Le colloque de la Fname face aux inquiétudes sur l'avenir des Rased 

 

Près de 800 congressistes ont participé les 25 et 26 octobre, à Cenon (33), au 10ème colloque de la Fname. L'association réunit les maîtres E des Rased, une catégorie d'enseignants fortement menacée.

 

" A l’heure des décisions à prendre et de l’écriture d’une loi d’orientation qui doit fixer le cap pour une école plus juste et plus efficace", écrit la Fname, "il serait incompréhensible et incohérent, que la place des aides spécialisées auprès des élèves à besoins particuliers ne soit pas clairement et durablement réaffirmée dans l’école." Pourtant le ministre ne dit pas grand chose sur leur avenir et les rapporteurs du budget de l'Education nationale annonce la fusion des différentes catégories de Rased.

 

Pendant deux journées, le colloque a invité de nombreux spécialistes : directeur de recherche comme F Gonon, formateurs comme A Alletru, C Bolotte ou C Pierrisnard, psychologue comme M Lani Bayle ou N Theillaumas, orthophoniste comme MP Legeay.

 

Le colloque s'est clos sur la préparation d'une "charte des maîtres E". " Après un premier temps où chaque chercheur a choisi de traiter un point essentiel du texte proposé, un débat avec la salle a montré l’intérêt des collègues E pour le regard porté par les chercheurs sur notre métier, et a fait émerger nombre de questions et de remarques. Ces remarques seront prises en compte pour faire évoluer le texte présenté vers un texte de référence de la FNAME, dans lequel chaque maître E pourra se reconnaître et trouver des points d’appui pour affirmer son identité professionnelle dans notre école en évolution".

 

Par fjarraud , le lundi 12 novembre 2012.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Entre 800 et 1250 euros pour les enseignants encadrant des professeurs stagiaires ou des étudiants
- Les enseignants du premier degré, tuteurs d'enseignants stagiaires du premier degré, ne touchaient rien... (ou presque selon les départements). Quel est le second terme de la devise inscrite au fronton des établissements scolaires, qu'ils...
Le Se-Unsa demande des perspectives de revalorisation
- Pour avoir comparé mon salaire net annuel (de professeur des écoles) à celui d’un ami professeur en Lycée Pro (donc pas agrégé), même échelon, même ancienneté, nous arrivons à une différence avoisinant les 10 000 euros à l’année (bulletin de paie à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces