Les jeux sérieux pour l'éducation nationale : Retour d'expérience 

Les jeux sérieux ont-ils un intérêt pour l'Ecole S'ils ont brillamment réussi à pénétrer le secteur de la formation professionnelle, leur intégration dans l'enseignement scolaire sera-t-elle aussi aisée ? Le Café pédagogique saisit l'occasion du salon Educatice pour proposer le 23 novembre à 9h30 un premier retour d'expérience et un échange sur les facteurs d'intégration des sérious games dans l'école.


La table ronde présentera les premiers jeux sérieux conçus spécialement pour l'enseignement scolaire dans le cadre de l'appel à projet ministériel lancé en 2008. Ils devraient arriver en classe cette année.


Parmi eux, Kompany, développé par Ouat Entertainment, un jeu de simulation d'entreprise sur Facebook, a retenu notre attention. Les élèves doivent faire grandir leur entreprise virtuelle en développant ses différents services, en s'appuyant sur des partenaires (qui sont aussi les partenaires réels qui appuient le développement du jeu !). C'est un jeu très prenant car les jeunes doivent lancer des projets, récupérer des points et des bonus. Certaines tâches durent 2 ou 3 minutes mais d'autres peuvent les mobiliser sur des durées plus longues. Le jeu nourrit donc une certaine dépendance comparable à celle des jeux vidéo. Le joueur apprend comment fonctionne une entreprise, quels sont ses services, comment les  construire, quelles tâches leur confier, comment faire grandir son entreprise.


Un autre jeu, Star Teachers, développé par Wizar Box, Voxler et Itop, est une plateforme d'apprentissage de l'anglais. Le jeu s'appuie sur des extraits de films célèbres (les Blues Brothers par exemple) pour inviter le joueur à construire les dialogues par écrit (en travaillant la grammaire par exemple) ou oralement, avec un logiciel qui fait travailler l'accent. C'est un produit moins amusant que Kompany, plus sérieux et scolaire. Mais sans aucun doute suffisamment prenant pour que les élèves l'utilisent et progressent.



Ces créations seront confrontées à l'expérience d'enseignants déjà utilisateurs de jeux sérieux en classe. C'est le cas de Pradeepa Thomas, professeure d'économie-gestion, qui utilise un jeu sérieux conçu par KTM Advance en BTS Banque. Hélène Michel, professeure à ESC Chambéry,  a une grand expérience de jeux sérieux Daesign avec des étudiants. Toutes deux sont plus que des utilisatrices. Elles participent au portage de ces produits de formation professionnelle dans l'univers scolaire, en lien avec les éditeurs. Elles connaissent les difficultés et les adaptations nécessaires. C'est le cas aussi de Julien Llanas, chargé de mission Jeux sérieux à l'académie de Créteil. Sa position académique lui donne une expérience unique : Créteil est la seule académie à avoir autant misé sur le jeu sérieux.


Le jeu a-t-il sa place à l'Ecole ? Nous attendons beaucoup, au Café pédagogique, de cette confrontation, tout à fait nouvelle, entre concepteurs et pédagogues. Ils nous diront si le modèle économique du jeu sérieux en entreprise peut être adapté à l'école. Ils nous diront également à quelles conditions le jeu sérieux peut trouver place dans le modèle scolaire, c'est à dire à la fois l'architecture, le fonctionnement quotidien, les repères culturels de l'école.


Enfin nous avons demandé à Idriss Aberkane, un cogniticien, de nous faire bénéficier de son expérience sur les ressorts puissants des jeux sérieux. Comment se fait-il qu'ils soient si addictifs ? Comment font-ils pour amener tous les joueurs à la réussite (une chose que l'Ecole peine à faire) ?


Rendez-vous le mercredi 23 novembre à 9h30 au salon Educatec - Educatice, POrte de Versailles à Paris, en salle 2, pour découvrir les produits et les expériences qui vont peut-être contribuer à changer l'Ecole.


Participants :

  • Idriss Aberkane, chargé de cours à Centrale Paris et chercheur associé à l'Ecole Polytechnique
  • Frédérique Doumic, CEO Ouat Entertainment, pour le jeu Kompany
  • Julien Llanas, chef de projet jeu sérieux pour l'académie de Créteil
  • Hélène Michel, directrice de la recherche de l'ESC Chambéry
  • Brigitte Redon , chef de projet Star Teacher (Itop)
  • Pradeepa Thomas, professeure d'éco-gestion

Animation : François Jarraud, rédacteur en chef du Café pédagogique


Pour en savoir plus :

Les nouveaux jeux sérieux arrivent

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Page[...]

Les jeux sérieux ont-ils un avenir à l'Ecole ?

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2011/0[...]

Dossier : Enseigner avec le jeu ?

http://www.cafepedagogique.net/lemensuel/laclasse/Pages/9[...]

Les jeux sérieux permettent-ils d'apprendre ?

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2[...]

Les conférences d'Educatice

http://www.educatec-educatice.com/animati[...]



Par fjarraud , le lundi 21 novembre 2011.

Partenaires

Nos annonces