Le Cubisme a 100 ans au Musée de la Poste 

Plus de 80 tableaux et dessins, des livres, des manuscrits, des photographies et des films retracent la révolution cubiste. Le musée de la Poste célèbre Albert Gleizes et Jean Metzinger, deux peintres cubistes et théoriciens du mouvement. Pour fêter le centenaire de la publication  " Du cubisme", le premier ouvrage théorique élaboré sur le sujet, par ces deux artistes, le Musée de la Poste organise l'exposition "Gleizes-Metzinger. Du Cubisme et après". Une exposition à découvrir en famille, ou avec ses élèves jusqu'au 22 septembre 2012.

 

" Le cubisme c'est l'avant-garde de l'art du XXème siècle". Il marque une rupture radicale avec les traditions picturales de son époque. On assiste à un tournant, les artistes s'interrogent sur la manière de représenter un  objet tridimensionnel. Le cubisme prend naissance autour de quelques hommes. Cézanne, le précurseur, le premier à s'intéresser au volume, en a dessiné les contours avec des tableaux comme " La carrière de Bibémus". Picasso a lancé le mouvement avec ses "Demoiselles d'Avignon". Et Albert Gleizes et Jean Metzinger l'ont théorisé en publiant en 1912 avec "Du cubisme". Un siècle après la sortie du livre, le Musée de la Poste rend hommage aux auteurs de ce texte fondamental, dont le rôle a été prépondérant dans la découverte et la propagation du mouvement en France et à l'étranger, mais aussi à ces deux peintres aujourd’hui injustement méconnus, alors qu'ils furent loués par Apollinaire, André Salmon et beaucoup d'autres. Pour la première fois une exposition réunit leurs oeuvres.

 

Tout oppose les deux peintres…

 

En apparence tout oppose les deux artistes: leur milieu, leur parcours, leur mode de vie. Albert Gleizes est un peintre autodidacte qui s'inspire d'abord des impressionnismes, lit les écrivains symbolistes. En 1909, sa rencontre avec le peintre Henri Le Fauconnier est déterminante et décide de sa nouvelle orientation esthétique. Jean Metzinger fait des études d'art, et dès 1903 expose régulièrement ses oeuvres néo-impressionnistes et fauves. Grâce à Max Jacob et à Apollinaire, il se passionne pour les découvertes de Picasso et de Braque rencontrés au Bateau-Lavoir. Gleizes et Metzinger font connaissance en 1910. Dès lors, ils ne se quittent plus guère confrontant leurs travaux, leurs positions qui quelquefois divergent, et oeuvrent ensemble à la diffusion du Cubisme. Ensemble , ils fréquentent l'atelier d'Henri Le Fauconnier avec Delaunay et Léger, auxquels se joignent le soir Louis Castiaux, Apollinaire, Allard, Salmon, Le Douanier-Rousseau... Ces artistes exposent ensemble au salon des Indépendants de 1911, un évènement qui crée un véritable scandale et révèle le mouvement au grand public.

 

L'exposition " Gleizes-Metzinger. Du Cubisme et après" est organisée en trois sections. La première présente une quinzaine d'oeuvres de ces deux peintres réalisées avant 1911, avant leur rencontre: d'un côté paysages impressionnistes de Gleizes, de l'autre les tableaux fauves de Metzinger.

 

Un an avant Apollinaire…

 

La deuxième partie de l'exposition rend compte de la diversité du Cubisme, né en 1907 dans l'atelier de Picasso. En complément des oeuvres de Gleizes et de Metzinger, on découvre les oeuvres d'artistes de la "Section d'Or", Survage, Lhote, Kupka,et bien d'autres avec lesquels ils ont travaillé. De leurs réunions dans l'atelier de Villon à Puteaux et de Gleizes à Courbevoie est née l'idée de créer un salon de la "Section d'Or" où chacun peut montrer ses recherches et témoigner ainsi des multiples tendances du mouvement. Les expositions de la "Section d'Or" jouent un rôle important dans l'histoire du Cubisme, notamment celle de 1912 où une trentaine d'artistes d'avant-garde participe, et qui sera un évènement pour le grand public. Mais Gleizes et Metzinger sont les premiers à théoriser le mouvement à travers leur livre "Du Cubisme", devançant de quelques mois la publication d' Apollinaire "Les peintres cubistes". Ils figurent aussi parmi les tenants d'un cubisme plus accessible, conciliant la rupture avant-gardiste et la tradition. Metzinger fait le lien entre symbolisme et cubisme. Après une période analytique, il déploie une peinture très colorée sur des sujets de la vie urbaine moderne. Gleizes, lui, traduit d'abord des thèmes de la tradition classique dans le langage cubiste, puis met en place un  style personnel avec des rotations de plans. Sa manière très reconnaissable restera sienne jusqu'à la fin.

 

La dernière section de l'exposition montre les trajectoires esthétiques prises par les deux artistes après 1920. En 1914; la guerre disperse les différents acteurs du Cubisme. Gleizes et Metzinger qui partageaient les mêmes préoccupations plastiques à leurs débuts, prennent après la guerre des voies différentes. Mais tous deux connaissent le succès en France et à l'étranger où ils organisent de nombreuses expositions de leurs oeuvres.

 

Pour les enfants…

 

Le parcours de l'exposition est enrichi par la projection de documentaires  d'époque retraçant l'histoire du mouvement cubiste. En particulier le film" Les Statues d'épouvante", où Picasso, Braque et Léger sont filmés dans leur atelier, raconte par la voie de Michel Bouquet, l'aventure et l'audace du mouvement. Une conférence est programmée le 6 septembre à 19h à l'auditorium du musée "Le Cubisme, une autre histoire". Serge Fauchereau, historien de l'art et de la littérature, écrivain et critique montrera l'étendue du rayonnement du mouvement cubiste. Une projection d'oeuvres accompagnera le propos.

 

Pour les enfants, un livret-jeu est disponible à l'entrée de l'exposition afin de leur faire découvrir le parcours de façon ludique.

 

Des visites guidées en famille "Gleizes-Metzinger" mettent en perspective les influences de chacun et les confrontent avec le travail des artistes du groupe de Puteaux et de la "Section d'Or"; Un atelier ludique "Les yeux de travers, le nez à l'envers" est proposé au jeune public , pour les inviter à refléchir sur la notion de réalité et de représentation.

 

Pour les groupes scolaires, toute visite , qu'elle soit libre ou accompagnée d'un conférencier, doit être réservée à l’adresse  reservation.dnmp@laposte.fr .

 

Béatrice Flammang

 

Le site de l'exposition

Les activités pour les individuels

Le site pour les enseignants

 

Par fjarraud , le lundi 20 août 2012.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces