L'Expresso du 12 Décembre 2011 

 

  Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

Fondapol : Des propositions qui ne valent pas grand chose.

ÉDITORIAL

Conte de Noël et Père Fouettard…

LE SYSTEME

Parents d'élèves : La FCPE maintient ses accusations l Voie technologique : "occasion manquée" pour le Snes l Les inspecteurs appellent à la grève le 15 décembre l Meirieu : L'école "machine à désintégrer" l Quand l'évaluationnisme mène à la corruption.

L’ÉLÈVE

L'éducation à la santé dans le secondaire l Linda, Meilleure apprentie de France et sans papier.

LA CLASSE

Christmas, Noël, Nadividad l Intergénérations : La cuisine des plantes oubliées.

LA RECHERCHE

Colloque Violences à l'école …

CITOYENNETE

L'OFPRA condamné pour atteinte au droit d'asile.

LES DISCIPLINES

Français : Bacs 2012 et 2013 l Histoire-géo en série S l Sciences - Maths : épreuves du bac ES et L l Maths : L'APMEP condamne les programmes de terminale.

 

 

 

Fondapol : Des propositions qui ne valent pas grand chose

"Flagrant délit d’incompétence". Sociologue, professeur à l'université de Limoges, Choukri Ben Ayed s'adresse à Dominique Reynié, directeur général de la Fondation pour l'innovation politique (Fondapol) qui vient de publier ses propositions pour les présidentielles 2012. Un texte en rupture avec la tradition de l'école républicaine et, pour C. Ben Ayed, avec les travaux des chercheurs. Après avoir opposé le texte de Fondapol aux acquis de la recherche, ce dernier conclue : " votre projet est entièrement bâti autour de l’idée qu’il ne couterait « rien » à l’Etat, au fond cela n’est pas surprenant pour un projet qui ne vaut pas grand chose.'"

 

Comment peut-on réagir (si besoin en était), aux « propositions » de Fondapol ? La Fondation dite pour « l’innovation » politique porte bien mal son nom. En fait d’innovation, il nous a rarement été donné l’occasion de lire un texte à ce point truffé de principes rétrogrades. Un examen s’impose. La première réaction qui vient à l’esprit lorsque l’on consulte ce texte c’est la nature de son émetteur : un Think Thank. Ceci pose avant tout la question de la façon de faire de la politique aujourd’hui. Finies la démocratie représentative, la parole au peuple, désormais le politique gouvernera en faisant l’addition de toutes ces paroles d’experts autorisés, autoproclamés.

Lisez la suite de la tribune de C. Ben Ayed

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

L'Éditorial de Marcel Brun

 

Conte de Noël et Père Fouettard…

Dernière semaine d’un trimestre souvent interminable, dont la borne est parfois plus proche de la moitié que du tiers de l’année… En primaire, c’est la semaine des marchés et des sapins de Noël, dans le secondaire la valse des bulletins se termine. Malheureusement, le soulier du prof reste souvent vide après la fête… Et il serait aléatoire d’espérer que la mobilisation prévue le 15 y change grand-chose à courte échéance. Quel serait donc le conte de Noël qui pourrait enchanter les vacances tant attendues ? Après tout, les profs sont-ils condamnés à ne plus croire au Père Noël ? Les temps sont-ils venus, de renoncer aux ambitions d’un monde meilleur ?

 

C’est Fondapol qui joue le père Fouettard avant les fêtes, en cherchant à populariser ses « 12 propositions pour 2012 », clairement annoncées comme nouveau Manuel pour libéraux décomplexés. Avec un propos aussi explicite que violent  : tous ceux qui ambitionnent de réduire les inégalités sont les meilleurs ennemis du peuple, qui par nature ne peut s’élever au-dessus de la fange que par volonté individuelle de sortir de sa condition, que par le sacrifice de l’effort qui transcende les destins individuels et permet la réussite des plus méritants. Caricature ? Lisez par vous–même , c’est page 23 : «  Les inégalités sociales sont une expression de la différence. À ce titre, elles sont inévitables, irréductibles, et jouent un rôle majeur dans la vie d’une société et dans son dynamisme ».

 

Au nom de ce principe, le présumé « think-thank » veut promouvoir « l’égalité des chances », parce qu’elle se contente de mettre riches et pauvres sur une même ligne de départ, avant que la lutte pour les places ne se mette en action. Avec à la clé une différenciation dès le collège : pour les enfants aux « performances insuffisantes », un enseignement réduit aux maths, français, sport et « savoir-être »… Pour les autres, des humanités entre-soi… Et pour les profs, un recours massif aux contractuels, parce qu’être fonctionnaire « désincite à la performance »…

 

Pour oser explicitement des propos aussi brutaux, ces nouveaux cyniques sont-ils persuadés qu’une partie des enseignants et des parents peuvent adhérer à leur projet, confrontés qu’ils sont aux immenses difficultés du quotidien ? En tout cas, faute d’un projet alternatif crédible qui prenne enfin au sérieux les difficultés de la démocratisation, on croirait au Père Noël en pensant que ces officines ne disposent pas des réseaux capables de mettre leurs menaces à exécution. Joyeux Noël !

 

Marcel Brun

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Parents d'élèves : La FCPE maintient ses accusations

Au vu des données transmises par el ministère, la FCPE maintient ses accusations sur les résultats des élections de parents d'élèves. "La clé USB contient des fichiers PDF des résultats … partiels, avec des établissements manquant, souvent sans synthèse académique. Comment dès lors le ministère peut-il publier des résultats nationaux sans disposer de l’entièreté des résultats, de fait sans contrôle ni validation dans chaque département ?", demande la Fcpe ? La première association de parents d'élèves demande des résultats complets que le ministère semble incapable de donner...

Communiqué

Parents : L'addition SVP !

 

 

Voie technologique : "occasion manquée" pour le Snes

"Malgré toute l'énergie des enseignants... on peut craindre que les élèves n'y trouvent pas leur compte et se détournent de ces formations. C'est hélas ce qui semble déjà s'amorcer". En conclusion du colloque du 8 décembre, le Snes évoque "le gâchis humain et intellectuel" causé par els réformes de la voie technologique. Le syndicat demande une réforme "qui s'appuie sur des champs technologiques pertinents adossés aux secteurs de l'activité économique".

L'appel

Voie technologique : Ca va péter

 

Les inspecteurs appellent à la grève le 15 décembre

"Il ne fait aucun doute que sans nous, cette responsabilité (l'évaluation des enseignants) reviendra aux usagers qui ne pourront se comporter que comme des consommateurs dans une logique de marché. Certains en rêvent..." Michel Gonnet, secrétaire général du SNPI Fsu, réagit au projet de décret sur l'évaluation des enseignants. Avec le S.I.A. (syndicat des inspecteurs du second degré), le SNPI appelle à faire grève le 15 décembre. Les deux organisations demandent "le retrait des projets de textes portant réforme de la gouvernance des académies et de l'évaluation des personnels enseignants".  

Communiqué commun

Dossier Evaluer les enseignants

 

 

Meirieu : L'école "machine à désintégrer"

Dans une tribune donnée à Libération, Philippe Meirieu analyse le nouveau modèle scolaire qui se met en place. Il appelle à "inverser le mouvement". "La classe est en train de devenir progressivement un lieu où l’on passe son temps à évaluer les élèves pour savoir s’ils ne seraient pas mieux ailleurs. On détecte et on dérive partout, renvoyant les élèves toujours plus loin". Pour lui, "quand il faudrait promouvoir l’entraide entre élèves et le suivi personnel dans des groupes solidaires, on multiplie les tests et les évaluations de toutes sortes pour faire fonctionner une «usine à gaz» de plus en plus complexe... Quand nous aurions besoin d’une école qui unit, nous voyons émerger sous nos yeux une école qui fragmente, exclut et isole".

Tribune de Libération

 

 

Quand l'évaluationnisme mène à la corruption

Une nouvelle affaire de corruption aux examens fait scandale au Royaume-Uni. Des cadres des services d'examen auraient vendu des sujets au Pays-de-Galles et indiqué un sujet particulièrement facile en Angleterre. Des membres du Parlement enquêtent et les gouvernement a déclaré qu'il prendra les mesures nécessaires.

 

Mais ce scandale n'arrive pas par hasard. Le système éducatif britannique est piloté par des évaluations nationales dont les résultats sont rendus publics école par école. Les parents disposent du libre choix de l'école. Par conséquent les écoles dont les résultats baissent encourent un vrai risque d'être désertées de leurs meilleurs éléments. Enfin les évaluations sont réalisées par des entreprises indépendantes qui les vendent aux établissements. La pression est si forte sur les enseignants, qui risquent leur poste, qu'ils consacrent énormément de temps à la seule préparation aux tests et qu'ils sont poussés à choisir les évaluations les plus faciles. Les entreprises de leur côté sont poussées à satisfaire leurs clients... C'est donc bien le pilotage par l'évaluation avec ses effets pervers qui est atteint avec ce nouveau scandale.

Article du Guardian

Article BBC

Angleterre : Comment les enseignants sont obligés de tricher aux évaluations

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

L'éducation à la santé dans le secondaire

"L’éducation à la santé est mise en oeuvre dans neuf établissements sur dix et a pour objectifs conjoints l’éducation à la citoyenneté et l’acquisition de connaissances en matière de santé. Les élèves sont en priorité formés à l’éducation à la sexualité et à la prévention des conduites addictives", écrit une nouvelle Note d'information du ministère. "Tous ces effets sont jugés positifs sur le comportement des élèves et, notamment, sur les relations entre filles et garçons". Cet avis repose sur la seule déclaration des chefs d'établissement. A comparer à deux réalités : l'insuffisance du personnel de santé dans les établissements et l'inscription de cette éducation dans les programmes de SVT. Voilà peut-être une Note qui ne nous apprend pas grand chose...

La note

 

Linda, Meilleure apprentie de France et sans papier

"Parfois on se dit que tout ça c'est pour rien". Le Nouvel Observateur révèle la vie cachée de Linda Mihai. A 21 ans cette jeune femme a obtenu le titre de Meilleure apprentie de France. Un prix qui récompense la qualité de son travail et son acharnement à réussir. Car Linda vit en squat. Elle est Rom et sans papiers. Reçue en février avec les honneurs au Sénat, fierté de ses professeurs et de son employeur elle vit sous la menace constante de l'expulsion par un gouvernement qui fait campagne contre les Roms.

Article du Nouvel Observateur

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Christmas, Noël, Navidad

Dans la dernière semaine de cours de 2011, le thème de Noël permet de travailler en s'appuyant sur le souvenir positif de Noël. Le Café vous y aide d'abord en anglais. "Un Noël anglo-saxon, c’est avant tout des carols : j’aime beaucoup Rodolf, mais il y en a d’autres, et tout de suite vous créez l’atmosphère", explique Christine Reymond. "Ensuite vos élèves pourront écrire au père Noël,  fabriquer des Christmas Crackers (voir rubrique « à faire ») , découper des étoiles pour décorer la maison, faire une ginger bread house (US) ou un Christmas pudding (UK)". Une autre page célèbre la Navidad en espagnol. Et pour l'école primaire ? Lucie Gillet recommande la bonne idée de Jean-Michel François : en 10 jours écrire 10 contes de Noël. Un travail réalisé par 10 classes différentes qui est publié aujourd'hui. Et des lectures en perspective pour vos élèves.

Notre page spéciale Christmas

Notre page spéciale Navidad

Le projet 10 classes 10 contes

 

Intergénérations : La cuisine des plantes oubliées

Comment créer ou recréer du lien entre les générations ? Le dialogue inter générations donne lieu à des activités pédagogiques souvent soutenues par les collectivités territoriales. A Avignon, la découverte des plantes oubliées a été le prétexte d’un temps de partage. Rencontre avec Fabien Crégut, initiateur de cette journée pas comme les autres.

Lisez l'article

 

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Colloque Violences à l'école

"La question des violences à l’école est plus que jamais mise à l’agenda – médiatique, scientifique et politique. Au-delà de l’évidente actualité du sujet, le colloque se propose d’en interroger les fondements normatifs et la « construction sociale », en soulevant un certain nombre de questions émergentes et peu étudiées, mais non moins essentielles à sa compréhension profonde". Les 14 et 15 décembre, l'Université d'Artois à Arras accueille le colloque international Violences à l'école, normes et professionnalités en questions. Quatre axes thématiques organisent ce colloque : La violence à l’école, du problème social à l’objet scientifique : questions épistémologiques et méthodologiques; Tensions, sociabilités, savoirs et expériences scolaires;  : Victimation, expérience professionnelle et souffrance au travail;  Prévention de la violence, « best practices » et modèles de professionnalité. Ouvert par Cécile Carra, le colloque accueille des contributions de C Blanchard-Laville, E Debarbieux, E Prairat, B Mabillon-Bonfils, M Verhoeven etc.

Le programme

 

 

Revenir au sommaire

 

 

L'OFPRA condamné pour atteinte au droit d'asile

L'Office français de protection des réfugiés et apatrides devrait faire respecter le droit d'asile, une des libertés fondamentales traditionnelles en France. Selon la Cimade, le tribunal administratif de Melun vient de condamner le directeur de l'office pour des refus systématiques pour atteinte au droit d'asile. Il renvoyait systématiquement sans examen tous les dossiers des demandeurs qui n'avaient pu faire prendre leurs empreintes digitales.

Cimade

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Français : Bacs 2012 et 2013

Trois arrêtés publiés au Journal Officiel du 10 décembre fixent le programme spécifique d'examen des épreuves obligatoires orale et écrite de français à la session 2012 du bac général et technologique, le programme de l'épreuve de contrôle pour les candidats ayant échoué à la session 2012 et se représentant pour la session 2013 et enfin les modalités de conservation des notes d'une année sur l'autre. Les arrêtés précisent les objets d'étude précis pour les filières générales, STI, STL, ST2S, STG.

Programme des épreuves obligatoires

Candidats ayant échoué

Conservation des notes

 

Histoire-géo en série S

Le Journal officiel du 10 décembre publie un arrêté qui fixe le programme de l'épreuve de contrôle d'histoire-géo au bac 2013 pour les candidats ayant échoué à la session 2012. Un autre texte précise que les candidats peuvent conserver leur note d'une année sur l'autre.

Programme pour les candidats ayant échoué à la session 2012

Conservation de la note

 

Sciences - Maths : épreuves du bac ES et L

Le Journal officiel du 10 décembre 2011 publie un arrêté fixant le programme de maths - informatique pour les candidats subissant en même temps que les épreuves terminales du bac L 2012 l'épreuve anticipée de maths informatique.  Un autre texte traite de la conservation des notes de l'épreuve d'enseignement scientifique aux bacs ES et L.

Programme de l'épreuve de maths Informatique en L

Conservation de la note de l'enseignement scientifique bac ES et L

 

Maths : L'APMEP condamne les programmes de terminale

"Le long délai écoulé entre la fin de la consultation et la parution des programmes officiels en octobre 2011 laissait espérer une prise en compte dans le texte final des diverses remarques et propositions formulées. Hélas, force est de constater que la version définitive reste pratiquement identique au projet initial. Le résultat démontre que les modalités d’élaboration des programmes de l’enseignement secondaire que le ministère a mises en place ces dernières années ne sont pas les bonnes". L'APMEP et la SMF réagissent ensemble à la publication des programmes de maths de terminale. Pour elles, l'enseignement supérieur devra profondément remanier ses programmes pour permettre de rattraper les notions "perdues ou trop peu approfondies".

Déclaration Apmep SMF

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 250 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le lundi 12 décembre 2011.
En direct du forum
Cnesco : 30 mesures et un espoir pour l'Ecole
- Quelques bonnes choses notamment sur la formation continue des enseignants, pour le reste rien de bien singulier et parfois incantatoire, deux exemples d'une réflexion inaboutie : - le développement de lycées polyvalents, argument de mixité...
Fillon droitise encore son programme pour l'Ecole
- On peut critiquer l'existant de diverses manières, très idéologiques y compris comme M. Fillon. Mais deux remarques s'imposent à propos de ses intentions sur l'autonomie concernant les personnels et les programmes. 1) l'autonomie des...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces