L'Expresso du 12 novembre 2012 

Une dinde , Anne-Sophie ? Elle n'en a pas l'air ! D'ailleurs le mouvement des dindons dont elle est le porte -parole a su prendre en quelques jours une ampleur médiatique inattendue. Près de 4 000 enseignants du premier degré ont déjà signé la pétition de ceux qui ne veulent pas être "les dindons de la farce" de la refondation.

 

Anne-Sophie est professeure des écoles dans l'ouest de la France en zone rurale. A l'approche de la quarantaine, elle a une certaine expérience comme enseignante et ne milite nulle part, si ce n'est chez les "dindons". "On n'est pas contre les syndicats", explique-t-elle. Mais de fait, son mouvement montre que ces enseignants sont en méfiance.

 

Car ce n'est pas la déception mais l'inquiétude qui domine dans la vision que les dindons se font des intentions de V. Peillon. "Nous avons lancé le mouvement car nous sommes favorables à la refondation de l'Ecole mais nous ne voulons pas qu'elle se fasse sans nous ou contre nous", nous dit-elle. Le mouvement a rapidement essaimé sur Internet, utilisant les forums de discussion pour se faire connaître des enseignants et bombardant les médias de mails. Aujourd'hui il est capable de toucher des milliers d'enseignants.

 

Ce qui mobilise ces enseignantes c'est d'abord la réforme des rythmes scolaires dont ils demandent l'arrêt. "Cela n'aura aucun effet sur les résultats des élèves", affirme Anne-Sophie. En zone rurale elle voit par contre ce que ça implique en temps et en argent de travailler le mercredi matin. La principale revendication du mouvement c'est " l'abandon immédiat de la remise en question des rythmes scolaires... tant que d'autres points fondamentaux n'ont pas été revus".

(...)
12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Alors que le ministère annonce le retour de la scolarisation à 2 ans, les enseignants ont-il quelque chose à dire sur la toute petite enfance ? Les enjeux éducatifs sont-ils toujours prioritaires dans sa prise en charge ? Quels sont les différents partenaires concernés ? Comment travaillent-ils ensemble sur le terrain ? Autant de questions qui, à défaut d'être élucidées en 2 jours, ont eu le mérite d'être posées par le colloque sur la petite enfance de l'IREA, un institut de recherche du SGEN-CFDT les 8 et 9 novembre. La diversité des intervenants a permis d'apporter des points de vue complémentaires, parfois contradictoires. A la tribune, des spécialistes de la prise en charge du jeune enfant : enseignants, chercheurs, élus, directeurs de villes en charge de l'enfance, syndicalistes, inspecteurs de l'Education nationale, éducateurs...

 

Un colloque sur la petite enfance organisé par un syndicat d'enseignants,  cela peut surprendre au premier abord mais au moment où on travaille sur la refondation de l'école primaire et de la maternelle en particulier, il n'est pas illégitime que des enseignants s'intéressent à ce qui se passe avant l'école maternelle et ainsi avoir une vision plus globale de la question. (...)
12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Le système

Les premiers apprentissages mathématiques prédisent la réussite ou les difficultés scolaires à venir. Le Café pédagogique publie en avant-première une série de 3 textes de Rémi Brissiaud (Paris 8) adaptés d’un livre à paraître début décembre aux éditions Retz. Il montre que la brutale dégradation des performances en calcul constatée en 1999 par la DEPP (et confirmée depuis) n’est pas une conséquence de la réforme des mathématiques modernes de 1970 parce qu’elle se produit bien plus tard, après les instructions officielles de 1986. En revanche, cette réforme nous a fait oublier ce qu'était notre culture pédagogique des premiers apprentissages numériques. Cela a facilité, en 1986, un basculement vers des pratiques pédagogiques qui appartiennent à une autre culture : celle des États-Unis, un pays dont la langue, l’anglais, est très différente et qui n'a pas d'école maternelle. Il montre que ce basculement est à l'origine de l'effondrement des performances en calcul et il alerte : ce que certains mettent en avant aujourd’hui « davantage de ludique, moins de symbolique » résoudrait peut-être le problème de la primarisation de l'école maternelle, qui est réel, mais cela empêcherait notre école de renouer avec la culture pédagogique qui était la sienne et cela pérenniserait l'échec scolaire. Pour Rémi Brissiaud, l'École de la République risque de passer à côté de la possibilité de refonder la pédagogie des nombres alors qu'elle dispose de tous les outils pour le faire.

 

Les responsables du système éducatif et les chercheurs s’accordent aujourd’hui sur le constat d’une baisse importante des performances en calcul dès la fin d’école primaire. Le système scolaire français arrivera-t-il à retrouver les performances d’antan ? Cela dépend de l’analyse qui est avancée des raisons de cette baisse.

(...)
12/11/2012 à 05:59  |  (1 commentaire)
Le système

Le Pacte de croissance et de compétitivité que vient de présenter le gouvernement semble sérieusement s'écarter du rapport Gallois en ce qui concerne l'apprentissage, nous dit Claude Lelièvre.

 

Le rapport « Gallois » préconise d’encourager les entreprises à « développer leurs actions d’apprentissage et de professionnalisation » afin de doubler, sur la durée du quinquennat, le nombre de formations en « alternance ». Dans le «  pacte national  pour la croissance, la compétitivité et l’emploi , il s’agit (décision n°23) de « favoriser l’embauche en apprentissage dans les PME avec l’objectif de 500 000 apprentis en 2017 ». Quid ?

 

Les « contrats d’alternance » sont de deux types : « les contrats d’apprentissage » ( qui ont pour public circonscrit les 16-25 ans ), et les « contrats de professionnalisation » ( qui peuvent certes viser aussi les 16-25 ans, mais qui ont normalement pour cibles privilégiées les plus de 25 ans ). En mars 2009 ( sur proposition notamment de Martin Hirsch, alors Haut Commissaire à la Jeunesse ) , le président de la République Nicolas Sarkozy avait déjà annoncé qu’il convenait de doubler le nombre des « contrats d’alternance » (les « contrats de professionnalisation » s’élevant alors à 180000, et les « contrats d’apprentissage » à 420000 ). La décision n° 23 apparaît donc comme fort différente de celle du rapport « Gallois » (si l’on comprend bien) puisqu’il s’agit en fait de passer d’environ 430000 apprentis (dont le nombre n’a guère progressé en réalité depuis l’annonce faite par Nicolas Sarkozy il y a trois ans) à  500 000 apprentis dans cinq ans, en 2017.

(...)
12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Le système

Selon ActuLitté, le ministère de l'Education nationale a ouvert un Fonds de solidarité exceptionnel pour attribuer un million d'euros à des associations éducatives. Mais la moitié d'entre elles ne recevraient rien.

 

C'est le Printemps des poètes qui a amené ActuLitté à interroger le cabinet de Vincent Peillon sur l'attribution des subventions. Doté d'un budget de plus de 500 000 euros, le Printemps des poètes craint de ne pouvoir poursuivre ses actions du fait de la baisse de 60 000 euros de sa subvention ministérielle. Selon ActuLitté, Luc Chatel aurait consommé l'ensemble des crédits de subvention aux associations avant de quitter le ministère. "Des centaines d'associations aidées par le ministère de l'Education nationale étaient laissées sur le carreau".

(...)
12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Le système

Reçue par V Peillon le 7 novembre, la Peep, seconde association de parents d'élèves a demandé d'élargir la pause méridienne à 3 heures. " La PEEP a plaidé, dans le cadre du raccourcissement de la journée scolaire, pour un allongement d’une heure de la pause méridienne qui pourrait ainsi s’étaler de 11h30 à 14h30. Des temps de lecture, d’activités manuelles, voire de repos, pourraient être organisés pendant cette pause allongée. Cette organisation permettrait au temps scolaire de respecter le pic d’attention des enfants et leurs rythmes biologiques", note l'association.

 

Communiqué

Sur les rythmes

 

12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Le système

Le B.O. du 8 novembre décrit les procédures et les barèmes des mutations.L'ouverture des inscriptions SIAM aura lieu le 15 novembre. Une plate forme téléphonique d'aide est ouverte dès le 12 novembre au 0800 970 018.

 

Au B.O.

12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Le système

Un arrêté et une note définissent les conditions des mutations pour la rentrée 2013. Un service d'aide téléphonique est ouvert à partir du 12 novembre au 0800 970 018.  A noter l'affectation prioritaire des agrégés en lycée.

 

Règles et procédures

Dates et modalités

 

12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
La classe

Près de 800 congressistes ont participé les 25 et 26 octobre, à Cenon (33), au 10ème colloque de la Fname. L'association réunit les maîtres E des Rased, une catégorie d'enseignants fortement menacée.

 

" A l’heure des décisions à prendre et de l’écriture d’une loi d’orientation qui doit fixer le cap pour une école plus juste et plus efficace", écrit la Fname, "il serait incompréhensible et incohérent, que la place des aides spécialisées auprès des élèves à besoins particuliers ne soit pas clairement et durablement réaffirmée dans l’école." Pourtant le ministre ne dit pas grand chose sur leur avenir et les rapporteurs du budget de l'Education nationale annonce la fusion des différentes catégories de Rased.

(...)
12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Le système

Les indicateurs de l'enseignement 2012 de la Communauté française de Belgique montrent que le redoublement se stabilise dans l'enseignement secondaire ce qui est jugé "préoccupant". Le retard scolaire rest eimportant. Les indicateurs montrent aussi "des mécanismes de discrimination" sur la base du genre, les garçons ayant moins accès à l'enseignement supérieur.

 

Les indicateurs

12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
L'élève

Du 22 au 25 novembre, l'Onisep accueille les jeunes au Salon européen de l'éducation à Paris. Le Salon de l'orientation est le grand rendez-vous de l'année où toutes les ressources de l'Onisep s'offre aux lycéens. Ils peuvent jouer avec "Mon coach APB" pour découvrir la procédure APB ou encore tester "Total Accès", le site mobile d el'Onisep.

 

Mais le salon est aussi l'occasion de rencontrer un conseiller d'orientation,d'échanger avec des enseignants de classe préparatoire, avec des conseillers d'Euroguidance ou encore des représentants des branches professionnelles.

 

Le salon

12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Les disciplines

La revue « Recherches », née dans l’académie de Lille, tente de réfléchir sur les pratiques d’enseignement du français, de diffuser les innovations pédagogiques et les recherches scientifiques. Elle consacre son nouveau numéro à la question des « discours en classe de français » : une notion qui étrangement a disparu des programmes les plus récents alors que les chercheurs continuent à s’y intéresser, en affinant leur approche de la question, et que les enseignants dans les classes utilisent toujours ces classifications souvent utiles.

(...)
12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Reçu par V Peillon le 7 novembre, le Snep FSU affirme que " le ministre a annoncé que, comme le demande le SNEP avec insistance depuis des mois, il publierait dans les semaines à venir un décret confirmant le forfait de 3h dans le service hebdomadaire de tous les enseignants d'EPS, pour l’animation du sport scolaire."

 

Communiqué

12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Encore officieux, les allègements apportés par le ministère aux programmes de 1ère S sont maintenant publiés sur les sites académiques. Il sentrent en vigueur dès cette année. Ainsi "le partage colonial de l'Afrique" ou "les totalitarismes face aux démocraties" sont supprimés en histoire. En géo, ce sont "les espaces de production agricole" ou "Europe, Europes".

 

Les allègements

12/11/2012 à 05:59  |  (1 commentaire)
Les disciplines

"Sur le plan géopolitique, ce nouveau tandem chinaméricain représente près de la moitié du PIB mondial", écrit G Fumey sur Geographica. "Il pèse tellement sur l’économie mondiale que la crise actuelle est née de leurs relations économiques. D’un côté, des excédents commerciaux colossaux et investis en dollars provoquant une baisse des taux d’intérêt qui encourage les Etatsuniens à s’endetter. Ce processus s’est mis en place en 1979 à la libéralisation de l’économie chinoise sous Den Xiaoping qui précédait la libéralisation reaganienne de novembre 1980. Une renaissance économique chinoise comparée par l’historien Paul Kennedy à l’ère Meiji japonaise. La Chine a gagné en trente ans douze points du PIB mondial !"

Sur Geographica

Voir aussi La Croix

 

12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)

Durant les vacances, L'Expresso est passé au rythme bi-hebdomadaire avec des parutions le lundi et le jeudi.

 

Nous avons publié :

Le 8 novembre : Famille et école, des chiffres inquiétants. Bien gérer les relations enseignant - parents.

(...)
12/11/2012 à 05:59  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le lundi 12 novembre 2012.

Partenaires

Nos annonces