L'Expresso du 25 Novembre 2011 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

L'Etat de l'école met en évidence une évolution drastique du système éducatif …

ÉDITORIAL

Plan Chatel : Le Café dévoile le référentiel ministériel

LE SYSTEME

Le CNED menacé selon le Sgen l Fillon promeut l'apprentissage et l'alternance l Les lycéens plébiscitent l'économie l Un prof anti-avortement suspendu l L'Elysée change de conseiller l Une proposition de loi pour l'eau à l'école l Les désobéisseurs organisent un Forum des résistances l L'Angleterre opte pour le retour de l'école traditionnelle

L’ÉLÈVE

Peut-on parler de "génération sacrifiée" ? l L'orientation avec Le web classeur l Paris crée un passeport sexualité l L'orientation au Salon de l'éducation.

LA CLASSE

Au Café vivant, Y Reuter parle didactique l Quand l'école des amandiers découvre les TICE "tous ensemble" l La constante macabre poursuivie jusqu'au salon de l'éducation.

PARTENAIRES

Le Téléthon au lycée Langevin

LA RECHERCHE

Décrochages scolaires…

CITOYENNETE  

Quelques propositions de loi un rien provocantes…

LES DISCIPLINES

CDI : Débuter dans le métier  l Primaire : Chronique de l'ASH ordinaire... l Facebook et SVT.

 

 

Le fait du jour

 

Apprendre ensemble avec les réseaux sociaux

« Si nous n'apprenons pas en groupe, nous n'apprendrons rien ». Voilà résumée par un des conférenciers la justification de l'entrée du web 2 dans l'Ecole. Car l'enquête du Café le prouve : il est en train de passer des usages personnels aux usages en classe. Une révolution pour une Ecole qui interdit encore smartphones, facebook, blogs et twitter dans les salles de classe.

 

C’est devant une salle comble que s’est déroulée à Educatice, mercredi 24 novembre, la conférence sur les réseaux sociaux dans l’éducation, animée par le Café pédagogique. Participaient la sociologue Barbara Fontar, Laurence Juin, enseignante, Jean-Pierre Meyniac, enseignant également et Idriss Aberkane, cogniticien.

Lisez le reportage du Café

Le blog Educatice

Dossier Web 2

 

Jeudi 25, à 14h, le Café anime une conférence sur le Plan numérique rural : retour d'expérience sur ce qui reste le dernier effort d'équipement piloté par l'Education nationale. Françoise Solliec animera la table ronde à laquelel participeront : Jean - Loup BURTIN, sous directeur des programmes d'enseignement, de la formation et du développement numérique, Jacqueline CAZEAUX, Smart Technologies, Philippe FOURMY, directeur de l'école de Bassevelle, Fabrice DALONGEVILLE, maire de Auger Saint Vincent, AMRF. Vous pouvez aussi venir nous rendre visite sur notre stand B33 Hall 7-3.

 

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Plan Chatel : Le Café dévoile le référentiel ministériel

Luc Chatel devrait présenter aujourd'hui un plan numérique pour l'Ecole. Si le contenu de ce plan reste encore inconnu, certaines indiscrétions donnent à penser qu'il comprenne un volet équipement (par des bons d'achats), peut-être un volet formation. Enfin un "Référentiel collège ou lycée numérique"  devrait être présenté par le ministre. Le Café s'est procuré ce document qui a été réalisé par la Dgesco. Nous savons qu'il a également été validé par le cabinet.

 

Adressé aux collèges et aux lycées, le document " vise à aider l’établissement à établir un diagnostic sur la place du numérique dans ses activités pédagogiques". Le référentiel devra être rempli " sous la direction du chef d’établissement. L’utilisation de ce référentiel conduit l’établissement, à partir des usages réels constatés, à s’interroger sur les usages potentiels et les améliorations qu’il peut apporter à son organisation pour les mettre en oeuvre". Outil de pilotage, le référentiel permettra à chaque établissement de construire un état des lieux des usages. "C'est par une analyse de ce contexte que l’établissement pourra identifier les points forts et les points faibles et mettre en place les actions adaptées à sa situation".

 

Suit un questionnaire d'une dizaine de pages qui énumère équipements et usages. Par exemple en ce qui concerne les pratiques numériques il est demandé :

            L’établissement mesure le taux d’utilisation des équipements et des services numériques.

            L’établissement analyse les statistiques dont il dispose, les communique auprès des utilisateurs des outils et services numériques ; met en place des actions correctives si besoin.

            Un bilan annuel de l’organisation et des pratiques numériques est réalisé, il prend en compte les retours des utilisateurs". Selon un usage bien introduit dans l'éducation nationale, les pratiques numériques tiennent dans trois croix à cocher... On s'amusera aussi de trouver page 7 les questions " Il existe un dispositif d’accompagnement pédagogique au plus près de l’utilisateur. Une lettre de mission définit son rôle, les conditions d’intervention et sa rémunération... Il existe un plan de formation des enseignants local pluriannuel lié aux pratiques numériques". Le "référentiel" cherche encore à savoir le "nombre d'enseignants utilisant devant leurs élèves un outil de diffusion collective ou un TNI" ou encore "le nombre d'enseignants impliquant leurs élèves dans des activités numériques".

 

Evidemment il n'est pas mauvais que chaque établissement s'interroge sur ses pratiques numériques. Celles-ci ont acquis un certain seuil comme le montre la récente enquête du ministère (40% d'enseignants utilisant Internet en classe fréquemment) ou du Café (60%) pour les pratiques pédagogiques. Quant aux usages administratifs ou de communication ils sont encore plus répandus (notes en ligne par exemple) et se développent souvent sans être réellement pensés.

 

Pour autant un tel référentiel est-il susceptible de faire évoluer la situation ? Le diagnostic semble plus proche du questionnaire bureaucratique que de l'évaluation formative. Après avoir enseveli le socle commun sous les cases à cocher, ce référentiel est-il réellement à même de nourrir la réflexion collective ? Donne-t-il des pistes pour faire évoluer les usages ?

Le référentiel

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Le CNED menacé selon le Sgen

"Les nuages s'amoncellent sur l'avenir du Cned", écrit le Sgen Cfdt. "Le plan préparé par la direction de l'établissement fait peser de graves menaces sur l'avenir des trois sites de Lyon, de Vanves et de Rouen. Il répond à une exigence du Premier ministre et du ministre de l'éducation de réaliser d'importantes économies".

 

Le syndicat affirme que "ce plan prévoit la suppression de nombreux postes" et entrainera "la disparition de l'établissement". Le Sgen-CFDT demande "la suspension du plan prévu et l'ouverture de discussions avec les partenaires syndicaux sur l'avenir du Cned".

 

Fillon promeut l'apprentissage et l'alternance

"La République ne baisse pas ses prétentions en matière d’éducation, de formation et de culture" a affirmé F Fillon dans son discours de politique générale le 24 novembre. Le "nouveau" premier ministre a promis un doublement des formations en alternance. "Parce que l’apprentissage et l’alternance assurent une insertion dans l’emploi à plus de 70 %. Aujourd’hui nous avons environ 600.000 jeunes en alternance. Et bien nous nous fixons l’objectif de doubler ce chiffre et pour ce faire, nous voulons engager avec les régions un dialogue constructif." Un programme déjà largement annoncé dans le passé.

 

Spécialiste de l'analyse des discours politqiues, Pascal Marchand a décrypté le discours de F Fillon. Il y voit " une forte pronominalisation : F. Fillon ne nous avait pas habitués à une telle personnalisation" et la sur-utilisation du terme “peur”, " sans doute ce qui marque le plus cette déclaration".

Le discours

L'analyse de P Marchand

 

Les lycéens plébiscitent l'économie

Selon un sondage Ipsos réalisé pour le ministère, 84% des lycéens jugent l'économie "utile" et 69% "intéressante".

Dépêche AFP

 

Un prof anti-avortement suspendu

Luc Chatel assume la décision de suspendre un professeur de Manosque qui aurait contraint ses élèves à regarder de la propagande anti avortement.

Dépêche AFP

 

L'Elysée change de conseiller

Un arrêté nomme Jean Castex conseiller du président. Il remplace Raymond Soubie qui reprend les rênes de sa société, Arfilia, qui contrôle notamment l'Agence Education Formation.

 

Une proposition de loi pour l'eau à l'école

" Tout élève a accès à une eau potable de qualité pendant le temps scolaire". Voilà une proposition de loi courte dont le décret d'application définira la limpidité. Pour le député Guy Lefranc, "S’assurer d’une bonne hydratation des écoliers pourrait les aider à maintenir leur attention à l’école".

Proposition de loi

 

Les désobéisseurs organisent un Forum des résistances

"Vous n’acceptez pas la volonté politique actuelle qui dénature votre métier et piétine votre éthique de travail. Vous ne vous résignez pas à appliquer dans vos administrations les directives de ce gouvernement qui démantèlent les conquêtes issues des luttes sociales et du programme du Conseil National de la Résistance." Le mouvement Résistance pédagogique, qui refuse la réforme Darcos au primaire, organise le 4 décembre un Forum des résistances dans les services publics. Il souhaite ainsi donner une nouvelle dimension à son mouvement. Marie-Cécile Pia, Bastien Cazals, Véronique Decker seront là mais aussi Stéphane Hessel, un postier résistant, des infirmiers psychiatriques etc.

Le programme

 

L'Angleterre opte pour le retour de l'école traditionnelle

Uniforme, grammaire et discipline. C'est ce que vient de promettre le ministre de l'éducation, Michael Gove, dans un programme officiel pour l'école anglaise.

 

Comment remettre de l'ordre dans les écoles ? En favorisant l'embauche d'anciens militaires comme professeurs. C'est une des idées du ministre de l'éducation. Un autre aspect de l'ordre c'est les nouveaux pouvoirs d'exclusion qui seront donnés aux chefs d'établissement. L'autre idée c'est de renforcer la concurrence entre écoles en relevant la barre du taux de succès minimum. En dessous de ce niveau l'école sera déclarée comme non performante et menacée de devenir une "academy", une école privée.

 

Contradiction dans les disciplines. Le retour à la tradition ce n'est pas seulement l'obligation de porter un uniforme, c'est aussi le retour de l'histoire. Mais là les conservateurs sont dans une contradiction. Ils veulent à la fois donner plus de liberté aux enseignants  en laissant plus de liberté dans les programmes et imposer certaines disciplines. L'histoire, la grammaire vont faire un retour. Le nouveau gouvernement veut remplacer le diplome de fin d'études secondiares par un "English Baccalaureate" qui comprendra une épreuve en anglais, maths, science, langue vivante et humanités. Jusque là les lycéens avaient la possibilité de choisir leurs matières. Pour l'opposition, la réforme gouvernementale va augmenter le nombre d'écoles défaillantes et d'élèves exclus.

 La réforme

Dans BBC News

 

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Peut-on parler de "génération sacrifiée" ?

"Si le diplôme reste la meilleure garantie pour trouver un emploi, les chiffres ne parlent pas d'eux-mêmes. Ils masquent des situations très différentes, selon la région, le niveau d'études ou le réseau social d'appartenance. Les études du CEREQ conduisent à relativiser et compléter le diagnostic des experts et les sens communs habituels, en offrant une vision plus complète du processus d’insertion des sortants du système éducatif", écrit le Céreq dans une nouvelle publication appelée "Point de vue".

 

Le Céreq confirme que "les sans diplôme restent les vrais sacrifiés face à l'emploi et à la conjoncture". Mais "en analysant le processus d’insertion des jeunes sur trois ans, les enquêtes permettent de relativiser le constat abrupt d’une dégradation irrémédiable des conditions d’insertion. D’abord, l’emploi des jeunes sur-réagit à la conjoncture. Il n’est donc pas surprenant que la crise touche en priorité cette population. Ensuite, les premiers mois de la vie active ne permettent pas d'anticiper la suite du parcours d’insertion. Depuis trente ans, la France applique une flexibilité générationnelle en faisant des jeunes (et des seniors) les variables d’ajustement de l’emploi en entreprise. Il n'est donc pas étonnant qu'en période de crise économique, les jeunes entrants sur le marché du travail restent en dehors de l'emploi".

 

L'orientation avec Le web classeur 

Construire son orientation est un processus long qui doit aussi engager ses enseignants et qui, pour respecter la liberté des jeunes, doit être une construction éclairée , c'est à dire s'appuyer sur une riche documentation. C'est ce qu'a compris l'Onisep qui présentait mercredi 24 novembre le "webclasseur" aux professionnels du salon educatice.

Lisez le reportage du Café

 

 

Paris crée un passeport sexualité

A l'issue des premiers Etats généraux pour la promotion des actions d'éducation à l'égalité et à la sexualité filles / garçons, qui ont réuni plus de 200 jeunes, la Ville de Paris annonce un plan de sensibilisation à l'égalité filles / garçons. Il s'agit d'augmenter le nombre de jeunes touchés par la campagne d'information, de créer un passeport remis à tous les élèves indiquant de premières informations concernant la sexualité, d'améliorer les horaires des centres de planning familial. Ces actions concernent plus les centres périéducatifs que l'école.

Communiqué

 

L'orientation au Salon de l'éducation

Du 25 au 28 novembre , le Salon de l'éducation est une occasion rare pour travailler son projet d'orientation. Que l'on soit collégien ou lycéen, c'est le seul moment de l'année où sont réunis presque toutes les filières de formation.

 

Ainsi l'espace Onisep permet de découvrir des formations et des métiers, de s'entretenir avec des conseillers d’orientation-psychologues qui reçoivent en entretien personnalisé.

 

Afin d’aider efficacement les jeunes et leur famille à s'informer sur toutes les spécialités de l'enseignement supérieur et leurs différentes filières (filières universitaires ou en alternance, DUT, BTS, classes prépas, admissions parallèles, formations spécialisées dans les lycées, les grandes écoles …), le Salon de l'Etudiant met en scène plusieurs secteurs qui réunissent quelque six cents exposants : les universités, les écoles de commerce, les écoles d'ingénieurs, les formations internationales, les formations en alternance, les formations artistiques, les formations en communication, les formations médicales, sociales et paramédicales, les BTS et autres formations supérieures Bac+2/Bac+3.

Le Salon

Téléchargez votre invitation

 

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Au Café vivant, Y Reuter parle didactique 

Invité du Café de Pédagogie vivante au bar du Lucernaire, mercredi 24 novembre, Yves Reuter a présenté son Dictionnaire des concepts fondamentaux des didactiques aux lecteurs du Café venus  le rencontrer. Genèse et organisation de l’ouvrage, redéfinition d'une discipline peu connue et parfois mal reçue, l'auteur a précisé le contexte de son travail et répondu aux nombreuses questions de son auditoire.

Lisez le reportage du Café

 

 

Quand l'école des amandiers découvre les TICE "tous ensemble"

Les TICE c'est pour tout le monde ! Ca pourrait être le slogan de l'école des amandiers située à Paris 20ème. Dans ce quartier très populaire, l'école a investi dans les tice et ses usages. Mercredi 24 elle présentait des activités développées avec le soutien de l'association Ecoles Internet.

Lisez le reportage du Café

Le blog Educatice

 

 

 

La constante macabre poursuivie jusqu'au salon de l'éducation

André Antibi, président du Mouvement contre la constante macabre (MCLCM), participera à une table ronde sur le combat contre la constante macabre et pour la mise en place d'un autre système d'évaluation samedi 27 novembre à 16h15 au Salon d el'éducation (forum Jean Macé).

Sur le MCLCM

 

 

Revenir au sommaire

 

Etablissement partenaire

 

Le Téléthon au lycée Langevin

Des défis sportifs, des sujets de Noël : le lycée Paul Langevin de Sainte Geneviève des Bois organise les 3 et 4 décembre 2010 dans le cadre du Téléthon, une grande manifestation afin de récolter des fonds pour l'AFM.

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

Décrochages scolaires

"La responsabilité du décrochage scolaire est souvent attribuée à des problèmes de déficience parentale. Parfois également elle se naturalise dans un vision du jeune paresseux... Ces deux visions sont pour nous autant de simplismes qui dédouanent le milieu scolaire de toute influence dans la construction de ce décrochage". Alors encore un livre qui accuse l'école ? L'ouvrage de Catherine Blaya, "Décrochages scolaires" au pluriel, est bien plus fin et précis que cela. "Il ne s'agit pas de dire que "c'est la faute à l'école".. mais de montrer que dans ce phénomène hyper complexe il faut tenir compte aussi bien des facteurs exogènes que endogènes."

 

Pour C Blaya l'école a sa part. Elle évoque l'ennui, le mépris, l'hypocrisie scolaire. Mais il y aussi les décrochages liés à la précocité intellectuelle ou à la violence scolaire, "une proportion importante". C'est dire que les programmes de prévention doivent être variés. Elle appelle à leur évaluation. "Le décrochage scolaire ne peut se résoudre par de smesures exceptionnelles... Il est installé au coeur même de l'école et c'est dans la pratique quotidienne qu'il peut se prévenir et se déconstruire". Un sacré chantier et un livre important sur lequel le Café reviendra.

C Blaya, Décrochages scolaires. L'école en difficulté, de Boeck, Bruxelles, 2010.

Présentation d el'ouvrage

Mon enfant décroche que faire ?

 

 

Revenir au sommaire

 

Citoyenneté

 

Quelques propositions de loi un rien provocantes

A qui donner la palme ? Les députés UMP semblent lancer un nouveau concours. Pour Chantal Brunel "la polygamie n’est ni plus ni moins qu’une forme archaïque de violence faite aux femmes... Si l’on ignore le nombre exact de familles qu’elle recouvre (la Commission nationale consultative des droits de l’homme (CNCDH) annonçait en 2006 un chiffre compris entre 16 et 20 000 familles polygames sur notre territoire), on connaît en revanche les conséquences dramatiques que la polygamie engendre au sein des foyers concernés. Une multiplicité d’enfants dans de minuscules superficies, contraints d’attendre dans la rue leur tour pour le repas et privés d’éducation ; des femmes meurtries ; des allocations obtenues de manière frauduleuse..." En criminalisant la polygamie la proposition d e loi de C Brunel appelle à la suppression des aides sociales et à la confiscation des enfants du polygame...

 

Véronique Besse dépose une proposition de loi tout aussi atone. Elle demande la suppression de la Halde, qui effectivement soit gêner quelque peu certains députés de droite. " Instituée par la loi n° 2004-1486 du 30 décembre 2004, la Haute Autorité de lutte contre les discriminations et pour l’égalité des chances (HALDE) a fini par prouver qu’elle est non seulement illégitime et inutile, mais qu’elle est, par dessus tout, extrêmement coûteuse pour la collectivité", écrit-elle.

Proposition Besse

Proposition Brunel

 

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

CDI : Débuter dans le métier

On entre aussi dans le métier (très) jeune. La motivation et la volonté ont eu raison. Voilà Muriel qui se retrouve à la porte de son nouvel établissement CAPES en poche à quelques jours de la rentrée 2010 avec inquiétudes, espoirs, enthousiasme, volonté à revendre... Après ces trois mois en établissement, c'est l'occasion de s'arrêter pour regarder le chemin parcouru.

Lisez la suite dans le Café mensuel de novembre

 

Primaire : Chronique de l'ASH ordinaire...

Entre travail prescrit et travail réel, les enseignants en ASH (enseignements Adaptés et Scolarisation des élèves Handicapés) savent bien que l’écart est grand, accentué encore par les besoins particuliers de leurs élèves. Alors comment réagissent-ils à la mise en place du socle commun et du livret personnel de compétences comme l’administration les enjoint de faire? Comment s’y prennent-ils, s’y « apprennent-ils » pour « faire avec » les nouveaux textes?

 

Le Café vous proposera ponctuellement des « petites chroniques de l’ASH ordinaire », pour vous montrer des enseignants qui travaillent, qui ont à coeur de bien faire leur métier malgré tout, en espérant que ces lignes vous fassent entrer plus facilement dans ce monde étrange où on ne parle que par sigles (pour se reconnaître entre soi? Pour se protéger du monde extérieur ?..), où on n’est jamais sûrs de rien, où on a peut-être plus de convictions qu’ailleurs, où on accueille plus facilement l’inattendu...

La première chronique dans le Café mensuel de novembre

 

Facebook et SVT

De nombreux enseignants commencent à créer des groupes ou pages sur  Facebook ou Twitter pour échanger et informer leurs élèves voire les collègues. Ces enseignants sont en période d'expérimentation. "Je suis novice" nous a confié un des collègues, novice peut-être, novateur certainement.

Portraits de profs dans le Café mensuel

Le web 2 dans les disciplines

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le jeudi 25 novembre 2010.

Partenaires

Nos annonces