Ma voie scientifique pour renouer avec le goût des sciences 

 

 

 

Par François Jarraud

 

Pourquoi ouvrir un site pour l'orientation dans la voie scientifique ? Il semble qu'elle se porte bien si on regarde la simple évolution de la filière S. En dix ans elle est passée de 31 à 34% des bacheliers généraux et technologiques. Pourtant l'Onisep, la Fédération des industries mécaniques, la Conférence des directeurs d'écoles d'ingénieurs ouvrent "Ma voie scientifique" en partenariat avec le Café pédagogique.

 

Destiné aux collégiens et lycéens, Ma voie scientifique offre les instruments habituels des sites d'orientation : des vidéos et des fiches métiers (200 en l'occurrence). Il donne toutes les informations sur les universités, les CPGE, les écoles d'ingénieurs et grandes écoles et leurs concours. Mais il a aussi ses particularités. La géolocalisation qui permet de voir les ressources de formation au plus près de chez soi. Surtout la plus grande partie de l'écran est prise par un magnifique blog des sciences. Il est tenu par un scientifique qui partage l'actualité des sciences.

 

Pour Pascal Charvet, directeur de l'Onisep, "on assiste dans notre pays à une régression de l'esprit scientifique". Dans le pays des Lumières, la science n'est plus associée au Progrès et les métiers scientifiques sont moins considérés. En effet sur 100 bacheliers S, seulement 40% iront dans une filière scientifique après le bac (hors santé). Ce gros gâchis aboutit à ce que des dizaines de milliers d'emplois scientifiques ne trouvent pas preneurs. "Le blog scientifique montre que les sciences ce n'est pas seulement de l'abstraction. C'est des choses concrètes", poursuit P Charvet. "avec une grande variété de métiers". Tout en repoussant l'adéquationnisme, il dénonce les stéréotypes qui poussent les jeunes toujours dans les mêmes voies, "là où ils ne peuvent pas se réaliser... L'adolescent doit pouvoir se projeter dans un payé et le site lui donne tous les éléments pour cela".

 

Comment partager ces informations avec les jeunes ? "Pour que l'information les rejoigne il faut avoir des informations au plus près du premier emploi", explique P. Charvet. L'Onisep a fait un partenariat avec la Fédération des industries métallurgiques et les écoles d'ingénieurs pour impliquer la communauté scientifique dans son projet. Le site se régionalise également avec des partenaires locaux qui relaient jusque dans les classes l'information. Par exemple des femmes ingénieures viennent dans les classes montrer que le métier est compatible avec une vie de mère.

 

Et la place du professeur ? Les sites de l'Onisep sont très visités : 200 millions de pages vues en un an, 4 millions de visiteurs uniques mensuels... "Mais tout cela n'est rien si ce n'est pas repris dans la classe", insiste P. Charvet. "Les adolescents décident de leur orientation avec leurs parents et leur professeur. Les parents peuvent être victimes de stéréotypes. Le rôle de l'Ecole est donc primordial". Pour lui, l'appétence pour les sciences doit se construire au collège ou en seconde. Pour cela on peut utiliser le parcours des métiers en collège ou l'accompagnement personnalisé en seconde. "Ce qui est important c'est d'ancrer les métiers dans la discipline". Le site propose des fiches pédagogiques de niveau 3ème ou seconde. Par exemple, la fiche sur le médecin légiste reprend des compétences et connaissances en physique chimie. Les élèves traitent des énigmes policières qui les replonge dans  l'univers de séries télévisées. En même temps ils commencent à découvrir le métier de médecin légiste. La documentation du site donne la possibilité d'en savoir plus sur le métier et les formations qu'il faut suivre. "Il faut faire cela sans angoisse. Le professeur doit être un soutien".

 

Et les filles ? Il n'y a que 11% de filles en STI2D, 44% en S. Le stéréotype des métiers scientifiques comme masculins fonctionne. "Il faut montrer que les métiers sont exercés indépendamment du sexe. Par exemple montrer un sage-femme homme ou un charpentier féminin. 

 

Avec Ma voie scientifique, l'Onisep n'a pas terminé ses sites spécialisés. Ma voie littéraire existe depuis quelques mois, ma voie professionnelle aussi. Un site identique correspondants aux enseignements économiques est en préparation.

 

François Jarraud

 

Le site Ma voie scientifique

Téléchargez la fiche Médecin légiste

 

 

 

 

 

Par fjarraud , le mercredi 04 avril 2012.

Partenaires

Nos annonces