L'Expresso du 21 novembre 2012 

La décision de François Hollande est une étape importante dans l’histoire de la refondation. Sur un sujet présenté comme emblématique de la réforme le gouvernement cale.

 

Comment expliquer cette impasse ? Il était prévisible que la réforme des rythmes impacterait de façon importante les budgets municipaux. Ce n’est pas la même chose d’avoir à accueillir 10 à 20% des écoliers le mercredi matin et 100% en fin d’après midi. Il faut alors des locaux et du personnel adaptés. Il était aussi prévisible, et Vincent Peillon lui-même l’avait évoque durant la campagne, que faire travailler davantage les enseignants impliquerait une indemnisation.

 

Pourtant rien de tout cela n’a été budgeté pour 2013. Est-ce imprévoyance ? Peut-être le (...)
21/11/2012 à 11:20  |  (0 commentaire)
Le fait du jour

Lors du congrès des maires de France, le 20 novembre, le président de la République a annoncé sa décision de laisser deux années aux communes pour appliquer la réforme des rythmes. C'est le premier accroc sérieux à la refondation. Les syndicats réagissent différemment à cette situation.

 

"J'ai entendu aussi vos remarques. Pour certaines communes la réforme est une charge supplémentaire. Donc vous demandez que la réforme prenne du temps. Si je vous accordais trop de temps, il n'y aurait plus de réforme. En revanche je suis d'accord avec ce que vous me proposez. Cette réforme s'étalera sur deux ans". Lors du congrès des maires le 20 novembre , F Hollande a annoncé le report à la rentrée 2014 de la réforme des rythmes scolaires.

 

Le président a aussi annoncé l'ouverture, pour les communes qui appliqueraient la réforme dès 2013, d'un fond de 250 millions. " Les autres prendront le temps nécessaire pour que nous puissions dans la concertation réussir cette réforme". Cette mesure aurait obligé les communes à accueillir en périscolaire tous les enfants 3 heures par semaine au minimum. Une situation qui, avec aussi le chauffage et le transport, pèserait sur les finances municipales.

(...)
21/11/2012 à 05:12  |  (5 commentaires)
Le fait du jour

Pour Bruno Suchaut, chercheur associé à l'IREDU, URSP (Vaud), la décision de report de la réforme des rythmes scolaires est une mesure adéquate. Loin de plomber la refondation elle permettra d'en assurer les bases.

 

L’annonce du Président de la République lors du congrès des maires de France, qui prévoit de donner la possibilité aux collectivités locales de ne rendre effective la semaine scolaire de quatre jours et demi qu’à la rentrée 2014, est sans aucun doute la décision la plus adéquate qu’il fallait prendre sur le plan politique. Face aux inquiétudes des communes sur leur capacité à mobiliser les ressources nécessaires, face également aux interrogations, voire à la réticence du monde enseignant pour ce projet de réforme encore peu défini, il fallait rapidement apporter une réponse qui peut donner une certaine marge de manœuvre aux décideurs dans les négociations en cours. Si cette décision peut en effet à court terme rassurer momentanément les acteurs, elle ne change rien sur le fond et le dossier des rythmes scolaires et plus généralement de la réforme de l’école primaire reste ouvert et peu nourri en termes de propositions effectives pour une véritable refonte de l’école.

(...)
21/11/2012 à 05:12  |  (0 commentaire)
La classe

Mardi 20 novembre; le Séminaire PNF a déroulé sa deuxième journée de réflexion sur le thème des arts numériques et de l'écriture web : comment en particulier s'invente sur les écrans la littérature d'aujourd'hui ? Autant dire que la journée passée à la Bibliothèque nationale de France fut celle d'une rencontre, exceptionnelle : l'occasion de découvrir des œuvres singulières, des auteurs encore trop peu visibles, des problématiques à peine explorées, notamment dans l'Éducation nationale. Autant dire aussi que la journée fut celle d'une révélation, magique : contrairement aux a priori qui la placent du côté de la dématérialisation, la littérature numérique est on ne peut plus physique et sensorielle. Quand retentit la voix de François Bon ou qu'Alexandra Saemmer fait danser les mots sur l'écran, on espère que chaque élève aura la chance de vivre lui aussi, en classe, la littérature comme performance.

 

(...)
21/11/2012 à 05:12  |  (0 commentaire)
La classe

Alain Van Sante, Conseiller TICE du Recteur de l'académie de Rennes a organisé le mardi 20 novembre une journée dense et complète autour du thème de l'enseignement et de l'apprentissage avec le numérique. A la suite du temps de travail organisé en septembre à Plescop qui avait posé les questions principales que la région voulait soumettre dans le cadre de la refondation de l'école, ce premier séminaire a permis aux 300 participants de réfléchir ensemble aux fondements même de cette question.

 

L'ouverture de la journée par la vice présidente du conseil régional de Bretagne a été  pour elle l'occasion de rappeler l'engagement de la région dans le développement des ENT mais surtout dans le déploiement d'une maintenance de qualité. (...)
21/11/2012 à 05:12  |  (1 commentaire)
La classe

"On a appris l'anglais avec les pieds". C'est en sautant sur un tapis interactif que Sandra a révisé sa leçon de vocabulaire anglais. Elle a inauguré à sa façon, le 20 novembre, la "classe immersive" proposée par Microsoft, un espace modulable bénéficiant des technologies les plus récentes. Utilisé régulièrement toute l'année par la classe de Sandra, il devient un laboratoire des usages ouvert sur de nouvelles pratiques pédagogiques. La "classe immersive" peut se réserver en ligne.

 

 La classe immersive "fait appel à tous les sens pour apprendre : le toucher, la vue, l'ouie". Dans cet espace modulable, les murs, le sol, le mobilier sont interactifs. Il y a un TBI et des tablettes bien sur. Mais aussi des tables interactives, un mur relié à une Kinect, un écran de projection en réalité augmentée et bien sur le fameux tapis interactif dont a parlé Sandra.

(...)
21/11/2012 à 05:12  |  (8 commentaires)
Le système
"Recréer la plus mauvaise part des IUFM, en séparant les disciplines académiques, dont on aura bien reconnu qu’elles sont l’apanage des seules UFR,... de la dimension professionnelle, dans des écoles supérieures qui en auront les missions, à peu près à l’identique, mais pas les moyens institutionnels et scientifiques, c’est ce qu’annoncent ces textes. (...)
21/11/2012 à 05:12  |  (0 commentaire)
L'élève

" Les filles et les garçons de 3e et de 2de perçoivent les métiers scientifiques et technologiques pratiquement de la même manière", annonce l'Onisep qui se base sur un sondage Harris. Selon ce sondage, les métiers technologiques sont autant faits pour les filles que pour les garçons. C’est ce que pensent 73% des filles et 70% des garçons. Idem pour les métiers scientifiques (83% des filles et 80% de garçons). Pourtant au final les garçons optent plus souvent pour les sciences que les filles...


21/11/2012 à 05:12  |  (0 commentaire)
L'élève

" Les diplômés de l’Université trouvent pour 90 % d’entre eux un emploi. Ils sont 91 % à en  avoir un en master et en DUT, et 92 % en licence professionnelle". Le ministère de l'enseignement supérieur propose une brochure pour inviter les eleves de terminale à poursuivre leurs études en université.  Elle explique aussi que les étudiants ne sont pas forcément livrés à eux mêmes.

Le brochure

21/11/2012 à 05:12  |  (0 commentaire)
L'élève

Au terme d'un rapport publié le 20 novembre, le  Défenseur des enfants fixe une dizaine de propositions. Parmi celles ci le droit au déréférencement , à l'oubli et un eprotection renforcée d ela vie personnel des enfants.

 

Le rapport

21/11/2012 à 05:12  |  (0 commentaire)
Le système

Un arrêté nomme Jean-Yves Daniel, doyen de l'inspection générale. Il était inspectuer général de physique.

 

Le texte

21/11/2012 à 05:12  |  (0 commentaire)
Les disciplines

" Sas de décompression après les cours, elle suinte l’angoisse ou l’ennui le matin. Beaucoup ne s’y attardent que s’ils ont donné rendez-vous. Dès la mi-journée, elle est électrique. Son mur des lamentations syndicales est situé au-dessus des deux machines à calmer les addictions des maîtres : celle du café et celle des photocopies"... Vous l'avez reconnue c'est la salle des profs. Gilles Fumey décrypte l'espace d'un établissement scolaire avec le regard d'un géographe.

 

Le texte de G Fumey

21/11/2012 à 05:12  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Russe : Le patriotisme russe avait-il donc disparu ? Visiblement, le gouvernement de Vladimir Poutine s’inquiète des dérives morales de son peuple, et sans doute plus particulièrement de sa jeunesse. Le désintérêt montré par la jeune génération pour les célébrations du 8 mai (voir la Une du Café 123 de mai 2011 : la nouvelle génération et le devoir de mémoire) et les manifestations des opposants depuis l’hiver dernier ont sans doute inquiété le Président, qui a l’intention d’instituer un nouvel ordre moral, avec en tête des mesures, l’instauration le 20 octobre dernier d’une commission pour les projets de société dont le premier but est une éducation au patriotisme.

 

Dans le Café mensuel

21/11/2012 à 05:12  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le mercredi 21 novembre 2012.

Partenaires

Nos annonces