De retour du forum, l’aventure continue 

 

Amandine Terrier et Bertrand Formet ont remporté le grand prix du forum des enseignants innovants de Lyon avec leur projet « twitter, un réseau social au cycle 3 ». Un empêchement de dernière minute avait consigné Amandine chez elle à Crotenay dans le Jura. Elle a suivi par le biais de Twitter et les messages de Bertrand le déroulement du forum. Quand l’annonce du prix s’est affichée sur son ordinateur, elle n’en a pas cru ses yeux. Ce n’était que le début d’une semaine folle.

 

 

 

La journée de dimanche s’est déroulée entre clavier et téléphone pour répondre aux félicitations. Amis, collègues de l’école et du Clemi, contacts twitter connus en mode réel ou non, famille, tout le monde se réjouit de ce succès qui souligne l’apport des réseaux sociaux dans les apprentissages à l’école primaire. Amandine et Bertrand doivent aussi songer à la préparation des Journées de l’Innovation qui se déroulent à l’Unesco le 31 mai et le 1er juin, organisées par le Ministère de l’Education Nationale. Invités à ces journées, suite à leur prix lyonnais, ils préparent à nouveau une présentation. Fini le poster fabriqué maison en découpant, disposant, collant ; pour Paris, un support imprimé est vivement recommandé. A l’Unesco, ils retrouveront Robert Delord et son projet « veni, vidi, volui », salué à Lyon, avec qui ils partageront le stand. Ils s’en réjouissent d’ailleurs. Ils amèneront un peu, beaucoup du forum lyonnais, et déjà, à distance s’épaulent pour se préparer.

 

L’écho du succès du forum et de l’invitation à Paris s’est propagé dans les instances officielles. L’inspecteur de circonscription, attentif au projet depuis sa création, était ravi ; l’inspecteur d’académie aussi, averti par voie hiérarchique de la sélection parisienne.

Les enfants ont attendu vendredi pour répondre aux multiples messages adressés au compte Twitter de la classe. Les plus âgés, ceux qui ont participé depuis le début au projet, sont enthousiastes face à cette reconnaissance de leur travail ; les plus jeunes un peu moins. Ils considèrent Twitter comme un outil ordinaire de travail en classe, l’engouement les étonne puisque pour eux utiliser les réseaux sociaux dans un cadre scolaire va de soi. Les élèves ont conscience de vivre un moment peu banal, ce prix est aussi le leur. Amandine le leur confirme et tous le partage avec Bertrand.

 

« Merci beaucoup maîtresse, nous sommes contents d'avoir eu ce prix car c'est quand même le grand prix du jury ! » tweetent ils à Amandine. « Merci de nous avoir aidés et surtout la maîtresse ! ;-) » adressent il à Bertrand. En réaction aux félicitations de Bertrand, ils précisent « Merci, c'est gentil mais si notre maîtresse n'était pas là, nous ne pourrions pas aller sur Twitter. »

Un enseignant de lycée leur signale une faute d’orthographe. Les enfants le rassurent « Ne vous inquiétez pas mais la maîtresse nous a aidés à corriger, il faut un "s" à parcours. ». L’échange cordial et construit finit de convaincre l’enseignant de l’intérêt et du sérieux de l’expérience mêlant apprentissage de l’écrit et des médias. Sans doute développera t-il à son tour des usages de Twitter en classe. L’exposition du projet augmente la chance de voir naître de nouvelles twittclasses, une opportunité pour la classe de Crotenay d’avoir de nouveaux interlocuteurs lorsqu’ils explorent un sujet. Amandine a pris contact avec une enseignante québécoise qui souhaite établir une correspondance. Twitter a encore peu d’adeptes au Québec pour des usages pédagogiques, la correspondance serait un point de départ pour ne pas débuter en solitaire.

 

Les retours des parents sont chaleureux aussi. Ils ont accepté le projet qui leur a permis de communiquer avec leurs enfants lors de voyages scolaires, ils le voient aujourd’hui reconnus par des enseignants et le ministère. Seul (petit) bémol, Amandine sera absente deux jours cette semaine. Les élèves sont contents de la voir partir défendre leur projet mais ont hâte de la retrouver pour partager avec elle ce dernier mois à l’école.

 

Monique Royer

 

Le projet « utiliser les réseaux sociaux en cycle 3 »

http://www.cafepedagogique.net/communautes/Forum2011/Lists/Billets/Post.aspx?ID=131

Sur le site du Café
Par moniqueroyer , le dimanche 29 mai 2011.
En direct du forum
Baisse du niveau physique, une fatalité pour l’EPS ?
- « Proposer une EPS ne laissant aucun élève au bord du chemin » invite à prendre en compte ce qui se fait en direction des élèves en situation de handicap. La revue Contrepied, du Centre EPS et société, y a consacré des comptes rendus de pratique et...
Baisse du niveau physique, une fatalité pour l’EPS ?
- Comme bien souvent quand il s'agit d'EPS  ou de sport scolaire on a tendance à considérer que tout commence au collège. Je crois qu'on oublie  et qu'on néglige un peu trop l'EPS et le sport scolaire du premier degré. Les...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces