L'Expresso du 12 Mai 2011 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Evaluation de CM2 : Parler évaluation pour ne pas en faire ? L'avis de Xavier Pons...…

ÉDITORIAL

Absentéisme : L'Yonne et les incohérences de la loi Ciotti

LE SYSTEME

"Dernière séance" rue de Grenelle ?  l Manifs : Retour vers le futur ?  l Enseignement(s) prioritaire(s) : Trop de dispositifs tue le dispositif l François Dubet : Inaccessible collège unique  l Quand la droite juge l'action de la droite l Etes-vous satisfait de l'administration de l'éducation nationale ?.

L’ÉLÈVE

7ème Forum Adolescences : La différence.

LA CLASSE

Les jeux sérieux en francophonie l L'éducation à l'heure du numérique.

PARTENAIRES

Tout sur les métiers de l'éducation à l'UPEC.

LA RECHERCHE

La co-intervention dans les classes  l Les sociétés et leur école : emprise du diplôme et cohésion sociale …

CITOYENNETE

L'enfermement des enfants étrangers mis en procès par DEI France.

LES DISCIPLINES

Faire du français sans exclure l SES : Programme de terminale  l La catastrophe japonaise.

 

 

 

Evaluation de CM2 : Parler évaluation pour ne pas en faire ? L'avis de Xavier Pons

"En France les évaluations standardisées n'ont jamais été formellement liées à des standards de performance". Xavier Pons, maître de conférences à Paris Est Créteil, vient de publier aux OUF un ouvrage sur "l'évaluation des politiques éducatives". L'ouvrage pose la question d ela régulation des systèmes éducatifs et de l'impact des évaluations. Dans cette perspective, la France occupa une place singulière, à la fois pionnière et.. rhétorique. Faute d'objectifs communs, l'évaluation n'y est ni continue, ni codifiée ni corrective. L'ouvrage permet de saisir ces spécificités et de situer la démarche française dans le contexte actuel.

 

Alors que le ministère modifie l'évaluation de CM2 et affirme son importance pour le pilotage du système éducatif, le Café interroge Xavier Pons sur le sens de cette réforme et la place des évaluations en France.  Une analyse toute en finesse.

Lisez l'entretien avec Xavier Pons

L'avis des parents de la FCPE

Les réactions syndicales

Le dossier

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

L'Éditorial de François Jarraud

 

Absentéisme : L'Yonne et les incohérences de la loi Ciotti

Le zèle peut-il desservir ? L'inspection académique de l'Yonne annonce qu'elle a suspendu les allocations de 4 familles en application de la loi Ciotti sur l'absentéisme. Un résultat qui démontre involontairement l'inanité de cette loi.

 

Selon Yonne.fr, l'inspection académique aurait reçu 144 signalements d'absentéisme dont 46 réitérés et 10 familles qui ne sont pas entrées en discussion avec l'I.A. Sur ces 10 familles, 4 ont vu s'envoler leurs allocations familiales. "C'est tout simplement parce que la collaboration entre les services de l'Etat , la CAF et le conseil général est meilleure ici qu'ailleurs", explique l'inspecteur d'académie.

 

Mais alors les 6 autres ? Selon l'Yonne.fr, elles ne percevaient pas d'allocations familiales. Par conséquent la majorité des familles absentéistes n'est pas sanctionné et ce sont les familles modestes et nombreuses qui le sont.

 

Ce magnifique résultat ne préjuge pas d'une réduction durable de l'absentéisme.  Le Snuipp du département relève que " il ne (lui) paraît pas crédible de continuer à réduire le potentiel éducatif des établissements tout en souhaitant les mobiliser sur des thématiques importantes pour la réussite de tous les élèves : la lutte contre l'absentéisme, les discriminations, la sécurité, la prévention, l'accès à la citoyenneté, les rythmes scolaires. Que l'Inspecteur d'Académie soit aussi vigilant à donner l'encadrement éducatif nécessaire à ses établissements qu'il l'est à appliquer une loi inique et inefficace".

 

Ces chiffres sont incohérents avec ceux donnés par Eric Ciotti il y a quelques jours. Selon Le Parisien, il n'y aurait eu que 5 familles sanctionnées en France. Faut-il croire que la France se réduirait à l'Yonne ? Il n'y a pas plus de cohérence entre les chiffres données par l'Yonne et la part réelle de l'abstentionnisme, variable selon les mois, mais qui ne tombe pas en dessous de 1% pour l'abstentionnisme très dur. L'application de la loi Ciotti semble juste une autre rhétorique  pour collaborateurs zélés.

L'Yonne

Absentéisme, statistiques, bikini et tutti Ciotti

 

 

Revenir au sommaire

 

 

"Dernière séance" rue de Grenelle ?

Alors que s'ouvre le Festival de Cannes, le silence se fait rue de Grenelle. Alors que depuis 7 ans, le ministère et le Sceren organisent chaque année le Prix de l'éducation nationale, le ministère ne communique pas cette année sur cet événement majeur de l'éducation aux images.

 

Chaque année le film, primé par un jury qui met en valeur la filière cinéma audio-visuel de l'éducation nationale, est édité en DVD par le CNDP et le CRDP de Nice. Il est ensuite  distribué sur l'ensemble du territoire et accompagne les enseignants dans leur travail sur le film. 

 

Cette année, le CRDP de Nice a bien ouvert un site qui évoque le Prix mais propose de revenir sur les années antérieures. Aujourd'hui le ministre est bien en déplacement en province. Mais pas à Cannes. Le Prix de l'éducation nationale a-t-il été sacrifié pour faire des économies ou pour satisfaire le recentrage vers les fondamentaux ?

Le prix de l'éducation nationale

Le blog du CRDP de Nice

 

Manifs : Retour vers le futur ?

En mai, il y a les manifs d'hier, celles d'aujourd'hui et celles de demain. Le 11 mai quelques centaines de parents et d'enseignants se sont réunis à Nanterre (92) devant l'inspection académique. Soutenus par une intersyndicale Cgt, Sge, Unsa, Fsu et Sud, ils ont manifesté contre les suppressions de postes. A Paris, une autre manifestation organisée par le Snes a protesté contre la formation des enseignants. Aujourd'hui c'est dans le Val d'Oise qu'une manifestation unitaire des enseignants a lieu. Dans le premier degré plus d'un millier d'enseignants ont déposé un préavis de grève. Pour le Snuipp 95, " plusieurs facteurs indiquent une accentuation de la dégradation des conditions de scolarisation des élèves et une prise en compte nettement insuffisante des spécificités de ce département. Ainsi, malgré une augmentation prévisionnelle de 1409 élèves dans les écoles, le nombre de postes sera réduit sur le Val d’Oise. Les mesures relatives aux RASED et dans l’éducation prioritaire constituent une véritable hécatombe : 40% des postes de soutien en ZEP/REP, 17% des postes RASED sont supprimés". Enfin le 18 mai la Fcpe organisera une journée Ecole morte avec le soutien du Snuipp qui lance aussi une action nationale ce jour là.

Manifestation du Snes

Dans le 95

 

Enseignement(s) prioritaire(s) : Trop de dispositifs tue le dispositif

L'OZP démontre l'incohérence dans laquelle est amené l'enseignement prioritaire simplement en listant les différents dispositifs. Quels lycées appartiennent aux réseaux ECLAIR ? Est-ce les mêmes pour les RAR ? Cela se recoupe-t-il avec les "Sites d'excellence en lycée" ? Avec les DERS ? Avec les établissements du plan Espoir Banlieue ? Poser la question c'est avoir la réponse. Si on prend les trois dispositifs du plan Banlieues, "le taux de recouvrement est très faible" : seulement 13%. La plan Banlieues a peu pris en compte les anciesn ZEP  puisque les 2/3 des ZEP n'appartiennent à aucun autre dispositif. En dehors des zep, affirme l'OZP, "76% des établissements n'appartiennent qu'à un seul dispositif" : le taux de recouvrement est faible.

 

"L’ensemble donne plutôt l’impression d’une accumulation successive de listes au gré des aléas politiques (l’exemple de l’historique de DERS est significatif, celui d’Eclair également), des variations d’orientation des deux ministères concernés et des effets d’annonce", écrit l'OZP. "Deux faits sont cependant notables : l’imagination dont font preuve depuis quelques années les administrations ministérielles pour créer et empiler de nouvelles catégories.... A contrario la perplexité du public ou des enseignants et même des chefs d’établissement devant une telle accumulation de mesures, classifications, dispositifs, programmes, labels et listes prioritaires". L'enseignement prioritaire a été tellement éclaté qu'il devient invisible.

Etude sur les lycées

Et les collèges

 

François Dubet : Inaccessible collège unique

" La France reste bloquée dans son modèle de bataillon qui avance à son rythme et laisse au bord de la route un nombre croissant d’élèves. Vu que l’on n’est pas capable d’accepter le collège unique, on est constamment tenté de créer, en marge de celui-ci, des dispositifs -soutien scolaire, filières parallèles- pour prendre en charge les élèves dont on ne sait pas quoi faire", écrit François Dubet dans La lettre de l'éducation. Le sociologue n'a pas de mal à montrer que ces filières de relégation, comme celles que relance le gouvernement, sont socialement injustes.

Article Lettre de l'éducation

Chatel fossoyeuir du collège unique

 

 

Quand la droite juge l'action de la droite

Nicolas Sarkozy a-t-il mis en application ses engagements de campagne ? L'Institut Thomas More, un think tank libéral, examine tous les engagements du candidat de 2007. D'après lui, quatre ans plus tard, en matière d'éducation, seulement 19,81% des mesures sont réalisées, 35% sont mises en oeuvre et la majorité réduites à l'état de promesse non tenue. L'Institut détaille cruellement les exemples : politique numérique, accès aux prépas etc.

Le bilan de l'institut T MOre

 

Etes-vous satisfait de l'administration de l'éducation nationale ?

Etes vous prêt à répondre à ces questions ? "Recevez vous votre traitement en retard ? Que diriez vous de la qualité des services du ministère ? Comment qualifieriez vous l'évolution des charges administratives ces dernières années ? " Et bien... partez en Belgique française. L'administration des enseignants de la Communauté française de Belgique organise une enquête anonyme sur internet pour évaluer l'efficacité de ses services. "Vous avez des remarques à faire sur le fonctionnement de l'Administration ? Cette enquête de satisfaction vise à répondre aux objectifs suivants : optimaliser les relations avec les partenaires privilégiés de l'administration et améliorer le service aux citoyens et aux acteurs des secteurs gérés". C'est loin la Belgique...

L'enquête de satisfaction

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

7ème Forum Adolescences : La différence

"Dans quelle mesure être ou se sentir différent affecte ou stimule le bien-être des adolescents ?". Le 18 mai, la Fondation Pfizer organise le 7ème Forum adolescences. "Il s’interrogera sur les raisons d’afficher ou de nier ces différences quand on est adolescent, sur les conséquences des différences subies ou stigmatisées dans la construction de son bien-être psychique et physique, sur les formes de reconnaissance ou de dépistage des souffrance liées à ces différences, sur la mobilisation des acteurs médicaux et éducatifs dans le sens d’un apprentissage « promoteur de santé »". Parmi les intervenants signalons Marcel Rufo, Boris Cyrulnik, Eric Molinié, Bernard Hugonnier. Curiosphere retransmettra en direct l'événement sur son forum adolescences.

Le programme

Curiosphère Adolescences

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Les jeux sérieux en francophonie

Doit on continuer à débattre des jeux sérieux ou montrer les applications francophone sà fort potentiel éducatif ? La Belgique francophone a choisi la deuxième voix avec l'exposition "Jeux sérieux en Belgique francophone" qui se déroulera le 26 mai à Louvain-la-Neuve.  Si l'événement est dédié à l'univers des jeux sérieux (les advergames par exemple), l'éducation est fortement mise en avant avec la présentation de nombreux édugames : Patrimonia, InfnIT, Renault Academy, The Managers,  etc. Un véritable événement.

Le programme

Les jeux sérieux ont-ils un avenir à l'Ecole ?

 

L'éducation à l'heure du numérique

Coordonné par Françoise Payet et Christine Develotte, l'ouvrage s'intéresse aux changements qui peuvent être repérés dans les pratiques des professionnels de l'éducation. Il met en avant le fossé entre les prescriptions officielles, qui incitent aux usages des TICE, l'état des équipements et la réalité des pratqiues, étant admis que "une volonté politique de promouvoir les technologies numériques peut être affichée sans que pour autant la pédagogie s'en empare".

 

L'ouvrage multiplie les études de cas. Ainsi JL Metzger montre que les TIC peuvent soutenir des pratiques pédagogiques traditionnelles et pose la question du contrôle du travail des enseignants. Christine Dévelotte étudie 4 communautés en ligne d'enseignants. Puis c'est l'espace temps éducatif et ses perturbations par l'arrivée des TIC qui est évoqué par JP Moiraud et S Genevois. Ce point de vue sur le numérique éducatif pose la question de la survie et du rôle du collectif éducatif.

F Poyet et C Dévelotte (dir), L'éducation à l'heure du numérique, INRP, 2011.

Commander l'ouvrage

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Tout sur les métiers de l'éducation à l'UPEC

L'Université Paris Est Créteil Val de Marne (UPEC) organise une réunion d'information sur les différentes préparations aux des métiers de l'enseignement et de l'éducation  samedi 14 mai de 9h30 à 12h 30 dans les locaux de  l’IAE sur le Site du mail de Mèches ( métro ligne 8  Créteil Université) 

 

Au programme 4 tables rondes animées avec les enseignants et formateurs de l'IUFM et les responsables pédagogiques des masters sur la préparation au professorat des écoles et aux concours du secondaire (Capes, Capet, CAPLP, capes de professeur documentaliste et CPE).

En savoir plus

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

 

La co-intervention dans les classes

" Aujourd'hui, la co-intervention est une pratique qui dépasse le cadre de l'intégration des élèves présentant un handicap, elle tente de percer dans beaucoup de structures scolaires. L'Education nationale réfléchit sérieusement à sa généralisation mais sa mise en place reste difficile. Elle occasionne souvent des résistances voire des conflits dans notre système éducatif français, mais elle répond néanmoins à une nécessité pédagogique pour tous, c'est ce que les conférenciers et grands témoins du colloque tenteront d'expliquer pendant ces deux jours." Organisé par l'Université catholique de l'ouest, à Angers, le colloque sur la co-intervention, les 18 et 19 mai, accueillera de nombreux spécialistes dont Françoise Cros, Paul Robert ou Jean-Yves Robin.

Le programme

 

Les sociétés et leur école : emprise du diplôme et cohésion sociale

Marie Duru Bellat interviendra le 18 mai dans le cadre de l'Université ouverte des compétences, à Paris. L'auteur des "Sociétés et leur école" évoquera la place prise par le diplôme et l'école dans la société et leur effet pour créer uen société plus juste et plus mobile.

Le programme

L'Ecole peut-elle lutter contre les inégalités sociales ?

 

 

Revenir au sommaire

 

 

L'enfermement des enfants étrangers mis en procès par DEI France

En France, des enfants étrangers (de 0 à 18 ans) sont privés de liberté en raison de migrations « irrégulières », soit dans les zones d'attentes aux frontières, soit dans les Centres de rétention administrative, en contradiction avec la Convention européenne des droits de l'homme et la Convention internationale des droits de l'enfant. DEI France, avec d'autres organismes (Gisti, Cimade, Snuipp, Syndicat de la magistrature, RESF, LDH etc.) organise le 14 mai "le procès" de l'enfermement.

Le programme

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Faire du français sans exclure

Quelles pratiques, dans le cours de français, mais aussi dans d’autres disciplines, de la maternelle au lycée, pour faire progresser tous les élèves ? Pour que chacun, même parmi les moins à l’aise avec la langue, prenne la parole, à l’oral ou à l’écrit, dans une classe et un établissement ? Pour que chacun, même parmi les plus éloignés de la culture scolaire, s’approprie la langue et la littérature pour apprendre, acquérir un pouvoir sur le monde, envisager un avenir, élargir son horizon et rencontrer l’autre ? Les Cahiers pédagogiques consacrent leur numéro de mai (489) à la pédagogie du français. Anne Armand rappellela dimensions exclusive de cet enseignement. Deux points forts à ce numéro : montrer que la maitrise de la langue passe aussi par les autres disciplines et la multiplicité des exemples de pratiques pédagogiques. Un numéro très utile pour aider les enseignants à retrouver le plaisir d'un enseignement émancipateur.

Faire du français sans exclure, Cahiers pédagogiques n°489.

Le sommaire

 

SES : Programme de terminale

A l'occasion de sa rencontre avec le groupe d'experts en charge du programme de terminale SES,le SE Unsa a proposé plusieurs modifications  : modification de l'équilibre entre les trois parties de façon a augmenter les "regards croisés"; enrichissement de ces derneirs avec un thème sur le chômage et diminution du nombre de questions à traiter.

Le compte-rendu

 

La catastrophe japonaise

Le Réseau Idée propose des psites pédagogiques pour aborder la catastrophe naturelle et nucléaire japonaise en classe. Pluridisciplinaire il donne des pistes sérieuses pour aborder les questions des catastrophes naturelles et du risque technologique.

Les pistes

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le jeudi 12 mai 2011.
En direct du forum
Accès à la classe exceptionnelle
- Et pendant ce temps, un bon nombre d'enseignants partent en retraite sans avoir accédé à la hors-classe ! C'est la France : donner toujours plus à ceux qui sont déjà bien servis. De : fjarraudPublié : vendredi 1 décembre 2017 07:22Objet : Accès à...
Lecture : Le niveau baisse encore
- Rien d'étonnant quand on voit les méthodes de lecture utilisées par certaines enseignantes de CP.Pourquoi choisir des supports vieillots, décriés par les chercheurs et n'ayant aucun sens alors que la littérature jeunesse est tellement riche et...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces