Morale laïque : Cours ou vécu ? 

"Un cours: Au moment où, partout, on constate qu'il y a trop de cours, des programmes trop chargés, rajouter un nouveau cours supplémentaire sans rien ôter est "aberrant".  Un cours de morale laïque: Au moment où on devrait s'orienter de plus en plus vers l'interdisciplinarité, rajouter un cours spécifique sur un thème qui, justement, pouvait, à la rigueur, être traité dans diverses disciplines (philo, histoire, français, svt...) est "aberrant". Un cours de morale laïque noté: Au moment où on remet en cause le pouvoir absolu des notes, dire, en quelque sorte, "pour que ce soit important il faut que ce soit noté" est "aberrant". Enfin ce qui est peut être le plus aberrant c'est la naïveté de croire que l'on peut, par un cours, changer les attitudes profondes des jeunes et même seulement leurs comportements extérieurs". Jacques Nimier porte le fer sur la morale laïque chère à V Peillon. Il donne la parole à MF Bonicel, A Terminian et J Demorgeon pour nuancer ces propos.

 

Sur Pedagopsy


Par fjarraud , le mardi 13 novembre 2012.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Education nationale, Terre d'inégalités...
- Des articles tjrs aussi pertinents dont je fais mon miel tous les matins... 2 ou 3 précisions ou réactions sur celui-ci cependant...- attention au sens des mots : dire qu'un salaire vaut 80 ou 100 ou 120% du PIB n'a aucun sens ! Le PIB français...
Cnesco : 30 mesures et un espoir pour l'Ecole
- Quelques bonnes choses notamment sur la formation continue des enseignants, pour le reste rien de bien singulier et parfois incantatoire, deux exemples d'une réflexion inaboutie : - le développement de lycées polyvalents, argument de mixité...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces