L'Expresso du 27 Décembre 2010 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Décrochage : Ce n'est pas que l'affaire de l'Ecole pour C. Blaya …

ÉDITORIAL

Revoilà la "reconquête du mois de juin"...

LE SYSTEME

Rythmes scolaires : Ne touchez pas aux vacances, dit la JPA l Promotions corps-grade l La MGEN augmente les cotisations de 3,7% l CTPM : Les syndicats refusent de siéger l Fêtes religieuses 2011 l Le Snupden-Fsu invite les personnels de direction à participer à la journée d'action du 22 janvier l Un député UMP dépose une proposition de loi en faveur des langues régionales l Le Sgen accuse l'AEFE d'utiliser des fonctionnaires "sans papiers" l Angleterre : Les conservateurs mettent fin à un programme d'incitation à la lecture l Réforme du lycée : Donnez votre avis !

L’ÉLÈVE

Choisir une école de commerce l Réussir à l'université passe aussi par l'apprentissage du goût d'apprendre l Orientation 2011 : Les chefs d'établissement pourront imposer un stage de remise à niveau l Salon Post bac à Paris début Janvier.

LA CLASSE

Imaginons le collège de demain l Enseigner le français dans une école primaire allemande.

LA RECHERCHE

CIDREE : Quelles politiques pour développer les politiques éducatives en Europe ? …

CITOYENNETE

La loi LOPPSI 2

LES DISCIPLINES

Cycle de conférences sur le livre à la BnF l STG : L'Apceg enquête sur la réforme de 1ère et terminale l Français : Quelles tensions ? l Le réseau "Enseigner les sciences" l Histoire-géo en 2de pro.

 

 

Le fait du jour

 

Décrochage : Ce n'est pas que l'affaire de l'Ecole pour C. Blaya

Tout a-t-il été essayé en terme de décrochage ? " La responsabilité du décrochage scolaire est souvent attribuée à des problèmes de déficience parentale. Parfois également elle se naturalise dans un vision du jeune paresseux... Ces deux visions sont pour nous autant de simplismes qui dédouanent le milieu scolaire de toute influence dans la construction de ce décrochage", écrit Catherine Blaya, professeur à l'Université de Bourgogne et co-fondatrice de l'Observatoire européen de la violence scolaire.

 

Alors encore un livre qui accuse l'école ? L'ouvrage de Catherine Blaya, "Décrochages scolaires" au pluriel, est bien plus fin et précis que cela. "Il ne s'agit pas de dire que "c'est la faute à l'école".. mais de montrer que dans ce phénomène hyper complexe il faut tenir compte aussi bien des facteurs exogènes que endogènes." Un éclairage à découvrir dans l'entretien qu'elle nous a accordé.

Lisez l'entretien avec C. Blaya

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

 

Revoilà la "reconquête du mois de juin"...

Cette année encore, alors même qu'il anime une réflexion sur le temps scolaire, le ministère publie, au B.O. du 23 décembre, une note de service sur "la reconquête du mois de juin". Reconquérir : "conquérir de nouveau", nous dit le dictionnaire. En l'occurrence, la victoire est sur qui et pour qui ?

 

"2011 marquera la deuxième année de pérennisation de l'expérimentation de la reconquête du mois de juin, généralisée en 2009 à l'ensemble des académies", annonce la note ministérielle. Elle précise aussi les enjeux du texte : la "reconquête" concerne le collège et le lycée, aussi bien pour les dates des conseils de classe que pour le calendrier des examens et des procédures d'orientation.  "Le calendrier 2011 reprend ainsi, sauf exception, les mêmes jours calendaires qu'en 2010 et conserve des écarts identiques entre les différentes étapes, d'une année à l'autre", affirme,  juste titre, la note de service.

 

Au collège et en seconde, les conseils de classe de fin d'année ne pourront avoir lieu avant le 14 juin. Les commission d'appel seront réunies à partir du 23, ce qui aura un impact sur la procédure d'orientation Affelnet. Les inscriptions en lycée s'effectueront "pour l'essentiel des élèves dans les premiers jours de juillet". Les épreuves écrites du brevet auront lieu les 28 et 29 juin.

 

En première, les conseils de classe auront lieu à partir du 9 juin. Les épreuves anticipées sont prévues le 17 juin pour informatique-maths, 20 juin pour français et 22 juin pour l'enseignement scientifique.

 

En terminale, les conseils se dérouleront à partir du 6 juin. Le bac (général et technologique) aura lieu du 16 au 22 juin pour les épreuves écrites du premier groupe. Le bac professionnel est prévu du 20 au 24 juin. Les recteurs arrêteront les dates des épreuves orales, sauf celle de l'épreuve pratique de ST2S qui aura lieu le 21 juin.

 

La procédure d'affectation postbac courra du 20 janvier au 20 mars. "En conséquence, les conseils de classe principalement consacrés à l'orientation qui portent avis et conseils au lycéen sur les vœux d'inscription qu'il envisage, siégeront avant la fin du premier trimestre de la présente année scolaire" affirme le B.O., ce qui ne manque pas de sel pour une note publiée le 23 décembre !

 

Une reconquête pour les lycéens ? En présentant le nouveau calendrier, Xavier Darcos en vantait les mérites pour les lycéens. "Avec un gain effectif de deux à trois semaines de cours, selon le niveau des classes, le baccalauréat reprend sa juste place dans les établissements grâce au déroulement simultané des épreuves de l’examen, des cours et des conseils de classes. Les professeurs peuvent ainsi achever leur programme, profiter de cette période pour aider les élèves dans la préparation de leurs examens et développer des bonnes pratiques (aide aux devoirs, révisions)". Ce gain d'une semaine, plutôt que deux, se traduit surtout pour eux par une semaine d'examen très chargée. En série L, le 16 juin, les candidats auront 6 heures d'épreuves tout comme les S le 21 juin. Ce n'est pas mieux en STG (6h30 le 17). L'avantage d'une préparation prolongée de deux semaines est à nuancer compte tenu des programmes encyclopédiques. Enfin le calendrier des BTS vient aussi impacter le temps scolaire de nombreux lycéens technologiques.

 

Une reconquête sur les profs ? Là on est plus proche de la vérité. "Les chefs d'établissement veilleront à ce que les cours et activités pédagogiques puissent se poursuivre dans de bonnes conditions matérielles le plus tard possible, grâce à un aménagement de l'emploi du temps des classes qui tienne compte de la disponibilité effective des enseignants", affirme la note ce qui confirme que ce n'est pas aussi simple que cela. Les enseignants voient leur délai de correction diminuer au moment où les établissements cherchent aussi des surveillants et où les conseils de classe ont lieu... Le calendrier impacte donc le fonctionnement des examens. Et il n'est pas certain que les rectorats puissent s'offrir les services de surveillants extérieurs. Sera-t-il même certain que tous les correcteurs du bac 2010 auront été payés avant juin 2011 ?

 

La reconquête a peur du bac. Au moment où le ministère anime une série de conférences et de consultations sur le temps scolaire, la "Reconquête" pourrait sembler assez dérisoire. En fait elle contourne un sujet que même le rapport Tabarot n'a pas osé affronter : le bac. Car le vrai allègement qui permettrait de donner du sens à la fin de l'année passerait certainement par une modification des épreuves du bac. On sait que le résultat final peut être prédit à partir des résultats de quelques matières seulement. Cela n'empêche pas que l'examen exige une épreuve dans chaque discipline prévue au curriculum. On arrive ainsi à une multiplication des épreuves et aussi paradoxalement à donner moins d'importance au jugement porté sur le travail de l'année au bénéfice d'une seule épreuve finale. Si l'introduction du seul contrôle en cours de formation introduit aussi des biais connus, le système actuel est-il si satisfaisant ? Même les vaillants soldats de la reconquête hésitent à attaquer la forteresse.

La circulaire du BO du 23 décembre

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Rythmes scolaires : Ne touchez pas aux vacances, dit la JPA

Association complémentaire de l'école qui agit dans le domaine des vacances éducatives, la Jeunesse au PLein Air (JPA) estime que " la mise en place de sept semaines de classe en alternance avec deux semaines de vacances ne peut pas et ne doit pas conduire à une réduction automatique de la durée des grandes vacances".

 

François Testu, président de la JPA et membre du comité consultatif qui réfléchit à l'aménagement des rythmes scolaires, avance deux raisons. La première c'est que "il est possible de sauvegarder, la durée actuelle des grandes vacances à la condition de répartir les 24 heures d’enseignement hebdomadaire (du primaire) sur 4 jours et demi". Mais la raison la plus importante c'est que, pour la JPA, les vacances " sont aussi l'occasion de se confronter à la vie, de sortir de son cocon, de développer son autonomie... On ne peut pas envisager de nouveaux aménagements des temps scolaires sans prendre en compte le rôle important des temps extra et périscolaires, sans considérer les temps des vacances, notamment celui des grandes vacances, comme des temps éducatifs et de repos".

 

La JPA demande " un calendrier annuel équilibré, où les périodes de classe de 6 à 8 semaines alterneraient avec deux semaines de vacances. Cela pourrait conduire à une bimestrialisation de l’année scolaire. Les vacances d’été de huit semaines devraient permettre aux jeunes, d’une part, de découvrir de nouveaux environnements, de se rapprocher de leur famille, de vivre des temps collectifs et de mieux respecter leurs rythmes biologiques et psychologiques".

 

La revue de la JPA, Loisirs éducation, fait le point sur la pause méridienne, un autre moment éducatif.

Revue d ela JPA

Le débat tourne en rond

Chatel ouvre la consultation

 

Promotions corps-grade

Le B.O. du 23 décembre publie une série de notes relatives à l'accès aux coprs des agrégés, des certifiés et PEPS, des AECE, des CE d'EPS et des directeurs de CIO. Deux textes définissent les conditions à remplir pour la hors classe agrégés et certifiés.

 

Pour l'accès au corps des agrégés, la procédure se fait via iProf uniquement du 10 au 31 janvier 2011. Les conditions restent celles de la note du 1er décembre 2009. Elle demande notamment CV et lettre de motivation. L'accès au corps des certifiés et PEPS utilise le même calendrier . Les candidatures seront saisies sur SIAP du 10 au 31 janvier. Les dossiers devront être transmis pour le 7 février. Les conditions restent inchangées (40 ans, titres requis).

 

L'accès à la hors-classe des certifiés, PLP, PEPS et CPE ne nécessite plus les 7 années d'ancienneté dans le corps. Les dispositions restent celles de la note publiée au B.O. du 17 décembre 2009. L'accès à la hors classe des agrégés reprend également les conditions de la note publiée au même B.O. Le dossier doit être remonté à la DGRH du ministère pour le 6 mai.

Accès agrégé

Hors classe agrégé

Accès certifié

Hors classe certifié

Accès CE EPS

Accès AECE

Accès directeur de cio

 

La MGEN augmente les cotisations de 3,7%

"Les mesures gouvernementales liées au financement de la Sécurité sociale pour 2011 (création d’une taxe de 3,5 % sur les contrats d’assurances responsables et solidaires, déremboursements…) contraignent la MGEN à augmenter ses cotisations", annonce la première assurance complémentaire de l'éducation nationale. "Quand les complémentaires santé vont probablement devoir relever leurs cotisations de 7 à 10%, la MGEN a décidé de limiter la hausse à 3,7%".

 

En même temps, la mutuelle annonce qu'elle "a décidé de compenser les reculs du Régime obligatoire afin de ne pas aggraver les difficultés d’accès aux soins". Cela concerne certaines prothèses et pansements et les médicaments remboursés à 30%.

Communiqué

 

CTPM : Les syndicats refusent de siéger

Après l'annulation du Comité technique paritaire ministériel du 17 décembre qui devait aborder la question des suppressions de postes, le ministère avait convoqué une nouvelle réunion le 21. Les principaux syndicats ont quitté la réunion.

 

"Devant l’absence de réponse sur le fond des dossiers, la FSU a quitté la séance". C'est peu ou prou la position adoptée par les principaux syndicats le 21 décembre. " La CFDT a signé les accords de Bercy avec le Ministre de la Fonction publique qui ont conduit à la loi du 5 juillet portant sur la rénovation du dialogue social dans la fonction publique. Et pourtant, le ministère de l'Éducation nationale continue à agir comme si de rien n'était", confirme le sgen-Cfdt, ajoutant : " la récente signature d'un protocole d'accord avec une seule organisation syndicale fût-elle majoritaire dans un corps en est l'exemple concret". Du coté du Se-Unsa, on estime que " alors qu’il est à la dérive, notamment pour les élèves les plus fragiles, comme vient de le démonter la récente enquête PISA, le gouvernement s’entête à poursuivre sa politique dogmatique de destruction de l’emploi public, dégradant aussi les conditions de travail des personnels". Le CTPM était consulté sur les tableaux académiques de suppressions de postes (publiés par le Café le 20 décembre).

 

Quelle riposte ? La FSU "appelle les personnels à se mobiliser dans l’unité en préparant l’action du 22 janvier, qu’elle conçoit comme une première étape".

Communiqué FSU

Communiqué SGEN

Communiqué SE -UNSA

L'Expresso du 20 décembre

 

Fêtes religieuses 2011

La traditionnelle circulaire sur les autorisations d'absence pour fête religieuse est parue.

Au B.O. du 23 décembre

 

Le Snupden-Fsu invite les personnels de direction à participer à la journée d'action du 22 janvier

Second syndicat des personnels de direction, le Snupden-Fsu demande à ses adhérents de "s'élever contre la poursuite des régressions dont est victime le service public d'éducation". Pour cela il les invite à participer à la journée d'action du 22 janvier.

 

Un député UMP dépose une proposition de loi en faveur des langues régionales

La proposition de loi déposé epar Marc Le Fur (UMP) demande la création d'un "Haut Comité de défense et de promotion des langues et cultures régionales" qui établirait "schéma national de l’enseignement des langues régionales de France". Il prévoit que "l’école propose un enseignement de langue régionale ou en langue régionale aux enfants des familles intéressées. L’enseignement de la civilisation et de l’histoire régionales est intégré dans les programmes officiels des disciplines concernées aux différents niveaux scolaires."

Proposition de loi

 

Le Sgen accuse l'AEFE d'utiliser des fonctionnaires "sans papiers"

"Des fonctionnaires de l’Ėducation nationale sont employés sans permis de séjour ou de travail dans les établissements français de l’étranger relevant de l’AEFE", accuse le Sgen-CFDT. Pour lui cette mission publique crée cette situation "en recrutant des fonctionnaires sur un statut de résident meilleur marché alors qu’ils sont des expatriés de fait". L'AEFE utiliserait des contrats de résident pour des fonctionnaires venus de France. "Dans le souci de se protéger contre tout recours juridique, cet établissement public sous tutelle des Affaires étrangères diffère le recrutement de tous les « faux-résidents » avec obligation de mise en disponibilité pendant trois mois. Pendant ce laps de temps, les personnels concernés voient leur carrière interrompue, ils ne cotisent pas pour leur retraite et sont employés en contrat local à des salaires souvent inférieurs dans l’établissement scolaire qui les a recrutés avant d’être enfin placés en position de détachement et rémunérés par l’AEFE", accuse le syndicat..

Communiqué

 

Angleterre : Les conservateurs mettent fin à un programme d'incitation à la lecture

"Donner des livres à un jeune enfant et à ses parents c'est aider à ouvrir la porte vers le grand trésor de la lecture qui est la seule route de développement intellectuel". Les écrivains du programme Bookstart sont furieux et parlent de "vandalisme culturel". Le gouvernement vient de supprimer la subvention de 15 millions d'euros qui alimentait ce programme d'incitation à la lecture. Le gouvernement évoque "des décisions difficiles dans une période économique difficile".

Bookstart

 

Réforme du lycée : Donnez votre avis !

Il ne vous reste plus que quelques jours. Vous êtes déjà plus d'une centaine d'enseignants de seconde à avoir témoigné. A la fin du premier trimestre de son application, il est sans doute un peu anticipé pour faire un bilan valable de la réforme de la classe de seconde. Pourtant certains l'ont fait. D'un coté  le ministre a proclamé sa satisfaction lors du "bilan d'étape" le 2 décembre. D'un autre coté, les listes de discussion des enseignants bruissent de multiples réactions sur ces premiers jours du nouveau lycée. Enfin certaines associations d'enseignants, l'Apses par exemple, tentent aussi une évaluation sous un angle professionnel.

 

C'est sur le terrain pédagogique que le Café a situé son questionnement. Le questionnaire ne demande que quelques minutes. Il est réservé aux enseignants et personnel éducatif (y compris proviseur) qui interviennent en classe de seconde. Comment s'organisent les nouveaux dispositifs ? Trouvez vous que la réforme facilite l'orientation des élèves ? Qu'elle les aide à s'adapter au lycée ? L'accompagnement personnalisé aide-t-il à comprendre le lycée ? A améliorer son niveau ?

 

Nous invitons les lecteurs du Café à nous aider à y voir clair dans cette réforme. Le questionnaire est ouvert aux utilisateurs enregistrés du site du Café. L'enregistrement est ouvert gratuitement à tous les lecteurs.

L'enquête

S'enregistrer et ouvrir un compte sur le site du Café

 

Le Café en vacances

A partir du 17 décembre le Café est ses vacances. L'Expresso devient hebdomadaire, sauf information importante. Bonnes vacances à tous ! N'oubliez pas le Café dans vos étrennes.

Soutenir le Café

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Choisir une école de commerce

Pourquoi choisir une école de commerce ? Pour quels métiers ? Quels sont les moyens d'accès : après le bac, une classe prépa, en admission parallèle ? Quels sont les différents types de concours ? Un dossier ONISEP aide à répondre à toutes ces questions.

 

Comment choisir son école ? Chaque école (plus de 200) fait l'objet d'une fiche descriptive détaillée, particulièrement sur leur mode d'admission, leur coût... Le dossier donne toutes les voies d'admission , tous les concours.  Il analyse cursus, stages à l'étranger, débouchés. Voilà des indications précieuses pour les lycéens.

 

Le dossier montre aussi comment se former en école : ouverture à l'international, partenariat avec les entreprises. Il présente les secteurs d'activité accessibles aux jeunes diplômés, les fonctions auxquelles ils peuvent prétendre.

 

Le dossier réserve également une bonne surprise aux possesseurs d'un smartphone : ce numéro comporte une petite icône en début de publication. Il s'agit d'un QR code : avec un smartphone et le logiciel adéquat (sur d2code.fr), le lecteur télécharge immédiatement sur son écran les vidéos réalisées sur les écoles de commerce.

Les écoles de commerce, Collection : Dossiers , Editeur : Onisep, Novembre 2010. En vente en kiosque ou à l'Onisep. Consultable en CDI.

Commande

 

Réussir à l'université passe aussi par l'apprentissage du goût d'apprendre

"Si la massification de l'enseignement supérieur est avérée, sa démocratisation reste partielle. Les inégalités n'ont en effet pas disparu, elles se sont déplacées", affirme Laure Endrizzi dans un nouveau Dossier d'actualité de la Veille scientifique et technologique de l'INRP.

 

Certes, "la transition secondaire / supérieur reste marquée par l'auto-sélection et la composition sociale des différentes filières, sélectives ou non, reste typée", confirme L Endrizzi. Ainsi "les chances de réussite sont significativement moindres pour un garçon d'une famille ouvrière, titulaire d'un baccalauréat technologique et inscrit en L1 dans la filière AES, ou pour une fille issue d'un milieu modeste, ayant obtenu son baccalauréat en retard et sans mention, inscrite en licence de psychologie'. Mais, " une telle catégorisation ne saurait rendre compte de l'ensemble des difficultés qui touchent l'entrée dans le métier d'étudiant : ceux qui échouent sont parfois aussi ceux qui réussissaient au lycée et qui ne parviennent pas à s'adapter à leur nouvel environnement. La capacité des étudiants à anticiper ces difficultés et à trouver des alternatives est considérée comme déterminante".

 

Aussi l'étude de L Endrizzi montre qu'il faut " privilégier une approche multidimensionnelle de l'aide à apporter... Concentrer les efforts exclusivement sur (les dispositifs d'accompagnement), c'est aussi ne pas reconnaître la faiblesse des relations entre étudiants et enseignants, pourtant nécessaires au processus d'affiliation.. L'importance de disposer d'outils performants pour identifier les pré-requis disciplinaires et transversaux d'une part et pour repérer les décrocheurs d'autre part, est mise en évidence dans les recherches récentes. L'évaluation de la qualité des enseignements, notamment par les étudiants, représente également un levier d'actions. Il s'agit à la fois de mieux prendre en compte l'hétérogénéité de la population étudiante, de favoriser la régulation entre étudiants et enseignants et plus globalement de promouvoir une dynamique pédagogique d'explicitation. C'est le goût d'apprendre qui peut garantir l'investissement des étudiants dans leur nouveau métier". Une information qui concerne en premier lieu l'enseignement supérieur mais qui doit toucher aussi le secondaire.

Dossier de la VST de l'INRP

 

Orientation 2011 : Les chefs d'établissement pourront imposer un stage de remise à niveau

"Le chef d'établissement peut également assortir sa décision de faire droit à la demande d'orientation de l'élève de la condition que celui-ci s'engage à suivre un dispositif de remise à niveau, notamment lorsque le conseil de classe l'a recommandé, avec l'accord écrit de ses représentants légaux dans le cas d'un élève mineur", précise une note publiée au B.O. du 23 décembre.

Au B.O.

 

Salon Post bac à Paris début Janvier

Admission Post Bac. Trois petites lettres que connaissent bien les lycéens qui sont déjà entrés dans ce dispositif qui les oriente vers le supérieur. Sur ce chemin, le salon APB est une étape. Les 7 et 8 janvier, il réunira à Paris La Villette une centaine d'exposants : universités, IUT, écoles, prépas, BTS et formations courtes. Un espace conseil aide les jeunes à maitriser la procédure APB. Des conseillers d'orientation psychologues sont aussi à leur disposition.

 

Organisé en partenariat avec l’Onisep, les ministères de l’Éducation nationale et de l’Enseignement supérieur et les rectorats franciliens,  le salon APB se plie en quatre pour accueillir les lycéens. Les enseignants peuvent dès maintenant réserver leur invitation et un autobus pour accéder au salon.

Le salon APB

Le guide de l'orientation post bac du Café

 

 

Revenir au sommaire

 

La classe

 

Imaginons le collège de demain

Quels contenus d'enseignement, quelles modalités d'évaluation, quel avenir pour le collège ? Le Se-Unsa organise le 12 janvier à Paris un colloque  qui veut aussi "conjuguer les approches politiques, syndicales et professionnelles pour cerner les spécificités du métier d'enseignant en collège".

 

Ce colloque est particulièrement bienvenu alors que se succèdent les rapports sur le collège, qui souvent demandent à définir une "école du socle" associant primaire et collège, et que l'UMP demande , dans son programme pour 2012, la suppression du collège unique.

 

Le 12 janvier, des intervenants éclaireront ces questions. Citons par exemple Roger-François Gauthier, Pierre-Jean Marty (Clisthène), Claude Lelièvre ou encore Jean-Louis Auduc. Un blog alimente dès maintenant la réflexion pour ce colloque. Vous pouvez y témoigner.

Le blog du colloque

 

Enseigner le français dans une école primaire allemande

Si vous êtes instituteur, professeur des écoles titulaire ou professeur des écoles stagiaire vous pouvez postuler dès maintenant pour passer une année en Allemagne et y enseigner le français dans les écoles primaires, nous rappelle l'OFAJ.

 

Certes, il est utile d'avoir quelques connaissances en allemand. Mais on nous promet que sont aussi acceptables " les candidatures d’enseignants particulièrement motivés dont le niveau de langue demande à être perfectionné".

Voir la circulaire

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

La recherche

 

CIDREE : Quelles politiques pour développer les politiques éducatives en Europe ?

Le CIDREE (Consortium of Institutions for Development and Research in Education in Europe) fête ses 20 ans par la publication d'un ouvrage sur les politiques éducatives européennes sous le regard de la recherche. Partant des objectifs de Lisbonne, les auteurs analysent les objectifs des politiques des états européens.

 

Ainsi Anne Looney pos ela question de l'identité professionnelle des enseignants dans des systèmes éducatifs de plus en plus centrés sur l'élève. Olivier Rey étudie l'impact des évaluations internationales sur les systèmes éducatifs. Il met en évidence le fossé entre les chercheurs et les politiques dans l'utilisation des résultats. C'est à l'inspection que se consacre Johan C van Bruggen. Dans la plupart des pays européens, l'inspêction est collective : c'est celle de l'école. Il montre que ce système portes es fruits. Mais son efficacité diminue avec le temps. Un autre enjeu européen est la mise en place d'une approche par compétences.  Chris Van Woensel montre que la mise en place de cette approche diffère selon les pays. Mais, pour elle, "la principale question dans l'avenir ne sera plus quelles compétences enseigner mais comment les enseigner, les apprendre et les évaluer".

CIDREE, Beyond Lisbon 2010: perspectives from research and development for education policy in Europe, CIDREE, 2010.

Cidree

 

 

Revenir au sommaire

 

CITOYENNETE

 

La loi LOPPSI 2

Internet est au coeur de la nouvelle loi LOPPSI 2 adoptée par l'Assemblée nationale en seconde lecture le 21 décembre 2010.

 

En effet les principaux articles concernent une utilisation plus poussée des fichiers informatiques et des possibilités d'Internet par la police et la justice. Si la loi crée un délit d'usurpation d'identité sur Internet, elle suscite aussi bien des inquiétudes.

 

Ainsi, sous prétexte de lutte contre la pédophilie, la loi autorise les fermetures et blocages de sites Internet par simple décision administrative sans intervention judiciaire. Elle modifie l'utilisation des fichiers de police. Elle rend possible la captation à distance de  données informatiques. Pont plus anecdotique, elle fait du préfet de police de Paris le grand chef de la police sur la petite couronne, revenant ainsi à un découpage ancien. Le texte doit maintenant être discuté au Sénat.

La loi Loppsi 2

 

 

Revenir au sommaire

 

Les disciplines

 

Cycle de conférences sur le livre à la BnF

Autour du thème « Histoire(s) du livre », les conservateurs de la BnF proposent des conférences et des visites des collections patrimoniales, du mardi 4 janvier au mardi 8 février 2011.

 

Les six conférences évoqueront les techniques de fabrication et l’esthétique du livre pour mieux comprendre les apparences qu’il a pu revêtir au fil des siècles. Elles pourront être complétés par des visites des collections de la BnF, guidées par les spécialistes qui les conservent. Chaque présentation permettra des temps d’échange pour les questions qu'on ne manquera pas de poser. Et, bien sûr, une documentation (conseils de lecture, repères chronologiques, lexique) sera fournie aux participants. Voici donc un rendez-vous avec le livre, en tant qu'objet, pour les curieux ou passionnés qui souhaitent mieux connaître l’histoire du patrimoine écrit.

Présentation

 

STG : L'Apceg enquête sur la réforme de 1ère et terminale

"Partagez avec nous votre point de vue sur les horaires, les dédoublements, le contenu des programmes", demande l'Apceg, association de professeurs d'économie-gestion. La réforme de 1ère ne sera applicable qu'à la rentrée 2012, mais déjà, selon l'Apceg, il faut s'attendre à la création d'une première unique et de l'accompagnement personnalisé. Les enseignants sont invités à donner leur point de vue.

Sur le site d el'Apceg

 

Français : Quelles tensions ?  

"L’écart entre les deux dénominations "professeur de lettres" et "enseignant de français" est révélatrice de tensions fortes au sein de la "discipline français", écrit l'AFEF (Association française des enseignants de français). "Le socle commun, par la séparation entre les piliers "Maitrise de la langue" et "Culture humaniste", accentue la tension entre une langue transversale, instrumentalisée, partagée par tous mais pour laquelle seul l’enseignant de français dispose des outils didactiques, et la culture humaniste qui fait de la littérature un objet de prestige, de culture, d’identité nationale, détaché des outils de langue. Paradoxalement, quand on regarde du côté des légitimités de la discipline, la situation se renverse. Alors que les professeurs de Lettres fondent leur reconnaissance sur la littérature, auréolée de prestige, la demande sociale est du côté de la langue dans la mesure où elle ouvre des portes, et non spécifiquement des filières littéraires. Comment la "discipline français" peut-elle sortir de cette division et l’utiliser pour en faire une force ?"

 

Marie-France Bishop, Bertrand Daunay et Claudine Garcia-Debanc réfléchissent à ces questions dans la Lettre de l'AFEF  et aussi dans des "laboratoires d'idées" organisé spar l'AFEF. Le prochain atelier aura lieu le 29 janvier.

 

L'AFEF intervient aussi dans la promotion des "rectifications orthographiques". Viviane Youx évoque " l’oubli dans lequel elles sont très vite tombées, et de la méconnaissance de leur contenu précis dans la société, et même dans l’école française... Pendant ce temps l’écart se creuse, les compétences orthographiques des élèves diminuent alors que la demande sociale de correction écrite s’accroit."

Lettre de l'AFEF

 

Le réseau "Enseigner les sciences"

Educasciences "est un espace numérique d'échange et de formation concernant l'enseignement des sciences à l'école primaire. Il permet aux utilisateurs inscrits de partager leurs expériences et leurs réflexions", annonce Laurent Dubois en page d'accueil de ce "ning" dédié aux sciences. Si la problématique est universelle, ce ning est surtout le rendez vous de professeurs québécois. Parmi les bons articles, il faut citer celui de L Dubois "cinq types d'activités scientifiques pour clarifier l'enseignement des sciences à l'école".

Le ning

 

Histoire-géo en 2de pro

Eduscol met en ligne des "ressources" pour enseigner en 2de pro. De brèves fiches reviennent sur les contenus et objectifs de chaque chapitre du programme.

Les fiches

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le lundi 27 décembre 2010.

Partenaires

Nos annonces