Sortir : " Le crépuscule des pharaons" 

Par Béatrice Flammang


Partez en famille ou avec vos élèves, découvrir le dernier millénaire de l'histoire pharaonique, une époque méconnue au Musée Jacquemart-André ! Ce "crépuscule des pharaons" est un enchantement. Le musée présente une exposition inédite consacrée aux plus belles réalisations des dernières dynasties pharaoniques de 1070 à 30 avant notre ère. Les 140 chefs d'oeuvres exposés proviennent d'une vingtaine de prestigieux musées internationaux et de collections privées. Pour la première fois, une exposition porte un regard nouveau sur cette période tourmentée, qui, malgré les crises, les tensions politiques, le déclin économique, a su développer et enrichir sa culture et son savoir-faire artistique. Statues monumentales, sarcophages, stèles, objets de culte, bijoux témoignent du luxe et du raffinement artistiques dont s'entouraient ces derniers pharaons et les élites égyptiennes.


L'exposition est structurée en cinq parties, une présentation historique et géographique de la période, puis des parties thématiques qui mènent le visiteur, comme un voyage, du monde des vivants au domaine des morts: " L'Egypte aux milles visages", "Le royaume des morts", "Les pharaons", "L'univers des Dieux". Les visiteurs, accueillis par de monumentales statues de pharaons, de dieux et de hauts dignitaires, prennent connaissance des différentes périodes de ce "crépuscule". Durant les dix siècles qui précèdent la conquête romaine , le pays est successivement dirigé par des rois libyens," des pharaons noirs" d'origine nubienne, et des Perses avant que les grecs ne leur succèdent lors de la conquête d'Alexandre le Grand en 332 avant notre ère. Mais l'art égyptien, nourri d'une longue tradition pharaonique, conserve tout son prestige auprès des nouveaux souverains étrangers qui s'en réapproprient  les codes, en apportant de légères modifications à certaines caractéristiques. En particulier la période Saïte (672-525 av JC) est considérée comme une véritable renaissance artistique.


Avec "L'Egypte aux milles visages", découvrons l'entourage de Pharaon, ces hauts dignitaires qui se sont faits représenter debout, agenouillés ,assis. On voit la représentation de l'homme changer, se départir peu à peu de son aspect massif et puissant, pour adopter une apparence plus délicate où l'élégance domine. Mais les artisans de ces époques tardives sont encore plus soucieux du traitement du visage. Une quinzaine de têtes masculines témoignent des deux styles, l'un idéalisé et l'autre plus réaliste. A ne pas manquer la superbe "tête verte" prêtée par Berlin, exposée avec son homologue de Boston. Dans ces oeuvres les visages ronds et juvéniles ont disparu pour laisser place à d'autres où rides et plis de peaux soulignent le passage du temps. Par contre les représentations féminines restent idéalisées...


Entrons dans le domaine des morts. Les Egyptiens très soucieux de la vie après la mort se faisaient réaliser des tombes pourvues de tout un matériel funéraire destiné à répondre à leur besoin dans l'au-delà. Tables d'offrandes, stèles funéraires, statues de serviteurs, finement travaillées témoignent du savoir-faire des artisans aux époques tardives. La découverte du royaume des morts se poursuit par la reconstitution du caveau de Ankhemmaât, prêtre à Héracléopolis, peu après la conquête d'Alexandre. "Les pharaons" se sont donnés rendez-vous  dans la salle suivante. Six bustes expressifs et toutefois différents, fixent les visiteurs pour l'éternité. Ils font le lien entre les hommes et les dieux.


Pour clore cette exposition, les visiteurs pénètrent dans" l'univers des Dieux". La vitalité des cultes est grande dans l'Egypte tardive. Autour d'Amon, d'Isis , d'Osiris, sont présentées de nombreuses divinités anthropomorphes et zoomorphes parmi lesquelles la célèbre statue de "Bastet" sous forme de chatte, prêtée par le British Muséum. La statue d'Amon du New-York Metropolitan Muséum, témoigne , quant à elle, de la virtuosité et du grand raffinement du travail de l'or à la période libyenne. A la sortie de l'exposition, chacun est convaincu que cette période abusivement qualifiée de "déclin" est, au contraire, celle d'un brillant renouveau artistique.


Visite scolaire


Pour les visites scolaires, afin d'assurer un meilleur confort de visite, les groupes sont limités à vingt personnes ( de préférence quinze) accompagnateurs compris. Les réservations sont à formuler auprès du service groupe: groupes@musee-jacquemart-andre.com


Les visites en famille


Le musée Jacquemart-André incite les visiteurs à découvrir cette exposition en famille et dans cet objectif a prévu une "offre famille".L'entrée est gratuite pour le 2ème enfant de 7 à 17 ans accompagnant deux adultes et un enfant payant. L'entrée des moins de 7 ans est gratuite. Un livret de visite , en vente à la billetterie, permet de suivre pas à pas le cheminement de l'exposition avec une présentation générale, ainsi que le commentaire des oeuvres.


Un livret-jeu


Les enfants  bénéficient d'un livret-jeu gratuit, une chasse aux énigmes captivante en compagnie de "Filou". Ce document de huit pages est un guide permettant aux plus jeunes d'observer, de manière ludique, les oeuvres majeures de l'exposition à travers différents mots mystères et diverses énigmes à découvrir. " Filou" le guide du livret leur propose de s'arrêter devant les oeuvres signalées par un petit panneau " parcours enfants", leur commente et leur pose une question. Les enfants doivent inscrire la réponse. Dix énigmes leur sont proposées et un mot secret à trouver.


La fête des enfants le dimanche 13 mai 2012


Pendant cette journée exceptionnelle, l'entrée est gratuite pour les jeunes de moins de 17 ans. Les enfants sont invités à découvrir l'exposition grâce à des visites guidées animées par des conférencières. Des ateliers d'initiation à l'art et un goûter leur sont également proposés.


La visite commentée sur IPhone/IPAD et Android


Ce guide de visite offre une présentation vidéo de l'exposition, une introduction complète, le commentaire audio d'une sélection d'oeuvres ainsi que des bonus audio pour en savoir plus sur l'exposition. Le musée Jacquemart-André propose le téléchargement sur place et en wifi de l'application. Un guide de visite mp3 est disponible. Il permet de préparer l'exposition.


Béatrice Flammang


Liens :

L'exposition

http://www.musee-jacquemart-andre.com/fr/evenements/crepus[...]

La vidéo

http://www.crepusculedespharaons.com

Le parcours

http://www.crepusculedespharaons.com/fr/le-parcours-0

L'application Iphone/IPad

http://www.crepusculedespharaons.com/fr/les-aides-la-visite/l[...]

La visite mp3

http://www.crepusculedespharaons.com/fr/le-guide-de-visite-[...]



Par fjarraud , le vendredi 23 mars 2012.

Partenaires

Nos annonces