Les professionnels des TIC mobilisés pour l'Ecole numérique 

Par François Jarraud


Comment intégrer une véritable culture du numérique dans l'éducation ? L'association Pasc@line se propose de former les enseignants aux technologies et à la culture numériques. C'est un des aspects  du rapport qu'elle a dévoilé le 7 juin. Un accord avec le ministère devrait être signé prochainement. Il sera l'amorce d'un plan de formation des enseignants à une culture numérique qui devrait mettre l'accent davantage sur le systémique et le développement du sens critique et moins sur les algorithmes.


"Le passage à l'économie numérique est une véritable transformation qu'il faut organiser en impliquant le système éducatif à tous les niveaux".  Née des efforts communs des professionnels du secteur (plus d'un millier d'entreprise pesant une trentaine de milliards de C.A.) et des grandes écoles, l'association Pasc@line est soucieuse de développer l'attractivité des métiers du numérique chez les jeunes et de maintenir au plus haut niveau la formation des cadres et ingénieurs du secteur. C'est pour cela que son dernier rapport, "Economie numérique, innovation et enseignement" donne des recommandations   aussi bien pour l'enseignement supérieur que pour l'enseignement scolaire. Car "pour avoir des étudiants motivés il faut attaquer plus tôt et faire en sorte que la culture de l'économie numérique soit développée pendant tout cursus de l'éducation", nous dit Alain Bravo, président de Pasc@line.


Sensibiliser les jeunes à l'économie et la culture numériques. Pasc@line veut qu'il y ait au lycée "une formation aux technologies et à la culture numériques". C'est que, pour elle, "l'intensité technologique est à un niveau jamais atteint", le numérique est devenu "le système nerveux" de nombreux systèmes de production. C'est pour cela que, pour elle, il ne s'agit pas de créer "une discipline en plus", même si le nouvel enseignement " informatique et sciences du numérique" est directement ciblé par l'association.  


Un enseignement systémique et critique. "Il est devenu essentiel de promouvoir un  enseignement conçu de manière plus transversale" , nous confie Pasc@line. Il doit devenir "systémique". "On peut penser que l'accès illimité aux bases de connaissances affaiblit l'apport de l'enseignant", poursuit A Bravo. "Il est très important que dans tout le processus de formation du primaire au supérieur, les jeunes soient formés à l'esprit critique et qu’i

ls puissent valider les informations, les ordonner au bénéfice de la réflexion, pour avoir un usage maitrisé de ces technologies... Cet esprit critique doit aller jusqu'à éveiller et rendre responsables les jeunes sur la question de l'identité dans le cyberespace". Pour l'association Pasc@line, les futurs salariés doivent maîtriser les TIC et non en être esclaves.


Former les profs. Pour cet objectif, Pasc@line a annoncé la signature prochaine d'une  convention avec le ministère. Il s'agit de former des enseignants de lycée, en priorité ceux de l'enseignement informatique et sciences du numérique. Mais dans cette option, "one ne fera pas que des maths et des algorithmes, il faudra interroger les usages". Cette formation sera faite par des professionnels des entreprises adhérentes de Pasc@line qui pourront aussi rencontrer les classes. Elle abordera "la transversalité de la culture numérique, ses aspects financiers, humains, et technologiques". Pasc@line insiste sur la différence avec l'ancienne option informatique. L'accord avec le ministère sera signé fin juin. Mais il pourrait n'être annoncé qu'en septembre. Les formations seront offertes aux professeurs du nouvel enseignement avant d'être proposées à tous les professeurs de lycée.


Dans le supérieur, Pasc@line recommande de développer là aussi l'interdisciplinarité et de "créer un esprit business entre écoles d'ingénieurs et de management" et de se focaliser davantage sur les problématiques des PME.


En 2008, le plan e-educ de Darcos et J. Mounet, envisageait déjà la formation des enseignants en lien avec les entreprises. En 2010 les Assises du numérique, dans le prolongement du rapport Fourgous, insistaient également sur la  formation des enseignants. Dans la situation budgétaire actuelle, celle-ci ne peut atteindre un certain seuil qu'avec le soutien des entreprises du secteur des TIC. C'est ce que devrait prévoir la convention qui sera passée entre Pasc@line et le ministère fin juin. Il restera à veiller à ce que les entreprises soient bien les mieux placées pour éduquer au sens critique.


Liens :

Le rapport de Pasc@line

http://www.assopascaline.fr/mdocuments/Economie-numeriqu[...]

Passer de l'intégration à l'acculturation

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2010/02/Fou[...]

Le plan e-educ

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/lesysteme/Pages/2[...]

Assises du numérique

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2010/05/As[...]



Par fjarraud , le mercredi 08 juin 2011.
En direct du forum
FEI16 : Vanessa Deglaire : Quand l'anglais redonne confiance..
- J'aurais souhaité en savoir un peu plus sur votre séquence Road Trip. Combien de semaines a duré la séquence? Avez-vous travaillé en salle informatique avec les élèves? Merci.
Collège : Blanquer explique la rentrée aux principaux
- Blanquer invente donc le pilotage direct : il écrit directement aux chefs d'établissements, et pas S/C des Recteurs et DASEN (qui ne sont même pas en copie !). Et donc une lettre (quel pouvoir juridique de ce document?) qui ne fait que paraphraser le...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces