Chatel le philosophe : Pourquoi des Rencontres philosophiques à Langres ? 

Par Jeanne-Claire Fumet


Chatel fera-t-il de Langres la capitale de la philosophie ? Le Café interroge le ministre sur la création des Rencontres qui auront lieu du 23 au 25 septembre prochains.


Luc Chatel est très attaché à la philosophie et veut lui donner un rendez-vous annuel : ce sera Langres, en Haute-Marne, fief politique du ministre mais aussi ville natale de Diderot, dont on fêtera l'an prochain le tricentenaire, qui rassemblera les enseignants et les chercheurs. Sous l'égide de Jean-Luc Marion, et avec la participation de grandes figures de la philosophie universitaire comme Vincent Carraud, Barbara Cassin, Roger Pouivet ou Pascal Engel, les Rencontres inviteront les 23, 24 et 25 septembre prochains, spécialistes et profanes à explorer la question de la Vérité. Un projet qui vise à rapprocher la recherche et l'école, la philosophie universitaire et celle qu'on enseigne dans les lycées.


Comment vous est venue l'idée de ce rendez-vous ?


Saint-Dié des Vosges rassemble tous les ans depuis une dizaine d'années de nombreux professeurs de géographie. L'un de mes prédécesseurs, Jack Lang, a créé les Rendez-vous de l'Histoire de Blois – une grande réussite, qui réunit chaque année au mois d'octobre des professeurs d'histoire, pour un moment de réflexion, de confrontation, de débat et de formation. Blois est aussi devenu un rendez-vous pour le grand public, avec des conférences sur des thématiques d'histoire accessibles aux amateurs. 


En m'y rendant, l'année dernière, j'ai pensé qu'il était dommage que la philosophie, qui est particulièrement au goût des français – car les Français aiment la philosophie, qui est une spécificité de notre enseignement – ne dispose pas d'un tel rendez-vous.


Qui participera à ces rencontres ?


Des enseignants de philosophie, bien entendu, qui viendront en formation, ou qui viendront débattre, lors de tables rondes et d'échanges, selon les dispositions établies par le comité de pilotage dirigé par Jean-Luc Marion. Mais aussi, j'espère, de nombreux auditeurs libres. Nous aurons des ateliers largement ouverts au grand public.


Ce sera une opération pérenne ?


Oui, l'idée est de pérenniser ce rendez-vous : il aura lieu tous les ans, le dernier week-end de septembre. Ce sera une intervention à plusieurs niveaux avec plusieurs cibles : on y trouvera aussi bien des Cafés philo dans toute la ville, que des conférences tout public ou par des spécialistes.


Propos recueillis par Jeanne-Claire Fumet


Pour en savoir plus sur les Rencontres de Langres :

http://www.rencontresphilosophiqueslangres.fr/


Par fjarraud , le mercredi 06 juillet 2011.

Partenaires

Nos annonces