L'Expresso du 14 Février 2012 

 

  Par François Jarraud

 

LE FAIT DU JOUR

L'Ecole en prospective.

Clair 2012 : Déjà Pédago 3.0 ?

Le lycée de demain

ÉDITORIAL

Résignation, dépit, non protestation

LE SYSTEME

Le Val-de-Marne équipe ses collégiens d'ordinateurs l Le curieux rapport sur le sport à l'école l Chronique de la carte scolaire l Classes sous contrat

L’ÉLÈVE

Saint-Valentin : Les étudiants oublient la contraception l La sélection à l'entrée de Dauphine.

LA CLASSE

Troubles de comportement en classe : Comment relever le défi ? l Boitiers et TNI à l'école primaire....

LA RECHERCHE

Une nouvelle conférence à L'école numérique …

CITOYENNETE

Quel parcours scolaire pour les immigrés ?

LES DISCIPLINES

Les énergies en 2050 l Le cheval de guerre l La Semaine des mathématiques l Le programme d'éco droit en 1ere et terminale STMG

 

 

 

L'Ecole en prospective

L'avenir de l'Ecole est dessiné par les candidats aux présidentielles. Mais pas seulement. Au delà de son organisation, de la métastructure qui l'encadre et lui donne, ou lui retire sang et vie, il reste l'établissement, ses acteurs, la communauté qui l'entoure. Tout un monde qui ne fait pas que subir les métapolitiques mais qui imagine l'Ecole. Le Café vous invite à découvrir et réagir à cette Ecole sans politique à partir de deux exemples précis d'événement qui dessinent l'Ecole en prospective.

 

Clair 2012 : Déjà Pédago 3.0 ?

"On apprend en réseau, on apprend par le réseau, en en faisant partie, en y participant et en le créant". Du 9 au 11 février, Clair 2012 a réuni au Canada des enseignants et des cadres éducatifs particulièrement attentifs aux usages pédagogiques des nouvelles technologies. Particulièrement innovants aussi. Seuls francophones européens à assister à cet événement, Christophe Gremion et Samuel Heinzen, professeurs à la Haute Ecole Pédagogique de Fribourg (Suisse) réservent aux lecteurs du Café leurs réactions et leurs analyses sur un événement très en avance sur le quotidien des établissements francophones européens.

Lisez le reportage

 

Le lycée de demain

"Le lycée de demain ce sera surtout un autre état d'esprit". Stéphane Vincent, directeur du projet "la 27e Région", s'est attaché avec son équipe et le soutien de trois régions et d'une école de design, à l'imaginer. Aujourd'hui il propose 15 "visions" du lycée de demain et un jeu pour concevoir ensemble un projet, "L'échantillonneur". Signe particulier : réalisations concrètes et imaginaire s'entrecroisent...

Lisez l'article

 

 

 

 

N’hésitez pas à réagir sur les actualités qui vous interpellent, comme sur la plupart des articles du Café en vous rendant dans le forum correspondant (menu de droite).

Pour pouvoir réagir, il faut préalablement s’être inscrit sur le site et être identifié. À très vite !

 

L'Éditorial de Monique Royer

 

Résignation, dépit, non protestation

On les croyait admises les suppressions de postes. Les cortèges, les jours de grève, ne prenaient pas les allures des grands jours. Certes ici et là des élus protestaient contre les coupes sombres, contre l’éducation posée dans la colonne des débits comme un vulgaire bâtiment dont les huisseries laisseraient échapper la coûteuse énergie. Et puis l’affaire du moment c’est la neige, le froid, les routes verglacées et les chauffages qui flanchent. Que pèsent face à une telle actualité une classe de maternelle ou un poste de Rased ? La raison, devaient penser les savants comptables et les penseurs de la rigueur, avait fini par l’emporter. 27 ou 30 par classe en primaire, ce n’est pas la mer à boire pour échapper au bouillon grec.

 

Et là un peu partout en France, la voix de la raison justement se fait entendre, à petits pas, à cris modestes mais déterminés, les parents d’élèves se mobilisent pour refuser la grande braderie de l’école. De Vic Fezensac à Gevrey-Chambertin, de Mauléon à Amigny-Rouy, de Clairac à Jaulgonne, de Bouvignies à Etaples, les fermetures de classe dont l’annonce se profile dans les conseils départementaux de l’Education Nationale (CDEN) réveillent les contestations. La disparition programmée des Rased inquiète aussi  et s’inscrit sur les banderoles parentales. C’est une certaine idée de l’éducation qui se défend, une éducation qui intègre tous les enfants et ne les noie pas dans le nombre et dans la difficulté.

 

Les élus locaux se joignent souvent à eux parce que l’école dans un village, dans une ville c’est aussi un lieu de vie citoyenne. Fermer une classe, accélérer les regroupements, revient à éteindre à petits feux l’activité locale. Les municipalités investissent dans l’école, et c’est comme si, dans ces suppressions de postes, les politiques éducatives locales étaient quantité négligeable. A l’heure de la rigueur, la répartition des rôles entre état et mairie se résume à un rapport de force où le maillon local ne peut que subir les directives jacobines.

 

Petit à petit, le mouvement se propage aussi au secondaire. Lycées professionnels, lycées d’enseignement agricole, filières fragilisées, on voit aussi collèges et lycées d’enseignement général entrer dans la danse. Bien sur, le mouvement reste discret, cantonné aux pages d’actualités de la presse quotidienne régionale. Il n’empêche qu’à regarder ces petits ruisseaux grandir et converger, on mesure l’attachement profond d’un pays à son école. Et malgré les vacances qui arrivent, on se prend à espérer que les mouvements locaux trouveront un écho national. Après tout, les protestations des parents et des élus rejoignent les recommandations de l’Ocde : l’éducation est un investissement nécessaire pour l’avenir du pays, la voix de la raison en somme.

 

Monique Royer

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Le Val-de-Marne équipe ses collégiens d'ordinateurs

"Nous avons la volonté d'être utile et innovant". En présentant son opération "104 collèges à l'heure du numérique", lundi 13 février, Christian Favier, président du conseil général du Val-de-Marne, a montré l'investissement que représente ce projet pour un département déjà dans des contraintes budgétaires.

 

A la rentrée 2012, le conseil général prêtera pour 4 ans aux nouveaux élèves de 6ème un ordinateur portable équipé d'un écran 10 pouces et de la wifi. Les professeurs recevront un ordinateur plus puissant. Au total c'est 15 000 machines, pour 13 000 élèves et 2000 professeurs, qui seront fournies en septembre prochain. Elles seront   équipées du contrôle parental et d'un système antivol empêchant la revente. Le tout représente un investissement de 25 millions sur 4 ans. Chaque machine est équipée d'une quarantaine de logiciels, des utilitaires mais aussi des dictionnaires de langues, Géogébra, un logiciel de maths et le manuel numérique choisi par les enseignants. Les collèges pourront utiliser le crédit de 1500 € proposé dans le cadre du plan numérique ministériel pour compléter cette offre. Le département a préféré choisir un ordinateur portable plutôt qu'une tablette car l'offre logicielle est insuffisante sur les tablettes et "ce ne sont pas des outils de travail".

Lisez la suite de l'article

 

Le curieux rapport sur le sport à l'école

Lundi 13 février, Robert Lecou, député UMP, a publié le rapport sur "le sport à l'école et le sport scolaire" que Nicolas Sarkozy lui avait demandé. Un texte qui recèle des propositions inattendues...

 

Au terme de 176 consultations et 2 voyages étrangers, Robert Lecou a identifié pour son rapport "deux domaines essentiels" : l'école "Une fabuleuse institution nécessaire, indispensable et complémentaire de la famille pour éduquer et former le futur citoyen" et... le sport qui "regroupe l’ensemble des disciplines sportives". La principale préconisation du rapport consiste en une heure de sport par jour "initiée à tout moment" et par exemple "à la cantine" !

 

Mais dans ce texte qui sonne merveilleusement creux, on trouve de curieuses préconisations dont le lien avec le sport est assez distendu. Ainsi la 15ème proposition demande à laisser toute latitude au chef d'établissement pour l'attribution du forfait UNSS. La suivante demande à "renforcer l'autonomie des établissements en déterminant un horaire – plancher et un horaire – plafond par discipline pour dégager les marges de manœuvre nécessaires à la constitution de classes à thème ou d'établissements à dominante". Partir du sport pour arriver à la mise en cause des horaires disciplinaires...

 

Le Snep a répondu à l'avance à ce rapport en soulignant le fait que "lorsque N. Sarkozy rend aujourd’hui « hommage à l'action des nombreux acteurs engagés dans ce domaine, notamment les professeurs d'éducation physique et sportive », comment ceux-ci pourraient-ils oublier que depuis 2006, 4500 postes d’enseignants d’EPS ont été supprimés, et que les conditions de travail et d’études se sont dégradées !"

 

Chronique de la carte scolaire

Au fur et à mesure que se tiennent les CDEN, le mécontentement monte devant les suppressions de postes. Les rectorats rendent leurs verdicts, les 14 00 suppressions de postes annoncées pour 2012 se concrétisent. La presse quotidienne régionale rend compte des mouvements locaux de protestation qui accueillent les fermetures de classe et les  coups portés aux Rased. Parents, élus, enseignants ne se mobilisent un peu partout, les petites rivières locales deviendront elles un fleuve tumultueux ?

 

A Nice, l'accès à l'école Nice Flore était bloqué le 13 par les parents d’élèves pour protester contre la suppression de trois postes dont un de Rased.  « Touche pas à ma maîtresse ! », « Ecole en colère !  » ou encore « On n'est pas des moutons ! »., les parents de Mauléon ont défilé samedi 11 matin pour défendre leur école. En Alsace, une trentaine d’établissements du département du Haut Rhin sont en grève le 13 février. A Gevrey-Chambertin, les parents se mobilisent contre la fermeture d’une classe de maternelle. Dans le Val-de-Marne, les professeurs de Romain Rolland à Ivry ont décidé d'occuper le lycée dans la soirée du 14 février. Le lycée perd 45 heures , particulièrement en EPS... Dans la vallée de la Soule, "un vent de révolte" souffle d'après Sud Ouest. Les écoles perdent de spostes. "Il y en a assez. Ces quotas purement administratifs ne sont pas adaptés", dit un conseiller général. "On ne tient pas compte d el'aspect géographique et culturel des régions ici".

 

Classes sous contrat

Un arrêté fixe le montant des forfaits d'externat qui sera versé en 2011-2012 pour les travaux d'entretien.

Au J.O.

 

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Saint-Valentin : Les étudiants oublient la contraception

"Les étudiants vivant chez leurs parents sont légèrement plus protégés puisqu’ils déclarent moins de violences sexuelles (2%) et d’agressions physiques (1%) que la moyenne", affirme une étude de l'Union des mutuelles régionales. "L’entrée dans la vie étudiante occasionne une baisse de la vigilance dans l’utilisation systématique des contraceptifs. Si près de 9 étudiants sur 10 déclarent avoir utilisé un moyen contraceptif lors de leur premier rapport sexuel (préservatif), ils ne sont que 68% à conserver ce réflexe dans leur vie étudiante. Plus grave, les garçons se désinvestissent du sujet puisqu’ils ne sont que 61% à s’assurer de l’utilisation d’un contraceptif lors de leurs rapports".

Sur l'enquête

 

La sélection à l'entrée de Dauphine

"Quelle est la vraie sélection à l’entrée de Dauphine ?", interroge L'Etudiant. L'université échappe à APB et fixe elle-même ses propres critères pour recruter les meilleurs lycéens des séries S. Seulement 10% des étudiants appartiennent à des catégories sociales populaires.

Article L'Etudiant

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Troubles de comportement en classe : Comment relever le défi ?

"La prévention des problèmes de comportement à l’école commence par l’établissement d’un climat sécurisant où les attentes sont clairement définies par des intervenants qui agissent avec cohérence et constance auprès des élèves", écrit Nacy Gaudreau. Dans cet article elle explique que l'on ne peut faciliter la scolarisation des enfants souffrant de troubles du comportement que si les enseignnats sont formés pour les accueillir.

Article

 

Boitiers et TNI à l'école primaire

Comment le TNI aide Christèle Ramaugé, professeure des écoles au Pré Saint-Gervais (93) à travailler avec ses élèves sur les erreurs. Les élèves sont habitués au boitier et utilisent au quotidien le TBI.

Article Ludovia

 

Sortie du journal lycéen au lycée Arène de Sisteron

Dans le cadre de l’Éducation aux médias et de l’Éducation au développement durable, les élèves de l'accompagnement personnalisé "Journal" de 2nde et 1ère de Mme Broggi, professeur de SES au lycée Paul Arene de Sisteron, viennent de sortir leur premier numéro. Les élèves et leur professeur vont aborder la semaine de la presse sous de bons auspices. C'est avec beaucoup d'impatience qu'ils attendent la venue d'un journaliste réfugié politique en France dans le cadre de l'opération Renvoyé spécial pour laquelle le lycée a été retenu.

Lisez le Journal du lycée Arène

 

Vous aussi, devenez établissement partenaire du Café pédagogique !

Le Café propose aux établissements de devenir partenaires du Café. Directeurs, chefs d'établissement, en devenant partenaire vous bénéficiez d'une lettre d'information exclusive et de la mise en valeur de vos événements. Documentalistes vous recevrez de nouveaux services pour votre CDI. Découvrez notre nouvelle offre strictement réservée aux établissements d'enseignement.

L'offre établissements

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Une nouvelle conférence L'école numérique

La prochaine conférence "Ecole numérique" aura lieu le 16 février 2012 de 10H à 12H. Voici le programme : impact du numérique sur l'éducation, Tice et quiproquos (Alain Chaptal).

Plud d'infois

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Quel parcours scolaire pour les immigrés ?

"Les descendants d’immigrés ont-ils bénéficié de la démocratisation de l’enseignement au même titre que la population majoritaire ?", interrogent Y Brinbaum, L Moguérou et JL Primon dans l'enquête TEO de l'INed. "Les sorties sans diplôme du système éducatif éducatif sont nombreuses chez les descendants d’immigrés (13 % contre 8 % pour la population majoritaire). Ce taux varie fortement selon le pays de naissance des parents : particulièrement élevé pour les descendants d’immigrés originaires de Turquie (27 %), il diminue, mais reste important pour les descendants d’immigrés venus du Maghreb et d’Afrique subsaharienne (respectivement 18 % pour ceux originaires d’Algérie, 15 % du Maroc ou de la Tunisie et 16 % pour l’Afrique guinéenne ou centrale). Viennent ensuite les descendants d’immigrés originaires du Portugal (11 %) et d’Asie du Sud-Est puis ceux d’Espagne et d’Italie, proches de la population majoritaire". Les jeunes garçons immigrés gardent un sentiment de discrimination à l'uissue de leur orientation.

Enquête TEO

 

 

Revenir au sommaire

 

 

Les énergies en 2050

"Pour ce qui concerne l’énergie nucléaire, question centrale en ce moment dans le débat politique national, elle montre que la trajectoire optimale pour notre pays consiste à prolonger la durée de vie des centrales existantes aussi longtemps que l’Autorité de sûreté nucléaires (ASN) le permettra, à prévoir un petit nombre de réacteurs nucléaires de troisième génération (EPR) pour lisser la production au moment de la fermeture des centrales les plus anciennes". C'est ce que le Centre d'analyses stratégique recommande dans un rapport remis le 13. Elle recommande  aussi la vérité des prix énergétiques, et à préparer l’avenir en poursuivant, au côté du développement des énergies renouvelables, le développement de la génération 4 2050 et même en 2030. Celle-ci dépendra en effet de plusieurs facteurs.

Le rapport

 

Le cheval de guerre

De la campagne anglaise à la boue des tranchées, le cheval de guerre fait partager les horreurs de la guerre.  Zéro de conduite met en ligne un dossier pédagogique pour un travail au primaire sur le film Le cheval de guerre.

Le dossier

 

La Semaine des mathématiques

Du 12 au 18 mars la Semaine des mathématique veut mettre les sciences et particulièrement les femmes scientifiques à l'honneur. Deux événement vont marquer le début d ela Semaine. Le 12 mars Luc Chatel lancera la cérémonie  parisienne d'ouverture de la semaine. Le 13,une conférence nationale aura lieu à Lyon sur l'enseignement des maths. Des événements seront organisés dans les académies.

 

L e programme d'éco droit en 1ere et terminale STMG

Le Journal officiel publie le communiqué. Le programme sera integralement donné plus tard.

Au J.O.

 

 

Revenir au sommaire

 

le Cafe

 

Les anciens Expresso ?

Voir L'Expresso précédent

Les archives complètes de L'Expresso

 

L'Expresso directement sur votre site !

Vous nous l'avez demandé par téléphone, par courriel, par fax : comment   afficher sur mon site personnel les informations quotidiennes de L'Expresso ? Le webmestre du Café vous propose deux solutions simples qui nécessitent juste le copier-coller de quelques lignes.

 

Vous pouvez ainsi faire bénéficier les visiteurs de votre site  d'une information quotidienne et leur permettre d'être les premiers informés dans leur établissement.

Les conseils du webmestre

 

RSS : Le retour

Le changement de plate-forme avait mis à mal les fils RSS du Café. Ils sont  maintenant pleinement rétablis. Vous pouvez vous abonner aux flux simplement en cliquant sur l'icône RSS en bas de page. Et cela pour chaque rubrique du Café.

 

Participer au Café ?

Il y a bien des façons d'aider le Café : lui manifester son soutien, lui apporter son obole, lui passer des informations. Il y a aussi écrire dans le Café. Si vous vous retrouvez dans les orientations du Café, si vous souhaitez participer à une aventure unique de mutualisation, contactez-nous !

 

Le Café en chiffres

Le Café pédagogique compte plus de 250 000 abonnés à ses différentes éditions. Au mois de mai 2007, nous avons reçu 611 728 visiteurs qui ont généré plus de 28 millions de hits.

 

Le Café à la carte

Si vous découvrez Le Café Pédagogique, sachez que vous pouvez recevoir chez vous, dès parution et gratuitement, "L'Expresso", le flash quotidien d'actualité pédagogique et toutes les éditions du Café pédagogique.

Pour s'abonner

 

Revenir au sommaire

 

Par fjarraud , le mardi 14 février 2012.

Partenaires

Nos annonces