L'Expresso du 20 Septembre 2011 

 

   Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

"Les droits de l'élève" : Faut-il brûler le livre de Valérie Piau ? …

ÉDITORIAL

L’école : cet instrument que l’on brandit

LE SYSTEME

Blanquer : "Les évaluations sont extrêmement fiables" l Des parents mobilisés pour leur école l Bac pro cuisine : Quand deux bacs se font concurrence... l Colonies de vacances : Chatel installe un groupe de travail l Etats-Unis : 60 milliards pour sauver les postes l Jusqu'où autoriser le créationnisme dans les programmes ?  l L'Europe lance une grande enquête sur les usages des TICE dans les salles de classe

L’ÉLÈVE

Forum de l'apprentissage à Paris  l Cafés de l'orientation : ça redémarre !

LA CLASSE

Repartez avec Tara et le Cidem l Le Webclasseur pour les établissements catholiques l Primaire : Inscrivez-vous à 1001 nuits, 1001 récits

LA RECHERCHE

L'identité des établissements, un outil du new management éducatif…

CITOYENNETE

Le sport européen à l'épreuve du nazisme

LES DISCIPLINES

26 Septembre : Journée européenne des langues l Technologies : Imprimez votre avion... l Les conséquences globales du changement climatique

 

 

 

"Les droits de l'élève" : Faut-il brûler le livre de Valérie Piau ?

C'est le petit livre rouge des parents. Dans son ouvrage "Les droits de l'élève", l'avocate Valérie Piau explique quels sont les droits des enfants et des parents par rapport à la surveillance, aux sanctions, aux notes, aux décisions d'orientation, etc., bref, de tout ce qui fait la vie de classe. Elle ne se borne pas à expliquer mais fournit aussi des munitions : en l'occurrence des lettres types à envoyer au chef d'établissement, au directeur ou à l'inspecteur d'académie. Tout un arsenal imparable qui ne manquera pas d'avoir des effets dans les classes...

 

"Nous sollicitons par la présente l'annulation pure et simple du zéro que le professeur M ou Mme.... (nom du professeur) a mis (à notre  enfant) de façon totalement illégale parce qu'il était absent lors du devoir sur table". Cette lettre-là, votre chef d'établissement pourrait bien la recevoir dès cette année. Ou alors une autre demandant de revenir sur une décision d'orientation. Ou une lettre au recteur pour lui demander de trouver rapidement une affectation convenable à un enfant ou un remplaçant pour faire cours. Avocate spécialisée dans le droit de l'éducation, V Piau a regroupé dans cet ouvrage les cas les plus fréquents et les documents qu'elle donne aux parents et les mises en demeure qu'elle envoie en leur nom...

 

En effet l'ouvrage indique aux parents ce qu'il faut faire quand les cours ne sont plus assurés. Mais aussi comment faire respecter le principe de gratuité par exemple lors des sorties. Comment définir les responsabilités en cas de défaut de surveillance ? Comment lutter contre le "scandale des sanitaires" ? Quels recours sont possibles contre une décision de conseil de classe ? Quelles punitions sont autorisées  ? Comment éviter une exclusion lors d'un conseil de discipline ? Très pratique, l'ouvrage consacre la moitié de ses pages à des lettres types immédiatement recyclables dans l'établissement ou l'école de ses enfants.

 

Valérie Piau se garde pourtant bien de régler ses comptes avec l'éducation nationale. Certes l'ouvrage est destiné en premier lieu aux parents, nous a-t-elle expliqué. "Mais il est tout autant utile aux enseignants car la connaissance de la loi profite à tous. Un exemple typique c'est l'enfant qu'on exclut de sa classe et qui va dans le couloir. S'il n'y a pas de surveillant c'est la responsabilité de l'enseignant qui est engagée". V Piau trouve une autre justification à son livre : lutter contre le sentiment d'injustice que peuvent ressentir les élèves quand les décisions apparaissent arbitraires et la violence qu'il peut susciter.

 

C'est que l'Ecole reste une vraie machine à sanctions. V PIau rappelle quelques chiffres. 66% des collégiens ont été punis. Dans 39% des cas ils ont eu des colles et dans 29% des lignes à copier, une punition interdite depuis une décennie... Les trois quarts des collégiens pensent pourtant que les enseignants les plus autoritaires sont ceux qui punissent rarement...

 

Vers une judiciarisation de la vie scolaire ? V Piau s'en défend. "Je n'ai presque jamais assigné. Les parents ne cherchent pas à nourrir des contentieux. Ils veulent trouver des solutions à leurs problèmes". Pourtant les affaires ne manquent pas. C'est la demande croissante qui l'a amenée à s'intéresser à ce secteur du droit très mal connu.

 

Un vrai défi pour le système éducatif. Pendant très longtemps l'Ecole, comme institution, disait son droit. L'élève était considéré comme un être destiné à être affranchi par l'Ecole mais sans droits tant qu'il n'aurait pas atteint le but de son éducation. Si personne n'ignore que cette représentation s'est évanouie, la connaissance du droit et surtout des ses principes fondateurs n'est pas encore entrée dans l'Ecole. Les exemples abondent. Un exemple récent me vient à l'esprit : un enseignant amené à porter plainte contre son chef d'établissement qui l'a accusé publiquement de vol suite à la confiscation d'un téléphone portable. L'accusation était grave mais l'enseignant lui-même a obéi à une instruction illégale même si elle est inscrite au règlement intérieur.

 

Un livre utile. Contrairement à ce que semble penser V Piau, ce ne sont pas les circulaires qui sont capables de changer cette situation. L'impact des très récentes circulaires, par exemple, sera loin d'être immédiat. La base du droit reste un contrat et ce sont les résistances des acteurs du contrat qui le font évoluer. Il a fallu mai 68 pour que les pratiques changent dans les établissements. A une autre échelle, le livre de V Piau, par les problèmes qu'il va générer, parce qu'il est pratique, peut faire évoluer la vie dans les établissements. Certes il va peut-être amener la machine scolaire à justifier davantage ses décisions. Mais il sera aussi utilisé par les parents pour obtenir le remplacement des enseignants ou des toilettes décentes.  A l'Ecole comme ailleurs c'est la loi qui affranchit.

Valérie Piau, Les droits de l'élève, à l'école, au collège, au lycée, François Bourin éditeur, Paris 2011, 216p.

Le sommaire

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

L'Éditorial de Monique Royer

 

L’école : cet instrument que l’on brandit

Depuis Saint- Bernard on sait que l’Eglise n’est plus un refuge. Depuis un jour que l’on ne saurait dater, l’école n’est plus un havre. L’a-t-elle déjà été ? Peut-être non mais dans nos imaginaires au moins elle jouait le rôle d’ascenseur social, un lieu où le savoir estompait les inégalités.

 

A la sortie des écoles, on a vu des parents arrêtés parce que sans papiers. Puis dans l’école des enfants pour les mêmes raisons ont été en danger alors ils ont été cachés ailleurs. Aujourd’hui, d’autres sont privés de cantine pour cause de parents demandeurs d’emploi, certains n’auront pas de manuel scolaire sous le prétexte de cantine impayée. Dans un village de Provence, un garçon de neuf ans reste sur le pas de l’école, il a le tort de faire partie des gens du voyage.

 

Dans toutes ces histoires que le Café relaie, ces faits divers scolaires mis bout à bout, l’enfant paye. Il paye d’être fils ou fille de, de pauvres, d’étrangers, de nomades. Il paye au centuple ce qui est reproché à ses parents, le prix de l’injustice multiplié par le coût d’un avenir tôt assombri. L’argument posé est le plus souvent économique ou avancé sous le sceau de la loi. Pourtant là c’est d’humain qu’il s’agit. On n’ose penser au sentiment d’humiliation de l’enfant, de ses parents. On n’ose songer à l’impression décuplée d’exclusion, à la graine de révolte qui germe aussi. Comment croire dans une société qui rejette au sein du symbole d’une république qui prône l’égalité et la fraternité ?

 

Réalisme économique ? L’école ne peut accueillir toute la misère de la société, seront peut être tentés d’argumenter les élus locaux qui prennent de telles mesures. Alors empruntons ce terrain là. Priver de cantines des enfants de milieux défavorisés alors que des études ont montré que le risque d’obésité est dans ces milieux le plus élevé, c’est une question coûteuse de santé publique. Priver de manuel, amoindrir les chances de réussite scolaire c’est mettre en jeu le niveau de qualification et diminuer les probabilités d’insertion professionnelle. Là aussi, le coût est réel.

 

Exercice formel, ce ne sont pas les chiffres qui révulsent, ce sont les faits et cette lente dérive où l’école devient un instrument, l’instrument de politiques qui font fi des valeurs morales. Le droit d’aller à l’école est un droit fondamental, inscrit dans la Charte de l’enfant. Ne l’oublions pas sous le prétexte de la crise.

 

Monique Royer

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Blanquer : "Les évaluations sont extrêmement fiables"

Luc Chatel n'avait pas répliqué à l'OCDE. Jean-Michel Blanquer, directeur de l'enseignement scolaire, réplique au HCE sur France Info. Il défend les indicateurs mis en place par sa direction et la qualité des évaluations. C'est PISA qui est en retard...

 

"Les évaluations de CE1 et CM2 sont extrêmement fiables", a affirmé JM Blanquer au micro d'Emmanuel Davidenkoff sur France Info le 19 septembre. "On a pour la première fois à tous les niveaux une idée claire des compétences précise de chaque élève. On peut à toutes les échelles mesurer les progrès ou les régressions qui existent en France.. Il ne faut pas fragiliser ce qu' on a commencé et qui est solide", a-t-il ajouté. "Il y a aujourd'hui un pilotage pédagogique gr=ace à cela. On enregistre les premiers résultats positifs. Pisa parle au passé".

 

Le problème c'est que le ministère a lui-même communiqué sur des taux de non remontée des évaluations très importants les premières années,  au point d'altérer leur sérieux. En 2010, l'appel à la Depp pour revoir les protocoles d'évaluation a officialisé le caractère relatif de ces évaluations. Faire croire qu'avec moins de professeurs le niveau ne cesse de monter, risque d'être un exercice difficile.

Sur FRance info

Dossier HCE

 

Des parents mobilisés pour leur école

La palme revient peut-être aux parents de la FCPE 93 : ils ont demandé à l'OMS, la branche santé de l'ONU, son intervention pour assurer l'encadrement médical déficient des élèves. Dans ce département la moitié des postes de médecin scolaire ne sont pas pourvus. A Draveil (91) près de 300 parents campent devant une école pour s'opposer à la fermeture d'une classe.

Fcpe 93

Draveil

 

Bac pro cuisine : Quand deux bacs se font concurrence...

Selon le Sgen Cfdt, l'ouverture de deux bacs pro "cuisine" et "commercialisation et service en restauration" sème la confusion. "La création de 2 bacs distincts oblige à faire des choix à l'entrée en seconde alors que les référentiels partagent trois pôles d'activité sur 5".

Communiqué

 

Colonies de vacances : Chatel installe un groupe de travail

Quel contrat de travail pour les animateurs de colonie de vacances ? Le recours en justice d'un syndicat contre un contrat jugé illégal met en danger l'ensemble des colonies de vacances. Les ministères de l'éducation nationale et du travail ont mis en place le 19 septembre un groupe de travail pour réformer le contrat d'engagement éducatif (CEE).

Chatel défend les colonies

 

Etats-Unis : 60 milliards pour sauver les postes

Dans le plan Emploi lancé par B Obama début septembre, près de 60 milliards sont réservés au secteur éducatif. La moitié de cette somme aidera les districts scolaires à maintenir les emplois d'enseignants. La Maison blanche estime que 280 000 postes sont menacés du fait de la crise économique. 25 milliards financeront des opérations d'entretien des locaux scolaires. Il s'agit aussi de soutenir l'emploi dans le bâtiment.

 

Ce plan a-t-il une chance de passer ? Au total le plan de relance d'Obama représente 450 milliards, une somme qui n'est pas gigantesque à l'échelle des Etats-Unis. Mais la majorité républicaine au Congrès a décidé de réduire de plus de 1000 milliards le déficit budgétaire sans augmenter les impôts...

Article Education Week

 

Jusqu'où autoriser le créationnisme dans les programmes ?

Le débat sur le genre en France a son pendant inverse en Angleterre. Un groupe d'une trentaine de scientifiques renommés appelle le gouvernement à encadrer les cours sur le créationnisme dans les salles de classe. Ils dénoncent les activités de groupes fondamentalistes qui militent pour faire passer le créationnisme comme une science. Or la déréglementation introduite en Angleterre, avec les académies d'abord puis depuis cette rentrée les "free Schools", leur ouvre une voie royale : ces écoles ne sont pas obligées de suivre les programmes officiels.

Article du Guardian

 

L'Europe lance une grande enquête sur les usages des TICE dans les salles de classe

Surnommée ESSIE, l'enquête concerne 31 pays dont les 27 membres de l'Union européenne. Dans chaque pays 1 200 écoles et établissements secondaires ont été sélectionnés. Elle veut établir comment les élèves utilisent les TICE chez eux et à l'école. Que pensent les enseignants et chefs d'établissement des TICE. Quel est l'équipement réel des salles de classe en accès internet, ordinateurs et TBI. Les résultats seront connus en 2012.

Sur l'enquête

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Forum de l'apprentissage à Paris

Dans le cadre de la semaine de l'insertion professionnelle, le CIDJ (Paris) a fait du mercredi 28 le jour de l'apprentissage. Plus de 1 500 places sont encore disponibles dans les CFA franciliens pour des formations qui vont du CAP au master. Mercredi 28 septembre, au CIDJ, 33 CFA proposeront ces places dans tous les secteurs, particulièrement en vente, commerce, gestion, transport,  logistique, restauration, mécanique, bâtiment, coiffure, informatique et secteur social.

Au CIDJ

 

Cafés de l'orientation : ça redémarre !

L'initiative de L'Etudiant et du service d'orientation de la Chambre de commerce et d'industrie de Paris redémarre avec un premier "café de l'orientation" le 4 octobre 2011, de 16 h à 19h au 0Kafé (2, boulevard Pasteur, 75015 Paris).

 

Dans un café de l'orientation vous pouvez dialoguer en toute liberté avec des conseillers d'orientation dans le cadre convivial d'un café. Vous pouvez aussi participer à un entretien "speed dating" gratuit ou  à un atelier de groupe “Deviens qui tu es”.

Les cafés d el 'orientation

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Repartez avec Tara et le Cidem

Pour la troisième année, le voilier Tara sillonnera les mers de l'hémisphère nord, d'Hawaï à Lorient. Il vous donne la possibilité d'embarquer votre classe et de découvrir en direct de nombreux endroits et les problématiques du développement durable.

 

A chaque escale, l'équipage embarque un objet qui servira de base d'étude à un problème de développement durable local. Le site offre des pistes pédagogiques pour le professeur et els élèves. Tara s'adresse aux écoliers et aux élèves du secondaire.

Le site Echo d'escale

 

Le Webclasseur pour les établissements catholiques

Selon ECA n°344, une convention a été signée le 20 juillet entre l'Onisep et l'enseignement catholique. Elle met à la disposition des établissements catholiques le matériel d'information et les resssources pédagogiques du webclasseur. L'accord a également un volet formation des personnels.

 

Le webclasseur répond au besoin des élèves de garder une trace de leurs recherches pour  l'orientation. Ce portfolio numérique leur donne accès à une importante information géolocalisée. L'enseignant dispose d'outils spécifiques pour accompagner sa classe ou chaque élève en particulier.

 

Quand dans votre établissement ? L'accord doit maintenant entrer en application dans les académies. Début 2012 une expérimentation auprès d'une soixantaine d'établissements sera lancée dans 6 académies avant la généralisation.

Travailler l'orientation avec le webclasseur

Présentation

 

Primaire : Inscrivez-vous à 1001 nuits, 1001 récits

1001 nuits vous attendent pour ce nouveau concours qui s’adresse aux classes maternelles, élémentaires et spécialisées... Organisé par le Snuipp, en partenariat avec la BNF, le Café pédagogique, l'Ecole des loisirs, la Ligue  de l'enseignement et les villes de Paris et Lyon, l'inscription au concours est ouverte jusqu'au 30 novembre.

 

Chacun connaît l’histoire de Shéhérazade, fille du grand vizir, qui raconte chaque nuit au sultan, son époux, une histoire dont la suite est toujours reportée au lendemain : c’est le moyen qu’elle a trouvé pour sauver sa vie. Au bout de mille et une nuits, le sultan finit par tomber amoureux... Pour quelle raison le héros que vous imaginerez, devra-t-il tenir en haleine son public pendant des nuits entières ? Comment tissera-t-il son récit, imbriquant plusieurs contes connus ou inventés ?

 

A vous d’imaginer ce héros, son histoire et d’écrire pour lui cette nouvelle légende. La nuit, l’univers oriental seront des points d’appui pour votre création . Livre objet, livre en accordéon, livre à pop-up, livre accompagné d’un CD-rom ou d’un site Web, livre jeu…la création finale sera envoyée au Snuipp pour le 19 mars.

 

Un séjour en classe découverte dans un centre de la Ligue de l’Enseignement, des caméras numériques, des appareils photo numériques, de nombreux lots de livres récompenseront les projets les plus réussis. Des ressources seront mises à disposition dans quelques semaines sur le site de la BnF et sur celui du SNUipp.

Le concours

Inscrivez-vous dès maintenant

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

 

L'identité des établissements, un outil du new management éducatif

Tous les établissements secondaires ne se valent pas. Chacun a une image qui, dans la situation actuelle où la carte scolaire est "allégée", pèse lourd sur son recrutement et sa destinée. C'est une des raisons qui amènent les établissements à se construire une identité. Pour Hugues Draelants, sociologue, chargé de recherches à l'université de Louvain, qui publie, avec Xavier Dumay, "L'identité des établissements scolaires" aux PUF, cette construction identitaire a à voir aussi avec le nouveau management de l'Ecole.

 

Et elle amène de nouveaux paradoxes. Sensée individualiser les établissements, cette politique aboutit surtout à augmenter les inégalités. "Les établissements qui étaient censés se différencier pédagogiquement les uns des autres ont surtout tendance à se différencier socialement et ethniquement", estime, non sans raison, H Draelants. Autre effet : "les politiques d'évaluation qui cherchent donc à agir sur les cultures des établissements réussissent surtout à renforcer l'importance stratégique des images d'établissement". Au final ce "management des apparences généralisé" instaure de nouvelles injustices et fabrique de nouvelles victimes. L'ouvrage de H Draelants  éclaire donc puissamment les transformations en cours dans notre système éducatif et son devenir.

Lisez l'entretien avec H  Draelants

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Le sport européen à l'épreuve du nazisme

LES J.O. peuvent-ils véhiculer le nazisme ? Le nazisme, le fascisme et les régimes de collaboration ne vouent pas un simple culte au corps athlétique et guerrier, ils utilisent le sport pour contrôler les jeunesses et les masses, justifier leurs idéologies xénophobes et racistes.  Quant au monde sportif, comment s’est-il comporté face aux politiques d’exclusion, face à l’application des lois antijuives jusque dans les stades, les gymnases et les piscines ? A partir du 9 novembre, le Mémorial de la Shoah, à Paris, présentera une exposition ouverte aux scolaires. UN colloque scientifique aura lieu en novembre en partenariat avec Sciences po.

L'exposition

 

 

Revenir au sommaire

 

 

26 Septembre : Journée européenne des langues

A l'occasion de la Journée européenne des langues, le 26 septembre, le ministère de la culture avec L'Express propose un "passeport pour les langues" qui permet de s'initier gratuitement à plus d' une trentaine de langues dans les centres culturels parisiens. A voir aussi les soirées "speed speaking" dans 7 centres culturels. Et de nombreuses autres manifestations dans toute la France.

Le programme

 

Technologies : Imprimez votre avion...

Vous voulez un avion ? Imprimez le et volez ! C'est le procédé quasi magique utilisé par l'Université de Southampton. Elle propose de réaliser un drone en utilisant une imprimante EOS EOSINT P730 qui permet de fabriquer un objet en trois dimensions en densifiant des résines soumises à un rayon laser. Ce procédé révolutionnaire rend déjà le drone accessible à tous et personnalisable !

Article du BE Royaume Uni

 

Les conséquences globales du changement climatique

L'office gouvernemental pour la science du Royaume-Uni vient de publier un rapport qui aborde les conséquences globales du changement climatique pour le Royaume. Selon le BE Royaume-Uni, ce rapport met en avant les conséquences économiques et diplomatiques pour la Grande-Bretagne. Le changement climatique pourrait impacter de façon grave les prix des produits alimentaires et mettre en danger des investissements et des équipements. Il imposera aussi d'intégrer cette dimension dans la politique étrangère du pays.

Article BE Royaume UNi

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 150 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le mardi 20 septembre 2011.
En direct du forum
Hamon : Le ministre ne fera pas la rentrée
- Hamon n'a t-il pas eu raison de s'opposer à la politique de Valls ? l'Education n'est pas un sanctuaire, elle est touchée de plein fouet par la crise sociale et économique actuelle..et le reste en découle..il ne peut y avoir de bon...
Un nouveau statut pour les enseignants du secondaire
- Merci le SNES !!! Syndiquée au SNES, j'ai appelé son attention sur les méfaits de ce décret, notamment sur les temps partiels qui, mécaniquement, vont voir leur temps de travail augmenter. Je le remercie donc, par son abstention régulière, de...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces