Refondation : La Fcpe intransigeante sur les rythmes 

Dans la querelle des rythmes scolaires, les parents se rangent aux cotés des collectivités territoriales. Jean-Jacques Hazan, président de la première association de parents d'élèves, a été reçu par Vincent Peillon vendredi 19 octobre. Comme les élus locaux, il demande une  réforme des rythmes qui allonge la journée de classe. Et conteste l'idée d'une compensation pour les enseignants.

 

2h30 de pause méridienne

 

"Cinq heures de classe par jour cela suffit", estime Jean-Jacques Hazan, alors que V. Peillon a proposé des journées de 5 h30, dont une demi heure d'encadrement des devoirs à la maison. Et comme aucun enfant ne doit se retrouver dehors avant 16h30, il préconise d'étendre la pause méridienne à 2h30. Une solution déjà préconisée par des élus locaux puisque c'est la moins couteuse pour les collectivités locales.

 

"Il n'y a pas à faire classe sur le créneau horaire où tous les chronobiologistes nous disent que la vigilance est au plus bas", explique-t-il. Utiliser ce moment permettrait aussi de mieux intégrer les projets éducatifs locaux, de lier davantage le scolaire et le périscolaire, que la demi-heure de fin de journée envisagée par le ministre. "On est contre les devoirs à la maison, donc pas favorables à ce temps de préparation aux devoirs", rappelle-t-il.

 

Pour les vacances d'été, la Fcpe souhaite l'extension de l'année de classe à 38 semaines. "Nous avons entamé la discussion avec les industries du tourisme et cela avance bien".

 

Et la compensation ?

 

La formation des enseignants est un autre cheval de bataille de la Fcpe. "On veut absolument un master bâti sur le modèle des master pro", précise JJ Hazan. Si le concours n'est pas en fin de L3, comme nous le souhaitons, il faut qu'il soit le plus professionnel possible.

 

Et la compensation ? Interrogé par le Café pédagogique sur le fait que ces choix opposaient parents et enseignants, JJ Hazan rappelle "qu'il faut transformer les rythmes pour faire réussir les élèves. A partir du moment où le nombre d'heures est le même je ne vois pourquoi il faudrait compenser". D'ailleurs sa proposition ramènerait le temps d'enseignement à 23 heures. "Si on se place du point de vue du droit des élèves on ne pense pas à la compensation".  JJ Hazan a demandé au ministre que dès la prochaine rentrée la pause méridienne passe à 90 minutes au collège avec des journées de classe limitées à 6 heures.

 

Visites aux parlementaires

 

La Fcpe défend également la suppression du redoublement, le dernier mot donné aux parents pour l'orientation et une réforme de la notation. "On a parlé avec le ministre de l'école fondamentale, la "circonscription du socle", avec un lien fort entre école et collège. Ces propositions, Vincent Peillon les écoute. Il évoque la possibilité d'expérimentations.

 

"On espère que la plupart seront dans la loi", espère JJ Hazan. La Fcpe a entamé une série de rencontres avec les parlementaires pour pousser le projet de loi le plus loin possible dans le sens de ses idées.

 

François Jarraud

 

Par fjarraud , le mardi 23 octobre 2012.

Commentaires

  • burstine, le 24/10/2012 à 06:58
    Mais qui est ce Mr Hazan,

    Si on parle de l'intérêt des enfants alors remettons le samedi matin avec une coupure en milieu de semaine, mais non il doit partir en WE....

    Qu'il aille faire classe ce cher Mr, ensuite on en reparle...

    Allons au bout de sa logique, plus de redoublement, plus de notation, les parents s'occupent de l'orientation, plus de vacances, alors plus d'ECOLE, les parents éduquent, forment et instruisent leurs enfants et si ils travaillent, qu'ils payent pour une garderie dans laquelle ils trouveront les seules activités qu'ils désirent pour leurs tête blondes (les roux noirs et châtains resteront à la rue...).

    Bizarre quand j'étais petit ma mère ne votait que pour son association car ils étaient à Gauche, CHATEL, ALLEGRE, et Autres ministres démolisseurs sortez de ce corps.

    Puisque les enseignants sont des privilégiés, supprimons les tous...

    En tant que parent d'élèves et enseignant, je suis sidéré et scandalisé des positions de la FCPE, Mr Hazan est un des nouveaux fossoyeurs de L'EN. A vomir......
  • Koi Kilensoi, le 23/10/2012 à 20:04
    Je souhaite commenter, et pourtant je n'y arrive pas. Les bras m'en tombent.
    Orange, PSA, l'EN en voie de connaître une série de suicides qu'on ne pourra pas ne pas avoir anticipée.
    La FCPE pense à quoi, là?
    Directeur d'une école de cinq classes, je n'arrive pas à croire ce que je lis. Le mouvement est général (politique, financier,...), on surf sur un chemin qui mène dans le mur et on y va à coeur joie.
    Les oubliés? Les enseignants. Les pénalisés? La majorité des enfants, et les enseignants.
    Les corvéables? Les enseignants. En oubliant que le fil, à un moment, il casse. Quel plaisir à chercher le point de rupture? Le chat qui joue avec la souris. Mis on n'a pas à faire à des chats ni à des souris. Entre deux, il va y avoir d'autres suicidés. La honte! Je souhaite que ceux qui prennent leurs responsabilités soient justiciables un jour, avec le recul de ce que l'on savait, de ce que l'on pouvait anticiper, de ce que l'on a favorisé. Armstrong, dans son domaine, est en train de le vivre. La période et ce qu'il est en train d'être vécu devra sanctionner les décideurs, en fonction du bilan, au minimum quantifiable: dépressions, démissions, baisse des candidatures, suicidés! SUI-CI-DES!
    Ce devait être une brebis galeuse dans le Pas-de-Calais, n'est-ce pas?
    Pensez à elle, pensez à sa famille. Pensez à ceux qui vont prochainement être concernés. J'ai honte! Facile, je subis. Je ne mets pas en place les mêmes stratagies psychologiques...
  • Koi Kilensoi, le 23/10/2012 à 19:43
    Je souhaite commenter, et pourtant je n'y arrive pas. Les bras m'en tombent.
    Orange, PSA, l'EN en voie de connaître une série de suicides qu'on ne pourra pas ne pas avoir anticipée.
    La FCPE pense à quoi, là?
    Directeur d'une école de cinq classes, je n'arrive pas à croire ce que je lis. Le mouvement est général (politique, financier,...), on surf sur un chemin qui mène dans le mur et on y va à coeur joie.
    Les oubliés? Les enseignants. Les pénalisés? La majorité des enfants, et les enseignants.
    Les corvéables? Les enseignants. En oubliant que le fil, à un moment, il casse. Quel plaisir à chercher le point de rupture? Le chat qui joue avec la souris. Mis on n'a pas à faire à des chats ni à des souris. Entre deux, il va y avoir d'autres suicidés. La honte! Je souhaite que ceux qui prennent leurs responsabilités soient justiciables un jour, avec le recul de ce que l'on savait, de ce que l'on pouvait anticiper, de ce que l'on a favorisé. Armstrong, dans son domaine, est en train de le vivre. La période et ce qu'il est en train d'être vécu devra sanctionner les décideurs, en fonction du bilan, au minimum quantifiable: dépressions, démissions, baisse des candidatures, suicidés! SUI-CI-DES!
    Ce devait être une brebis galeuse dans le Pas-de-Calais, n'est-ce pas?
    Pensez à elle, pensez à sa famille. Pensez à ceux qui vont prochainement être concernés. J'ai honte! Facile, je subis. Je ne mets pas en place les mêmes stratagies psychologiques...
  • Pyerch, le 23/10/2012 à 18:09
    La FCPE s'institue comme seul partenaire du Ministère !
    De qui s'agit-il ?
    25 % des électeurs dans le 2nd degré dont les 3/4 font partie des catégories socio-professionnelles
    favorisées à très favorisées..
    40 % des électeurs dans le 1er degré dont 50% de CSP favorisées à très favorisées.
    Reprendre ce que disait Dubet dans la dernière Lettre de l'Education du Monde : on va sservir les parents des CSP favorisées....
    L'époque Cornec est bien finie !... où les parents s'inquiétaient des conditions de travail
    des instits.
  • Lizdarcy, le 23/10/2012 à 12:44
    C'est une bonne chose de tenir compte des rythmes des enfants. Je constate juste qu'il ne faut pas que ce soit au détriment des collectivités locales, ni des entreprises du tourisme, mais qu'on peut continuer tranquillement à allonger les semaines des enseignants et à raccourcir les vacances. Ils n'ont pas bénéficié de la réforme des 35 heures (semaine moyenne dans le primaire: 42 heures de travail), maintenant elle leur est appliquée "à l'envers". Déjà que le métier n'attirait plus... et que les démissions sont de plus en plus nombreuses...
    Salaire parmi les plus bas des pays développés, conditions déplorables, formation étriquée et maintenant journées alourdies: pour recruter, bonne chance monsieur le ministre!
  • gg 67, le 23/10/2012 à 09:49
    Je ne sais pas si M Hazan a bien lu les propositions du ministre, mais 5H0 + 1/2 heure de devoirs pour tous ça fait bien 5h30 avec toute la classe. Et l'histoire de la 1/2 heure de devoir me rappelle vaguement quelque chose. Cette 1/2 heure a vite été intégrée dans les heures de cours. ce qui fait donc au total 25heures pour les enseignants devant élèves. Faire croire qu'il n'y aurait que 23h00 relève de la mauvaise foi voire de malhonnêteté intellectuelle.
    Puis pourquoi une association comme le FCPE semble t elle crier avec les loups en faisant passer la PE pour des fainéants. moi même je suis directeur d'école de si classes je ne vois pas comment mon 1/4 de décharge pourra se faire dans l'organisation de la nouvelle semaine(il est vrai qu'il n'était effectif que depuis la semaine de 4 jours).
    Par ailleurs je crois que les parents et les enseignants devrait travailler de concert pour le bien des enfants; là je me pose des questions...
    Déjà fortement déçu par un ministre de gauche, me voila également déçu par une association de parents plutôt classée à Gauche.
    Et dire que quand mes enfants allaient à l'école c'est vers là qu'allait ma sympathie...
    Je crois marcher sur la tête.
    Guy Grasser
Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces