Morale laïque : Cours ou vécu ? 

"Un cours: Au moment où, partout, on constate qu'il y a trop de cours, des programmes trop chargés, rajouter un nouveau cours supplémentaire sans rien ôter est "aberrant".  Un cours de morale laïque: Au moment où on devrait s'orienter de plus en plus vers l'interdisciplinarité, rajouter un cours spécifique sur un thème qui, justement, pouvait, à la rigueur, être traité dans diverses disciplines (philo, histoire, français, svt...) est "aberrant". Un cours de morale laïque noté: Au moment où on remet en cause le pouvoir absolu des notes, dire, en quelque sorte, "pour que ce soit important il faut que ce soit noté" est "aberrant". Enfin ce qui est peut être le plus aberrant c'est la naïveté de croire que l'on peut, par un cours, changer les attitudes profondes des jeunes et même seulement leurs comportements extérieurs". Jacques Nimier porte le fer sur la morale laïque chère à V Peillon. Il donne la parole à MF Bonicel, A Terminian et J Demorgeon pour nuancer ces propos.

 

Sur Pedagopsy


Par fjarraud , le mardi 13 novembre 2012.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Nouveau Brevet : Une complexité inutile
- Bonsoir,Ce nouveau brevet est d'une complexité tout aussi ubuesque que l'inutilité d'un tel examen. Soyons clairs, soit on décide de donner du sens au brevet en tant qu'outil pédagogique et l'on peut réfléchir à ses modalités...
Lecture : La révolution Cnesco
- "des correspondances phonèmes graphèmes" sont enfin reconnues, ce sont bien elles qui permettent de lire ! D'où la nécessité de commencer par écrire du sens, un mot oral connu à coder, pour commencer l'apprentissage de la compréhension...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces