Maori 

Par Béatrice Flammang


Tatouage, haka, physique impressionnant. Les Maoris sont connus à travers quelques clichés d'actualité. L'exposition "Maori, leurs trésors ont une âme", présentée au musée du quai Branly à Paris jusqu'au 22 janvier 2012, offre un panorama de la vivacité de la culture et des traditions maories, à travers 250 oeuvres des collections du musée national Te Papa Tongarewa de Nouvelle Zélande.


Conçue par les Maoris eux mêmes, l'exposition met en exergue la lutte pour leur autodétermination et la préservation de leur identité en nouvelle Zélande. Le message le plus important à transmettre est qu'il n' y a pas d'interruption entre le présent et le futur. Objets anciens et modernes sont mis en parallèle. Les oeuvres exposées, très diverses (sculptures, parures, objets du quotidien, objets sacrés ou rituels...), expliquent les liens existants entre les Taonga, trésors ancestraux maoris et les productions artistiques contemporaines. Cette exposition inédite, présentée pour la première fois hors de Nouvelle Zélande, se veut le témoignage d'une culture forte et toujours vivante, affirmation de la volonté d'un peuple de maîtriser sa culture et son devenir au 21ème siècle.



Ateliers enfants pour les vacances de la Toussaint


En lien avec l'exposition, le musée du quai Branly les visiteurs en terre Maori, à la découverte de la richesse de cette culture ancestrale et de ses aspects contemporains. Il propose pour toute la famille des ateliers et des animations bien appréciables pendant les vacances de la Toussaint.


Atelier de danse haka : tous les jours à 15h pendant 2 heures, il entraîne grands et petits à partir de 7ans découvrent le haka, danse rituelle spectaculaire aux origines légendaires qui puise ses racines au plus profond des cultures océaniennes. Au cours de cet atelier, chacun peut s'initier à cette danse et découvrir ses nombreuses variations suivant les lieux où elle est pratiquée.


Atelier Globe Trotter tatouage " Ta moko": tous les jours à 16h30 pendant une heure, les enfants de 6 à 8 ans découvrent les outils du tatoueur, écoutent l'histoire du Tiki et s'inscrivent sur la peau un tatouage éphémère.


La visite contée Maori ( à partir de 6 ans) : une visite de l'exposition avec une conteuse, pour partir sur les traces des guerriers maoris, à l'origine du haka. Tous les jours à 14h.


Le spectacle conté Maori pour tout public: un spectacle d'une heure de contes et légendes Maori avec une conteuse et un musicien les 23,25,27 et 29 octobre à 15h30.


La découverte du Tiki: parents et enfants dès l'âge de 7 ans participent pendant une heure à un atelier de dessin et graphisme sur le thème du Tiki, l'ancêtre mi-humain mi-dieu qui fut le premier homme.



Et au cinéma


La projection de films dans la salle de cinéma du musée : pendant les vacances de la Toussaint, un cycle de projection est dédié à un panorama de films de fictions et de documentaires autour de la culture maori et des représentations des Maoris au cinéma.

séances en accès libre dans la limite des places disponibles.


Les rencontres avec des artistes: au salon de lecture Jacques Kerchache, le samedi 29 octobre après midi ( accès libre dans la limite des places disponibles).


Pour les enseignants


Des visites scolaires de 30 personnes maximum sur réservation sont possibles :

·         des visites contées pour les classes du cycle 2 et 3 et collège

·         des visites guidées pour les classes du collège et du lycée.

Un dossier pédagogique donnant les clés de la culture et de l'art Maori est en ligne.


Liens :

Le site du musée

http://www.quaibranly.fr

Pour les enseignants

http://www.quaibranly.fr/fr/musee/publics/enseignants.html

Dossiers pédagogiques

http://www.quaibranly.fr/fr/musee/publics/enseignants/ress[...]

(pour le moment le dossier pédagogique Maori n'est pas en ligne)


Par fjarraud , le vendredi 14 octobre 2011.
En direct du forum
Entre 800 et 1250 euros pour les enseignants encadrant des professeurs stagiaires ou des étudiants
- Les enseignants du premier degré, tuteurs d'enseignants stagiaires du premier degré, ne touchaient rien... (ou presque selon les départements). Quel est le second terme de la devise inscrite au fronton des établissements scolaires, qu'ils...
Le Se-Unsa demande des perspectives de revalorisation
- Pour avoir comparé mon salaire net annuel (de professeur des écoles) à celui d’un ami professeur en Lycée Pro (donc pas agrégé), même échelon, même ancienneté, nous arrivons à une différence avoisinant les 10 000 euros à l’année (bulletin de paie à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces