Comment rencontrer des dinosaures...à Paris? 

Le Muséum national d'Histoire naturelle plonge petits et grands dans l'univers des dinosaures avec des visites gratuits pour les enseignants. Le musée a vu les choses en grand! L'exposition "Dinosaure, la vie en grand" explore l'incroyable biologie des dinosaures géants, les sauropodes. Comment ces herbivores de 40 mètres de long, hauts comme 4 autobus, pesant 90 tonnes, ont ils pu se nourrir, respirer, courir...pendant 140 millions d'années ? Toutes les questions que l'on se pose, trouvent des réponses dans cette exposition nourrie des recherches les plus récentes, en paléontologie, physiologie et biomécanique. Les sauropodes n'y sont pas abordés comme de lointains fossiles mais comme des créatures vivantes à la biologie complexe. Une exposition spectaculaire, didactique et accessible à tous, et en particulier aux 6-12 ans, un chantier de fouille leur étant spécialement réservé.

 

Le gigantisme des sauropodes est source d'étonnement  et de questionnement. Pour y répondre, paléontologues, botanistes, nutritionnistes, biologistes et biomécaniciens proposent aux visiteurs de comparer les modes de vie des sauropodes avec ceux d'animaux actuels...notamment leurs cousins modernes les plus proches, les oiseaux et les crocodiles, pour établir des similitudes avec la biologie de ces géants. L'exposition aborde donc la biologie de manière très concrète et ludique, et propose aux visiteurs de tous âges, une multitude de dispositifs et d'activités ludiques.

 

L'exposition pas à pas

 

A peine entrés dans l'exposition, les visiteurs tombent nez à nez avec l'un des plus grands sauropodes du monde, l'Argentinosaurus, doté de mensurations exceptionnelles, 90 tonnes pour 42 m de long, et ils sont ainsi  projetés au coeur de la problématique de l'exposition: quelles sont les conséquences biologiques de la taille des animaux?

 

La rencontre avec"Mamenchisaurus".

 

La pièce maîtresse de l'exposition est une maquette grandeur nature d'une " Mamenchisaurus" femelle, âgée de 18 ans, mesurant 3 mètres de haut au garrot et 18 mètres de long. Son cou de 9 mètres de long représente la moitié de la taille de son corps! L'un des côtés de l'animal recouvert de peau donne l'aperçu de son énorme apparence, l'autre apparaît disséqué révélant ses organes. Une projection vidéo permet de comprendre  comment les systèmes respiratoire, circulatoire et digestif lui ont permis d'atteindre cette taille.

 

Comment se nourrit un sauropode?

 

Cette partie de l'exposition dévoile une véritable" machine  à manger géante". Trouvait il suffisamment de nourriture chaque jour? 100 000 calories lui sont nécessaires! Ses dents sont mises en regard avec celles d'herbivores et de carnivores modernes.

 

Un petit cerveau et un seul!

 

113 grammes pour certains, alors que le poids moyen d'un cerveau humain est de 1350 grammes. Cette partie de l'exposition brise l'hypothèse d'un deuxième cerveau situé au niveau de la vertèbre caudale.

 

Toujours plus haut!

 

Cette section aborde la biomécanique et les avantages d'un cou très long et étonnamment léger. Un énorme os fossile de cou est exposé.

 

Grand comment?

 

Au cours de ces 140 millions d'années, les sauropodes ont évolué en une diversité de formes et de tailles, et une variété de couleurs et de caractéristiques physiques. Les scientifiques ont pu déterminer la taille et le poids approximatifs des diverses espèces. Une fresque témoigne de la diversité de ce groupe, et les visiteurs découvrent également  un fémur de deux mètres de haut, vieux de 155 millions d'années, ayant appartenu à un "Camarasaurus" de 22 tonnes.

 

Des bébés qui se développent à grande vitesse!

 

Les petits sauropodes atteignent une taille immense en peu de temps, aucun autre animal terrestre ne peut se développer à si grande vitesse. Des répliques d'oeufs d'animaux disparus ou vivants sont exposés à côté de ceux des sauropodes

 

Une peau recouverte d'écailles

 

Aucun sauropode n'était pourvu de poils ou de plumes. Les visiteurs peuvent observer l'ostéodermie ou plaque osseuse d'un titanosaurus, appartenant au groupe des plus grands sauropodes ayant vécu, il y a, entre 65 et 70 millions d'années.

 

Une circulation de 600 litres de sang!

 

Les visiteurs découvrent la maquette d'un coeur à taille réelle, manipulent une pompe pour acheminer le sang jusqu'à la tête de l'animal, et calculent, grâce à un ordinateur, la vitesse et la pression requises.

 

Des poumons particulièrement efficaces

 

80 litres d'air à chaque inspiration! Une réplique à taille réelle du système respiratoire complexe qui permettait un tel volume, est présentée dans cette partie de l'exposition.

 

Il a faim!

 

100 000 calories par jour sont nécessaires à un Mamenchisaurus pour survivre. Un cube de feuillage d'1,5 m représente la quantité de végétaux ingérés en un jour obligatoirement , soit près d'une tonne. Les visiteurs peuvent " nourrir" un sauropode affamé, grâce à un dispositif interactif.

 

On les suit à la trace.

 

Les empreintes de sauropodes que l'on trouve sur presque tous les continents ont permis  d'obtenir des données importantes sur leur mode de vie.Un affichage interactif reproduisant l'effet d'un zootrope  permet aux visiteurs d'observer deux Mamenchisaurus adultes, avec deux petits, se déplacer en groupe.

 

Les dinosaures en ...Charente!

 

Le dernier volet de l'exposition propose aux visiteurs de découvrir l'un des plus riches gisements de dinosaures de France: le site d'Angeac en Charente. En 2010, le paléontologues y ont trouvé le plus grand fémur du monde, 2,20 mètres de long, qui figure en moulage dans l'exposition. Il est accompagné des photos des fouilles, d'ossements découverts, vertèbres, métatarses, d'objets qui révèlent le paléo-environnement dans lequel évoluaient les grands dinosaures: plaques de tortues et de crocodiles...

 

Pour les paléontologues en herbe

 

Une reconstitutions en taille réduite d'un chantier de fouilles permet aux enfants de 6-12 ans de s'initier à la méthode des paléontologues, les mercredis après midi, les week ends et tous les jours pendant les vacances scolaires. Sous la conduite du conférencier, les jeunes mettent à jour des moulages de fossiles de grands dinosaures( vertèbres, fémur, dents...) et de crocodiles géants, qui leur sont identifiés et interprétés. Un carnet de fouille leur est remis afin qu'ils notent leur découverte et garde trace de leur activité.

Pour les groupes scolaires, l'atelier se déroule avant ou après la visite guidée de l'exposition et sur rendez-vous (museum@cultival.fr)

 

Autour de l'exposition

 

Un cycle de conférences est programmé tous les lundis soirs (entrée libre et gratuite), ainsi que des débats, des rencontres et des films.

 

Des visites gratuites pour les enseignants

 

Le Muséum national d'Histoire naturelle invite les enseignants à découvrir gratuitement  l'exposition, les 21 novembre 2012 et 20 février 2013 après midi, à 15h. L'inscription est obligatoire auprès de: formens@mnhn.fr

Deux dossiers pédagogiques d'une quinzaine de pages sont à leur disposition pour préparer la visite de l'exposition, l'un concernant le primaire, l'autre le second degré. Les visites  de l'exposition peuvent être autonomes ou guidées. Ces dernières sont adaptées au niveau des jeunes, du primaire à la Terminale. Pour les écoliers, elles sont couplées avec l'atelier de fouilles: une demi-classe parcourt l'exposition, l'autre demi-classe fouille.

 

Béatrice Flammang

 

Liens :

Le site de l'exposition

Le parcours de l'exposition

Les jeux

Le site réservé aux enseignants

Les activités réservées aux scolaires

Le dossier pédagogique pour les enseignants du 1er degré

Le dossier pédagogique pour les enseignants du 2e degré

La plateforme E-learning

 

 

 

Par fjarraud , le jeudi 01 novembre 2012.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces