L'Expresso du 23 Mai 2011 

 

Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

4ème Forum des enseignants innovants : Le latin flirte avec Twitter...…

ÉDITORIAL

Le forum est fini, vive l’innovation

LE SYSTEME

Evaluation CM2 : La Dgesco fait son bilan l Formation des stagiaires : Une mystification pour le Se-Unsa  l Les suppressions de postes jusqu'en 2013 l Décrochage : La Fespi plaide pour les structures innovantes l "Laissez-nous innover" demandent des enseignants de Saint-Etienne  l Bouleverser les cours.

L’ÉLÈVE

Un rapport UMP souligne les insuffisances de l'éducation à la sexualité  l Intergénér@tions s'expose l Que deviennent les étudiants de médecine ?!.

LA CLASSE

Pas à la mode, le grec et le latin ?  l J'ai dix ans et je twitte intelligemment!.

PARTENAIRES

Veni, Vidi, Visci : Orientation active en Lettres , Langues et Sciences humaines à l’UPEC.

LA RECHERCHE

Le festival du mot du 1er au 5 juin 2011 à La Charité sur Loire…

CITOYENNETE

Festival étudiant contre le racisme.

LES DISCIPLINES

Mc Luhan dévoilé l Google et le nouveau monde l Après Fukushima.

 

 

 

4ème Forum des enseignants innovants : Le latin flirte avec Twitter

Le latin et Twitter récompensés au Forum des enseignants innovants. Les 20 et 21 mai, à Lyon, le Forum des enseignants innovants a réuni une centaine de professeurs du primaire et du secondaire, sélectionnés sur concours. Samedi 21 mai, le Forum a remis 13 prix récompensant les projets les plus méritants. Deux lauréats participeront aux Journées de l'innovation du ministère de l'éducation nationale.

 

"En repartant de Lyon, nous étions rassasiés mais pas écœurés, plein d’énergie et d’appétence", écrit Monique Royer dans le compte-rendu posté sur le blog du Forum. "Comme à chaque forum, la magie opère. Mettez cent enseignants innovants dans un lieu hospitalier, favorisez les échanges, confrontez dans un cadre amical (le SEPR à Lyon) les idées et les projets et vous obtenez ce que l’école a de meilleur : le souci de donner accès aux apprentissages et de former des futurs citoyens responsables et épanouis". L'article de Monique Royer rend bien compte de l'atmosphère d'enthousiasme et de créativité qui a animé le Forum. Durant 48 heures la centaine d'enseignants innovants, tous niveaux d'enseignement et disciplines confondus, a appris à se découvrir, à collaborer et sans doute à s'apprécier. Au point que tous les projets, sans exception, recevront des voix pour la remise des prix.

 

Les 13 prix du Forum témoignent de la richesse et de la diversité des projets. Le Grand prix des enseignants innovants, décerné par les enseignants participants au Forum, est allé à Robert Delord, professeur au collège du Diois (Die). Ce professeur de langues anciennes a monté avec ses élèves une exposition sur les rapports entre le marketing des marques et les langues et cultures anciennes : Antheus mobilisé pour parfum masculin, le mot Fulmen (foudre en latin) pour des batteries,  ou encore " Koleos" (testicule, en grec) pour valoriser l'image virile d'un 4X4 chez Renault... Le Grand prix du Forum des enseignants innovants, décerné par un jury d'associations d'enseignants, a été remis à Amandine Terrier et Bertrand Formet (école de 39300 Crotenay) pour leur utilisation de Twitter en cycle 3. Twitter est utilisé à la fois pour apprendre à écrire et à communiquer sur Internet.

 

Les autres prix reflètent la diversité des projets. Le Prix des enseignants innovants va à Céline Lamare pour les "intelligences multiples", école Immaculée conception de Seclin (59). Le Prix spécial des enseignants innovants à Max Thiébaud, Sylvie Pierrot, Sabine Kuenzi, Projet Sacratch, Lycée  Edgar Faure de Morteau-25, Ecole Pierre Bichet (Les Fins-25). Jérôme Staub et Vincent Marsick recoivent le prix de la créativité pour " Paysages sonores et cartographie du bruit: pour découvrir l'espace urbain à partir d'appareils mobiles". Le Prix du Forum des enseignants innovants va à Jean-Louis Mazières, projet "E-communication Philadelphie - Jacou". C'est Jean-Paul Moiraud qui reçoit le Grand prix de l'enseignement numérique pour son projet de monde virtuel.  Le Prix de l'enseignement numérique va à Gérard Zava, Ecole publique Honoré Auzon (65 Lourdes). Ange Ansour reçoit le Prix de la progression pédagogique pour son projet pédagogique "En avant les microbes". Le Prix de l'avenir pédagogique est attribué à Khatuna Gogaladze et Maka Elizbarachvili, du lycée Marie Brosset de Tbilissi (Géorgie). Le Prix de la coopération va à Véronique Frumholz et Laurence Sytnik pour "Mini entreprise Apy Bizz", Lycée Camille Schneider à Molsheim. Celui du détour pédagogique va à  Danièle Ruaud, Mieux vivre à l'école, RASED de Gerzat (63). Enfin le Prix de l'innovation éducative est remis à Yves Nonin, Association Aroeven.

 

On retiendra de ce 4ème Forum des enseignants innovants quatre traits marquants. D'abord l'impact du web 2 : très présentes depuis le 1er Forum, les nouvelles technologies s'affirment bien comme porteuses d'innovations pédagogiques. Cette année l'accent est mis sur le web 2 (Twitter par exemple), les tablettes numériques, les mondes virtuels etc. Une école ouverte : De nombreux projets impliquaient des partenaires n'appartenant pas à l'éducation nationale : collectivité locale, association, entreprise. Les enseignants innovants ouvrent l'Ecole sur l'extérieur. Une présence renforcée du ministère : l'Education nationale soutient le Forum depuis ses débuts. Cette année un lien sera fait entre le Forum des enseignants innovants et Les Journées de l'innovation que le ministère organise les 31 mai et 1er juin. Les deux premiers lauréats du Forum sont invités aux Journées. La qualité des projets : La qualité des projets ne faiblit pas avec les années. Le jury a eu du mal à sélectionner les projets. Quant aux enseignants innovants, ils ont partagé leurs voix entre tous les projets.

 

Un moment unique de rencontres. Le Forum est aussi un moment unique où les associations professionnelles se rencontrent. Organisé par le Café pédagogique, le Forum est réalisé avec 17 associations d'enseignants ou complémentaires de l'Ecole : AFEF, AGEEM, APBG, APCEG, APLV, APHG, APSES, Ecoles Internet, APV, ASSETEC, Les Clionautes, La JPA, Ligue de l'enseignement, Projetice, UdPPC, USEP, Cyber-Langues. Il a bénéficié du soutien du Ministère de l'éducation nationale, de la Région Rhône-Alpes, de l'IFé, du Syntec, et de Microsoft.

 

"A Lyon, des mots que l’on aime à entendre ont repris leur place et leur signification : innovation, communauté, motivation, apprendre, découvrir, élève, tant d’autres encore comme enfance ou s’amuser", écrit Monique Royer. Un vrai appel à préparer dès maintenant le Forum 2012.

Le blog du Forum

Le palmares

Le point de vue de M Royer

Sur le projet de R Delord

Sur le projet Twitter

Reportage France 3 Rhône-Alpes

Reportage Le Monde

Le Progrès du 21 mai 2011

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

L'Éditorial de Monique Royer

 

Le forum est fini, vive l’innovation

Vendredi et samedi, le Café Pédagogique, 26 associations et différents partenaires avaient invité une centaine d’enseignants innovants à présenter leurs projets. Cent projets, c’est peu, trop peu pour représenter le foisonnement créatif que recèlent nos écoles. C’est beaucoup aussi.

 

En venant au forum, il faut se résigner à ne pas explorer tous les projets. On sait que forcément des trouvailles géniales ou modestes nous échapperont, par manque de temps ou par excès de bavardage. Se parler, se connaître, reconnaitre sur un panneau l’écho de son projet, trouver un cousinage dans les paroles recueillies, entendre ses propres difficultés à innover dans un système marqué par la lenteur dans les témoignages d’un autre enseignant. Le forum est une simple et foisonnante halte pour une communauté en créative construction. La découverte loupée ici n’est que partie remise puisque la rencontre amorcée sur les réseaux sociaux se poursuivra demain. Les cartes de visites sont collectées pour des contacts futurs et pourquoi pas d’autres projets concertés, des passerelles entre écoles, entre classes.

 

La quatrième édition du forum des enseignants innovants aurait pu avoir un air de déjà vu, une p’tit rien d’une routine et bien non. A chaque année son caractère, à chaque édition ses dominantes, ses personnalités aussi qui colorent la rencontre d’une teinte particulière. Les réseaux sociaux sont entrés dans les pratiques pédagogiques, les thèmes de l’environnement et de la différence sont fortement présents, les initiatives sont à l’ouverture, aux échanges et aux partenariats hors de l’école. Et puis, il y avait un je ne sais quoi de sérénité, malgré les difficultés, les suppressions de poste en cours et annoncées. Comme si, tous avaient la certitude que l’essentiel était dans l’enthousiasme, l’acharnement parfois, à faire avancer l’école, de façon désordonnée certes mais collective, dans l’addition d’initiatives boules de neige. . On repart alors gonflés d’énergie et bien décidé à continuer à proposer de nouveaux chemins.

 

Dans la belle allée des Métiers du SEPR à Lyon, cent projets ont dessiné un paysage éducatif idéal,  sans frontières entre cycles, entre disciplines ; une école ouverte où l’on aimerait s’assoir pour apprendre à nouveau ce qui nous a enfant échappé

Le blog du Forum

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Evaluation CM2 : La Dgesco fait son bilan

Selon l'AFP, la Dgesco publiera prochainement une circulaire officialisant les résultats de l'évaluation de CM2. Elle marquerait une progression en maths et des progrès nettement plus faibles en français. Le Café avait tiré cette conclusion fin avril.

 

Selon la Dgesco, En maths, "ce sont la connaissance des tables de multiplication, les compétences en calcul mental et la maîtrise des techniques opératoires sur les nombres entiers qui ont le plus progressé", note la circulaire. Mais "seuls 80% des élèves maîtrisent les tables d'addition et de multiplication, et s'ils sont près de la moitié à réussir les exercices de calcul mental" c'est encore insuffisant. En français c'est surtout l'orthographe qui pose problème.

 

Quelle fiabilité ? Cette année le ministère assure que 97% des élèves ont passé l'évaluation. Mais lechoix d'un passage en cours d'année d'une évaluation bilan reste fortement critiqué. La décision prise il y a quelques jours de faire passer l'évaluation en fin d'année scolaire inquiète les parents et les mouvements pédagogiques qui y voient la résurgence de l'examen d'entrée en 6ème. Luc Chatel estime que l'évaluation  " contribuera à renforcer la qualité de l'évaluation de notre système éducatif et donc à améliorer les résultats de nos élèves". Cela reste à démontrer.

Dépêche AFP

La lecture du Café

Pour Luc Chatel

 

Formation des stagiaires : Une mystification pour le Se-Unsa

"Les diverses étapes du dispositif tentent vainement de faire accroire que les stagiaires auront les outils nécessaires pour accomplir sereinement leur tâche. Cinq jours d’accueil dont trois jours de formation théorique à la tenue de classe et hop, bon pour le service !", ironise le Se-Unsa qui fait une lecture critique de la circulaire sur l'accueil des enseignants stagiaires.

 

"Certes, un accompagnement rapproché est prévu le premier mois adossé à un binôme remplaçant/stagiaire et couplé à un ou deux stages programmés dans l’année.  Malheureusement, les formules floues et dilatoires ne fixent rien et chaque recteur fera selon son bon vouloir ou selon les moyens dont il dispose. Peu de points positifs sont à retenir hormis la remise d’un livret aux tuteurs et l’incitation au développement de l’offre de formation qui leur est destinée".

La lecture du Se Unsa

La circulaire

 

Les suppressions de postes jusqu'en 2013

La RGPP , toute la RGPP, rien que la RGPP. C'est ce que promet le gouvernement jusqu'à au moins 2013. "Comment améliorer la performance scolaire avec moins de professeurs ?" demande au ministre Bruno Le Roux député PS du 93.  "Avec votre politique, notre pays court le risque d’un réel décrochage scolaire. L’éducation doit demain, je le dis au nom de tous les députés du groupe socialiste, radical, citoyen et divers gauche, redevenir la grande cause nationale qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’être". François Barouin répond sans ambiguïté. " Nous avons des objectifs intangibles et la révision générale des politiques publiques, qui passe par le maintien de la suppression d’un poste sur deux de fonctionnaires partant à la retraite, ira jusqu’au bout de la loi de programmation des finances publiques, c’est-à-dire jusqu’en 2013".

Question à l'Assemblée

 

Décrochage : La Fespi plaide pour les structures innovantes

" Le décrochage est un phénomène complexe qui ne peut se résumer à un processus d’orientation". Pour Philippe Goémé, président de la Fespi, la lutte contre le décrochage passe par des écoles différentes. " Le phénomène de  décrochage, devenu massif,  est un symptôme du dysfonctionnement global de notre système éducatif. Il convient donc, non pas de rechercher des solutions extérieures palliatives, mais bien de développer des alternatives au sein même de l’école afin de faire progresser celle-ci pour  la rendre plus efficace, juste et respectueuse de chacun". La Fespi fédère des établissements innovants qui accueillant des élèves en rupture scolaire : comme le PIL (Paris), les Clept (Grenoble) ou les trois Microlycées de Créteil et à donc l’expérience de cette complexité.  Tous établissements qui n'ont reçu aucun moyen supplémentaire...

La Fespi

Chatel promet de suivre les décrocheurs

Décrochage à qui la faute ?

 

"Laissez-nous innover" demandent des enseignants de Saint-Etienne

L'innovation c'est d'abord une histoire d'équipe, plaident les enseignants de l'école maternelle Gounod de Saint-Etienne. Depuis la rentrée 2010, avec l'accord de l'Inspection académique, ils travaillent en classes multi-âges, un dispositif inspiré des travaux de par Sylvain Connac. Or les règles du mouvement devraient casser l'équipe et les enseignants demandent une dérogation pour maintenir celle-ci. "Dans les jours qui viennent, le mouvement des enseignants en sera à sa première phase. Deux, voire trois collègues risquent de devoir quitter l'école. La première année d’expérimentation serait ainsi annihilée au mépris du travail effectué, de l’engagement des enseignants et de l’accord des parents. Nous avons la conviction, que repartir l'année prochaine avec de nouveaux collègues, sans bien sûr mettre en doute ni leurs compétences ni leurs qualités, au mieux, nécessiterait de repartir à zéro et compromettre cette première année d'expérience, au pire de mettre en péril le projet". Leur demande est appuyée par plusieurs personnalités comme Claude Lelièvre, Pierre Frackowiak, Christian Alin, André Ouzoulias.

Changer l'école par la coopération

Sur les classes multi âges

 

Bouleverser les cours

Dans La Croix, la psychologue Brigitte Frot explique qu'il faut adapter l'école au monde extérieur et par exemple diminuer la durée des cours pour utiliser le temps récupéré pour des projets collectifs.L'école doit plus que jamais donner du sens aux apprentissages.

L'article

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Un rapport UMP souligne les insuffisances de l'éducation à la sexualité

" Si l’on peut conclure que l’appropriation de la contraception d’urgence par les jeunes est réelle, il convient de constater que le but poursuivi par cette politique d’une facilité d’accès, à savoir l’espoir de faire baisser leur taux de recours aux interruptions volontaires de grossesse, n’a pas été atteint. Il semble en effet qu’il n’y ait pas de corrélation entre les deux phénomènes". Le rapport de Béréngère Poletti, député UMP, arrive à la fois à ignorer le Pas contraception mis en place en Ile-de-France par le Conseil régional et à le dénigrer. C'est pourtant faciliter l'accès à la contraception et améliorer l'éducation sexuelle que recommande finalement son rapport. Sur ces deux terrains il est très critique sur le rôle de l'Ecole.  

 

La contraception d'urgence délivrée en établissement scolaire fonctionne mal souligne le rapport pour un ensemble de raisons : insuffisances des postes d'infirmières scolaires, législation inadaptée, manque de médicaments dans les infirmeries scolaires, résistances des parents ou des chefs d'établissement. Les interventions des professeurs de SVT seraient inadaptée pour Mme Poletti. " Outre une certaine distance qu’ils entendent généralement maintenir avec leurs élèves, ils préfèrent aborder techniquement ces sujets à l’aide de manuels délimitant leur domaine d’intervention – des manuels qui ne sont d’ailleurs pas toujours des plus précis sur les conditions de la fécondation, cf. infra – et éviter les questions qui seraient trop liées à la vie intime de leurs élèves".

 

B Poletti propose de "former les professeurs des écoles et les professeurs en SVT à une éducation progressive adaptée". Mais sa principale recommandation c'est de faire appel aux équipes de formateurs spécialistes promis par Luc Chatel dans chaque académie et d'encourager des visites d'étudiants en médecine dans les établissements scolaires. L'éducation à la sexualité n'est pas près de rentrer réellement dans les établissements.

Le rapport

Education à la sexulaité : l'école impuissante

 

Intergénér@tions s'expose

Le projet Intergénér@tions avait été récompensé au Forum des enseignants innovants de Roubaix en 2009. Les élèves du dispositif relais du collège Rive droite à Brest ont réalisé sous la houlette de Monique Argoualc'h une exposition qui est inaugurée le 23 mai par François Cuillandre, maire de Brest.

Le projet intergener@tions

 

Que deviennent les étudiants de médecine ?

"En janvier 2010, 49 050 étudiants sont inscrits en première année de médecine (PCEM1), dont 29 240 bacheliers de la session 2009. La quasi-totalité d’entre eux sont titulaires d’un baccalauréat scientifique et près des deux tiers sont des femmes. Le plus souvent « à l’heure » ou en avance dans leurs études, ils sont majoritairement issus de milieux sociaux favorisés ou très favorisés", précise une Note d'information de la Depp. Elle souligne l'incroyable sélection qui s'opère dans cette filière. " 26,4 % des bacheliers de 2009 entrés en PCEM1 accéderont à la deuxième année de médecine (11,2 % après un an et 15,2 % après deux ans), 3,6 % aux études d’odontologie et 3,1 % aux études de sage-femme. Finalement, un tiers (33,1 %) des étudiants inscrits en PCEM1 poursuivront dans des études médicales (PCEM2, odontologie ou sage-femme)".  

La note

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Pas à la mode, le grec et le latin ?

« Et ça Monsieur, qu'est-ce que ça veut dire ? » demandaient les élèves à Robert Delord, professeur de Lettres classiques au Lycée-Collège du Diois à Die, tout fiers de lui rapporter des mots grecs et latins recueillis dans les rayons des magasins. L'occasion pour l’enseignant de prendre conscience du décalage entre l'usage du latin et du grec dans la communication marketing, réputée pour son efficacité et son impact sur le public, et le discours récurrent sur la déshérences des langues anciennes à l'école, censées ne plus intéresser personne. Fort de ce constat, le jeune professeur s'est lancé avec ses élèves dans un travail méthodique et ludique de collecte des mots latins et grecs égarés dans les caddies. Un travail plein d'érudition et de fantaisie, primé avec enthousiasme par les participants du Forum des enseignants innovants.

Lisez l'article du Café

 

J'ai dix ans et je twitte intelligemment

Amandine Terrier est enseignante à Crotenay dans le Jura dans une classe multi-niveaux de CE2-CM1-CM2. Elle a expérimenté twitter pour communiquer avec les parents lors d’un voyage scolaire à Paris. Moins contraignant qu’un blog dont la mise à jour pouvait s’avérer fastidieuse après une journée bien remplie, l’outil tweetter permettait aux enfants de raconter en quelques mots les faits marquants en utilisant le téléphone portable de leur maîtresse. Et voilà c’est ainsi que l’aventure twitter a commencé pour s’épanouir et être primée au forum de Lyon. Pour des raisons personnelles, Amandine a du renoncer au dernier moment à venir défendre son projet. Elle a trouvé en Bertrand Formet, un ambassadeur tout à fait à la hauteur.

Lisez le reportage du Café

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Veni, Vidi, Visci : Orientation active en Lettres , Langues et Sciences humaines à l’UPEC

L’université Paris Est Créteil Val de Marne ( Paris 12), la Faculté de Lettres et Sciences Humaines et le SCUIO-BAIP   remettent  le 23 mai  2011 à 9h30 les prix du jury Veni Vidi Vici saison 2  aux lycéens des 7 lycées du Val de Marne qui participent à ce projet.

 

L’objectif du projet est d’informer, mobiliser et renforcer la politique d’information et d’orientation en direction des lycéens du Val de Marne sur les formations universitaires en licences de lettres, langues, sciences humaines . Le projet dure trois ans: il concerne des élèves de 2nde la première année (2009-2010), de 2nde et 1ère la deuxième année (2010-2011) et de 2nde, 1ère et terminale la troisième année (2011-2012). Cette manifestation a été financée depuis 2009 dans le cadre du premier  appel d’offre sur le fonds d'expérimentation pour la jeunesse sur le volet  orientation active.

Les réalisations 2011

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Le festival du mot du 1er au 5 juin 2011 à La Charité sur Loire

Un festival créé en 2005 dans une petite ville des bords de Loire et qui a su, d'année en année, conquérir son public, ses publics plus exactement.

 

Les organisateurs écrivent : « Sept ans plus tard, il se pourrait bien que la réalité rattrape l’utopie : En ayant eu la chance, au fil des ans, de convoquer l’inattendu, l’inespéré, ou… l’accidentel ; en ayant toujours refusé le clinquant intimidant et la pacotille démagogique ; en mêlant volontairement le sens et le sensible pour faire vibrer la pédagogie ; en refusant la ségrégation des genres pour valoriser le métissage, les participants du Festival du Mot ont su défricher, puis cultiver, le terrain fertile d’une culture ragaillardie par le plaisir et soucieuse de s’adresser au plus grand nombre. »

 

Pourquoi le café vous en parle-t'il ? D'abord parce que c'est un événement culturel national... Mais au-delà de çà, c'est le travail mené toute l'année avec des établissements scolaires et des structures spécialisées qui est exemplaire, avec des enseignants ou des professionnels de la santé « innovants » (?). Et cela donne lieu à des expositions ou des animations réalisées par des élèves d'écoles élémentaires, de SEGPA, d'IME et des patients de l'hôpital spécialisé qui avec leurs mots, ont vagabondé, créé, pensé, échangé... pris du pouvoir sur l'écrit... et sur le monde.

Le programme

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Festival étudiant contre le racisme

Organisé par l'Unef et la Ligue des Droits de l'Homme, le Festival étudiant contre le racisme arrive à Paris. Samedi 28 mai des concerts en plein air vont se succéder esplanade Vidal Naquet, dans le 13ème arrondissement. Le festival entend réagir à la banalisation du racisme dans les médias.

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Mc Luhan dévoilé

Qui est vraiment Mc Luhan ? " Sa fameuse formule « Le médium est le message » a en effet laissé une empreinte indélébile et continue à nous interroger sur l’impact des outils de communication sur la société", explique Savoirs CDI.

Sur Savoirs CDI

 

Google et le nouveau monde

Google et l’édition sont-ils condamnés à s’entendre ou, au contraire, à se livrer un combat sans merci ? Quel est le rôle de l’Etat et, plus largement, de l’Europe, à l’heure où le président de la République et le ministre de la Culture font de la numérisation du patrimoine une priorité nationale ?  Google peut-il nous aider à numériser et à diffuser nos oeuvres et, si oui, quelles conditions la France est-elle en droit d’exiger ?... Bruno Racine apporte se sréponses lors d'une conférence autour de son livre le 30 mai à Paris.

Communiqué

 

Après Fukushima

L'Inspection des centrales nucléaires britanniques publie un rapport surles retombées de l'incident de Fukushima sur l'avenir du nucléaire au Royaume-Uni. Pour elle, les centrales britanniques semblent à l'abri d'accidents naturels graves, même si l'inspection recommande aux exploitants de faire des études d'inondation et de rendre plus robustes les infrastructures énergétiques et autres. Le principal enseignement de Fukushima pour l'Inspection c'est les difficultés des équipes sur place à réagir. "Il y a de garndes leçons à dégager sur le comportement humain dans des conditions d'accident grave".

Le rapport

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le lundi 23 mai 2011.
En direct du forum
Le Socle commun version Se-Unsa
- Le projet de socle commun de connaissances est une excellente base de travail et de redéfinition des compétences. J'ajouterai cependant quelques points qui me semblent essentiels: les points concernant la consulatation: La gargouille, ou...
Temps scolaire : 38 jours de perdus pour indiscipline ?
- De : fjarraud Publié : vendredi 26 septembre 2014 07:46 Objet : Temps scolaire : 38 jours de perdus pour indiscipline ? C'est amusant, en lisant le titre, je pensais à l'indiscipline des enseignants. A t-on déjà mesuré le temps...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces