants sont sensibles à la possibilité de pouvoir ainsi disposer de ressources légales. Ils estiment à 90% qu’il existe une bonne complémentarité entre les 2 types de support. Le manuel papier reste adapté à beaucoup d’utilisations (lecture, travail en autonomie de l’élève, exercices individuels) tandis que le manuel numérique offre un plus dans les situations où l’interactivité est préférable (introduction de documents audio ou video, exercices collectifs).

Les enseignants prévoient donc dans les années à venir une coexistence entre ces 2 formes de manuels et font confiance à 80% aux éditeurs scolaires pour les faire évoluer en conformité avec les programmes.

 

Pour les éditeurs scolaires, le manuel est un vecteur des réformes, facilitant les apprentissages et bien positionné dans le triangle familles, professeur, élève. Néanmoins, malgré des enjeux économiques importants, le chiffre d’affaires manuels numériques ne représente actuellement que 0,6 % du chiffre d’affaires manuels scolaires. Le public concerné est également numériquement très faible ( 1% des élèves de 6ème).

 

Comme le dispositif école numérique rurale, ENR, l’expérimentation manuels numériques de 6ème et ENT apparaît pourtant comme structurante.

L’opération lancée par le ministère a entraîné à la fois une dynamique des enseignants et une réponse des éditeurs. Elle s’est déroulée dans la concertation avec les collectivités locales et les établissements, avec un financement dédié et un accompagnement des enseignants.

 

Dans le cadre d’une généralisation éventuelle (à tous les élèves et à tous les niveaux) chiffrée à environ 500 millions d’euros, les éditeurs formulent quelques propositions, qui sont pour eux des conditions de succès :

Développement de la formation continue au numérique des enseignants

Mise en place d’un accompagnement technologique

Clarification des conditions de concurrence et respect des droits d’auteur

Clarification des prises en charge état – collectivités

Harmonisation de la TVA à 5,5% entre supports papier et numérique.

 

En attendant, comme beaucoup d’autres, ils attendent les annonces de répartition du grand emprunt …

 

 

 

  

Sur le Web
Par fsolliec , le jeudi 27 mai 2010.
En direct du forum
Paye au mérite, recrutement local : Le gouvernement va faire évoluer les statuts
- Votre vigilance quotidienne, vos alertes, vos analyses nous sont indispensables. Leur"révolution copernicienne" n'est qu'au service du tout libéral et de la marchandisation de l'école. De : fjarraudPublié : vendredi 2 février 2018...
Paye au mérite, recrutement local : Le gouvernement va faire évoluer les statuts
- Un truc que je ne comprend pas. Ils veulent réduire les épreuves "égalitaires" au bac en mettant plus de contrôle continu (non égalitaire) et veulent rémunérer aux résultats. Moi je donnerai donc 18/20 à tous mes élèves.De : fjarraudPublié :...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces