Concours poètes sonores en herbe 

La Maison de la poésie à Rennes lance une 4ème édition de son concours « Poètes en herbe » à destination des scolaires autour d’un thème (« ça va chauffer »), d’une dimension importante de la poésie contemporaine (la poésie sonore), d’une problématique intéressante (« comment la matière sonore des mots invite à la poésie, la surprise, le jeu, le plaisir : le bonheur jouissif d’une parole proférée »), d’un écrivain associé (Charles Pennequin). Les créations, sonores ou audiovisuelles, sont à adressées avant le 1er février. « La seule contrainte pour nos apprentis-poètes, expliquent les organisateurs,  est de mettre en voix le texte écrit. Les élèves pourront bégayer, se répéter encore et encore, hurler, chuchoter, pleurer, rire, chanter ; se permettre les glissements syntaxiques, les ruptures sémantiques, les répétitions, les jeux de mots, les ritournelles, etc. Mettez les professeurs de musique et de théâtre dans la confidence et commencez, sans doute, par écouter les poètes proférateurs. Pourquoi ne pas partir également d’une matière sonore enregistrée dans la cour, le bus, à la maison… »

Le concours

Par fjarraud , le lundi 26 novembre 2012.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Nouveau Brevet : Une complexité inutile
- Bonsoir,Ce nouveau brevet est d'une complexité tout aussi ubuesque que l'inutilité d'un tel examen. Soyons clairs, soit on décide de donner du sens au brevet en tant qu'outil pédagogique et l'on peut réfléchir à ses modalités...
Lecture : La révolution Cnesco
- "des correspondances phonèmes graphèmes" sont enfin reconnues, ce sont bien elles qui permettent de lire ! D'où la nécessité de commencer par écrire du sens, un mot oral connu à coder, pour commencer l'apprentissage de la compréhension...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces