Installation du HCVA : Chatel reconduit les subventions aux associations 

Par François Jarraud


Lors de l'installation du Haut Conseil de la vie associative le 20 octobre au ministère de l'éducation nationale, Luc Chatel a annoncé le maintien "au même niveau" des subventions aux associations complémentaires à l'Ecole. Une bonne nouvelle après la purge qu'elles ont subi en 2011.

 

Mettez ensemble les Secours populaire et catholique, les scouts, WWF, Action contre la faim, le CNOSF, l'Unapei, la Croix rouge, la Ligue de l'enseignement, 2 parlementaires 3 représentant des collectivités territoriales, quelques experts et représentant des ministères : cela donne le Haut Conseil à la Vie associative (HCVA). Luc Chatel, seul, sans Jeannette Bougrab, secrétaire d'Etat à la vie associative, l'a installé le 20 octobre. Issu des préconisations des associations ce conseil sera amené à émettre un avis sur tous les projets de loi relatifs aux associations. C'est un organe d'expertise qui établira  un bilan de la vie associative tous les deux ans. Pour Luc Chatel, sa création illustre l'intérêt que le gouvernement porte à la vie associative.


Mais le ministre n'est pas venu qu'avec des belles paroles et un décret. Il a annoncé "le maintien au même niveau des subventions annuelle et pluriannuelles" des  associations partenaires de l'Education nationale, à hauteur de 20 millions, dans le budget 2012. Il a aussi annoncé le maintien au même niveau (25 millions) des subventions de postes Fonjep. Le budget de formation des bénévoles est aussi maintenu à même hauteur. Il a cependant invité les associations à "mettre en place de nouveaux modèles de financement" estimant que c'est "impérieux".


Cette décision est un nouvel épisode des relations complexes entre l'Etat et les associations complémentaires de l'Ecole. En 2009 le ministre avait déjà promis de ne pas toucher aux subventions. Mais en 2011, le budget des associations complémentaires a été amputé en moyenne d'environ 15%, avec de fortes variations semble-t-il selon les cas. L'annonce de Luc Chatel est cependant très importante : elle maintient donc les subventions au niveau de 2011.


Parmi la trentaine de représentants d'associations présents, Jean-Marc Roirant, secrétaire général de la Ligue de l'enseignement, a confié au Café que cette annonce est "plutôt rassurante".  Edith Arnoult Brill, présidente du CNVA, souligne le fait que la réglementation reconnaît maintenant au secteur associatif un rôle "d'intérêt général" ce qui lui semble fondamental. Une nouvelle page des relations entre Etat et association s'ouvre sur ce geste politique et financier.


François Jarraud


Mouvements pédagogiques et d'éducation populaire : mais à quoi ça sert ?

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2011/09/30[...]



Par fjarraud , le vendredi 21 octobre 2011.

Partenaires

Nos annonces