Absentéisme : Une loi de trop 

Selon un document de la CNAF que l'AFP s'est procuré le 22 mai 2012, 472 familles auraient été sanctionnées pour l'absentéisme de leur enfant par une retenue sur les allocations familiales. Cette sanction, imaginée par la loi Ciotti est inutile, injuste et inefficace.

 

Selon le document de la Caisse d'allocations familiales, 288 familles seraient encore sanctionnées en mars 2012 dont deux depuis déjà un an. Ce simple chiffre montre l'injustice de la loi Ciotti. En effet l'élève abstentionniste, d'après cette loi, est celui qui est absent au moins 4 demi-journées de cours dans un mois. Alors on se demande comment ont été sélectionnées les 472 familles. Car de fait le taux d'absentéisme touche bien plus que 472 familles ! Une note d'information du ministère l'évalue à hauteur de 6% des lycéens par exemple, soit 85 000 personnes pour ce seul niveau.

 

La loi est injuste car l'absentéisme peut avoir de très bonnes raisons. Le rapport de la "Mission permanente d'évaluation de la politique de prévention de la délinquance" de 2011 ne dénonce pas la "démission des familles" qui est à la base de la loi Ciotti qui prive les familles des allocations familiales. Pour les rapporteurs, l'absentéisme a ses sources dans l'ennui à l'école, les mauvais emplois du temps, des orientations mal acceptées, des problèmes sociaux ou familiaux. On retrouve dans le rapport une multiplicité des facteurs, certains découlant directement du fonctionnement de l'école.

 

Enfin la loi est inefficace. L'Angleterre où une loi comparable est appliquée depuis des années applique des sanctions financières et même la prison pour les parents d'élèves absentéistes. De 2005 à 2007, pas moins de 133 parents ont été embastillés pour cette seule raison. Et près de 8 000 amendes sont distribuées chaque année. Pourtant, les statistiques de l'absentéisme scolaire montrent une montée régulière d'année en année, preuve de l'inefficacité de cette politique des sanctions.

 

Si la lutte contre l'absentéisme rend plus urgente la refondation de l'Ecole, la loi Ciotti ne peut en rien aider les familles et les élèves.  Elle n'est là que pour stigmatiser quelques familles populaires et détourner l'attention des vrais raisons du décrochage.

  

Note d'information

Rapport

Par fjarraud , le mercredi 23 mai 2012.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces