Luc Chatel signe avec Facebook contre le cyber-harcèlement 

Par Françoise Solliec

 

Dans la droite ligne des annonces faites aux assises nationales sur le harcèlement à l’école, Luc Chatel a signé le 6 juin une convention visant lutter contre le cyber harcèlement entre élèves, notamment à l’intérieur du réseau Facebook.

 

C’est devant une salle remplie de nombreuses personnalités, plus spécialement chargées de la défense des élèves, telles la médiatrice de l’éducation nationale et des représentants de la police et de la justice, et le secrétaire général de la CNIL que Luc Chatel a explicité les raisons de cette signature.

Rappelant ses engagements de novembre sur le développement du numérique dans les classes, il a exprimé la nécessité pour l’école d’éduquer au numérique : environ 90% des jeunes de 12 à 16 ans disposent d’un ordinateur connecté à la maison, plus de 80% des jeunes de 13 à 17 ans ont un profil social, très majoritairement sur Facebook.

 

Dès la rentrée de septembre le ministère ouvrira un portail pédagogique Internet responsable, qui reprendra la dimension citoyenne incluse dans le B2i et notamment le respect dû aux autres dans les échanges électroniques.

Ce portail viendra compléter l’action de la CNIL qui depuis 2010, lutte contre le harcèlement par Internet, bien souvent le fait de groupes d’élèves.

Par ailleurs, déclare Luc Chatel, des outils seront enfin proposés aux chefs d’établissement pour traiter les cas de harcèlement.

Cette offre a été élaborée de manière partenariale avec l’association e-Enfance et Facebook, le 1er réseau social mondial, tous deux engagés, dans le cadre de la commission européenne, dans le programme « Internet plus sûr ». Ainsi Facebook n’accepte pas les jeunes de moins de 13 ans, offre des informations et des avertissements par rapport à différentes fonctionnalités, dont le chat, rappelle le respect dû à la personne et permet des signalements et des protections.

e-Enfance est une association dédiée à la diffusion des bonnes pratiques sur Internet. Elle propose une expertise, des traitements de cas de cyber harcèlement et un catalogue d’actions de formation et de sensibilisation.

 

Pour sa part, le ministère réalisera en outre un guide électronique et papier dédié à la prévention des harcèlements et à la conduite à tenir pour les signalements.

L’association e-Enfance, déclare sa directrice Justine Atlan, mettra son savoir-faire à disposition des établissements, à la fois pour les conseiller et les aider, pour informer les élèves et les parents et transmettre des signalements à Facebook ou autres réseaux sociaux. Une ligne téléphonique de support, Net Ecoute 0820 200 000, est déjà en place.

 

Anne-Sophie Bordry, directrice des affaires publiques de Facebook, se réjouit de cette convention, tout d’abord parce que les réseaux sociaux sont ainsi reconnus par l’éducation nationale, mais aussi parce que les enseignants recevront désormais aide et conseils, alors qu’ils sont souvent désemparés devant ces problèmes.

 

 

 

Sur le site du Café
Par fsolliec , le lundi 06 juin 2011.
En direct du forum
Education nationale, Terre d'inégalités...
- Des articles tjrs aussi pertinents dont je fais mon miel tous les matins... 2 ou 3 précisions ou réactions sur celui-ci cependant...- attention au sens des mots : dire qu'un salaire vaut 80 ou 100 ou 120% du PIB n'a aucun sens ! Le PIB français...
Cnesco : 30 mesures et un espoir pour l'Ecole
- Quelques bonnes choses notamment sur la formation continue des enseignants, pour le reste rien de bien singulier et parfois incantatoire, deux exemples d'une réflexion inaboutie : - le développement de lycées polyvalents, argument de mixité...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces