L'Expresso du 06 décembre 2012 

La nouvelle loi d'orientation peine à dire ce qu'elle met au centre de son dispositif. S'il semble bien que ce soit l'acte d'enseigner, son projet est brouillé par la multiplicité des acteurs et des détails.

 

Sans doute est-il trop tôt pour discerner réellement la nouvelle maison Ecole que construit Vincent Peillon. Le ministre a bien une vision de l'Ecole. Mais les plans de l'architecte se transforment en lois, comme la loi d'orientation, en décrets , en arrêtés , en circulaire et même, pour des aspects qui sont loin d'être négligeables, en pratiques pédagogiques ou en postures éducatives, qui vont s'égrener tout au long des mois et des années à venir. C'est peut-être seulement quand la maison sera debout qu'on en aura les plans.

 

Les lois d'orientation précédentes étaient plus lisibles. Celle de 1989 posait l'élève au centre du système éducatif. La loi de 2005, mettait le socle et la question de la transmission des connaissances et compétences au centre. On distingue plus difficilement ce que la loi de 2012 met au centre. C'est affirmé avec moins de netteté. Mais peut-être est-ce la relation pédagogique, l'acte d'enseignement.

 

La pédagogie au centre cela se distingue dans plusieurs aspects de cette loi. D'abord par la priorité donnée à la formation des enseignants. Ce sujet occupe un bon quart des pages relatives au projet de loi et l'ouverture des Espé est une des rares dates fixées dans la loi. La réorganisation du pilotage avec l'arrivée de Conseils indépendants chargés de suivre les programmes et d'évaluer l'efficacité de l 'Ecole vont en ce sens. La réécriture du socle, sa transformation en socle des connaissances, des compétences et de la culture, la réforme des cycles, l'intérêt porté aux enseignement non fondamentaux illustrent qu'on est bien en train d'agir sur ce terrain. L'importance toute nouvelle accordée au numérique sont aussi à lier au souci de transmettre des savoirs du 21ème siècle. L'accent mis sur le primaire, avec des missions définis et un vrai appui budgétaire s'inscrit dans la même perspective.

(...)
06/12/2012 à 13:28  |  (2 commentaires)
Le fait du jour

Le Café pédagogique s'est procuré le texte du "projet de loi d'orientation et de programmation pour la refondation de l'école de la République" ainsi que son "exposé des motifs". Issu d'un long processus qui a démarré avant l'élection et a continué après à travers l'épisode de la concertation, le projet de loi reste un texte d'ampleur relativement modeste. Pour refonder l'Ecole il faudra d'autres textes (décrets, circulaires) qui animeront encore les débats durant plus d'un an.

 

Dégonflage

 

Le dossier législatif de la loi d'orientation et de programmation comprend au total 63 pages réparties entre un exposé des motifs, le texte de loi et une annexe déclarative. Sur ces 63 pages seulement 23 ont une valeur législative contraignante, quand le document aura été adopté. L'exposé des motifs est plutôt une explication des articles de la loi. Quant à l'annexe, elle présente les grandes orientations de la politique gouvernementales, y compris sur des points qui sont absents de la loi, comme l'avenir du lycée, mais elle n'a aucune valeur législative. Il y a par conséquent un "dégonflage" des ambitions en passant de 63 à 23 pages. La loi d'orientation de 2005 comprenait 89 articles contre 53 dans celle de 2012.

(...)
06/12/2012 à 07:14  |  (0 commentaire)
Le système

"On est dans une étape décisive". Les mots de Sébastien Sihr, secrétaire général du Snuipp, décrivent bien les résultats de la réunion entre le ministère et les syndicats le 5 décembre. Si le ministère a éclairé bien des points restés obscurs, les syndicats n'ont pas réussi à faire prendre en compte toutes leurs revendications.

 

Le 5 décembre, le ministère et les syndicats ont étudié le projet de décret sur le temps de travail des élèves à l'école primaire. Le texte fixe d'abord les conditions de passage à la semaine de 4 jours et demi voulue par Peillon en primaire. D'ici février 2013, les communes devront faire connaître leur décision de maintien des 4 jours ou de bascule. Ce sont les Dasen qui trancheront. En 2014 toutes les communes devront basculer sur 4 jours et demi.

(...)
06/12/2012 à 07:14  |  (3 commentaires)
Le système

Le burnout est-il la nouvelle maladie professionnelle des enseignants ? Une nouvelle étude menée par une équipe de l’Université de Bordeaux 2 (coordonnée par Laurence Bergugnat et Nicole Rascle), soutenue par la Mgen, la Casden, la Maïf, le Snes et le Snuipp montre qu'un nouvel enseignant sur dix est en état de burnout dès sa première année d'enseignement. En cause le climat scolaire mais surtout la représentation du métier.

 

Un épuisement croissant des enseignants débutants

 

Cette étude a été menée de 2008 à 2011 auprès de 744 enseignants stagiaires. La moitié des enquêtés sont des professeurs des écoles, l'autre moitié des professeurs des lycées et collèges, les PLP.étant peu nombreux. Selon l'étude, la moitié des enseignants (47%) souffre d'épuisement émotionnel, 56% de dépersonnalisation (forte détérioration de la relation aux élèves), la seconde caractéristique du burnout.

(...)
06/12/2012 à 07:14  |  (33 commentaires)
La classe

La cinémathèque de Paris propose de voir ou de revoir les 100 meilleurs films des studios Universal. Cette rétrospective qui passionnera  petits et grands  se déroule du 5 décembre 2012 au 4 mars 2013.

 

(...)
06/12/2012 à 07:14  |  (0 commentaire)
La classe

100 affiches militant pour l'égalité Hommes-Femmes  sont exposées au Musée des Arts Décoratifs à Paris, du 6 au 9 décembre 2012. Elles ont été sélectionnées parmi les 3020 reçues de 105 pays à l'issue du concours annuel "Poster for tomorrow" qui avait pour thème  en 2012 , l'égalité Hommes-Femmes. Pour la première fois 10 graphistes français figurent parmi les 100 gagnants.

 

Chaque année,  ce concours international d'affiches, sur des thèmes liés aux droits de l'homme et aux libertés fondamentales, fait l'objet d'une exposition autour du 10 décembre, pour célébrer la Journée internationales des droits de l'homme. "Une affiche est un début,mais cent, mille, forment un mouvement qui ne peut être nié".

(...)
06/12/2012 à 07:14  |  (0 commentaire)
Le système

Chaque année plus de 40 000 bacheliers font le choix de poursuivre des études en classes préparatoires. Pour répondre aux nombreuses questions que se posent les lycéens et leurs parents, ce dossier fait le point sur "l'avant", le "pendant" et "l'après" prépa.

 

Que vous envisagiez une école de commerce ou d'ingénieurs, une école vétérinaire ou militaire, ou encore un école normale supérieure (ENS), passer par une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) est un bon moyen de vous armer pour les concours d’entrée... Réparties en 3 filières (littéraire, économique, scientifique), elles proposent un programme d’études pluridisciplinaire et fournissent aux élèves des méthodes de travail utiles, quelle que soit la poursuite d'études. S’appuyant sur une enquête annuelle sur les concours auxquels préparent ces filières, cette édition du Dossier sur les classe prépas prends le pouls de ces deux années de préparation intense.

(...)
06/12/2012 à 07:14  |  (0 commentaire)

Le fest-noz, "rassemblement festif basé sur la pratique collective des danses traditionnelles de Bretagne, France" est sélectionné  par l'Unesco pour entrer dans le happy few des monuments culturels mondiaux.

 

Décision Unesco

06/12/2012 à 07:14  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Selon le Se-Unsa, la DGRH du ministère, par lettre du 27/11, annonce qu’une enquête a été lancée en novembre auprès des académies avec « au delà des aspects quantitatifs, des questions plus qualitatives » « pour connaître les dispositifs d’information de formation et d ‘accompagnement des personnels concernés par les changements de discipline », avec « un volet spécifique axé sur la santé et la sécurité au travail »  « Le bilan sera examiné dans un groupe de travail avec les représentants du personnel du CHS CT ministériel ».

 

(...)
06/12/2012 à 07:14  |  (0 commentaire)
Les disciplines

Le ministère publie au sommaire du B.O. du 6 décembre les modifications apportées aux épreuves en langue vivante 1 et des épreuves de projet en enseignement spécifique à la spécialité dans les séries STI2D et STL, et des épreuves de design et arts appliqués en langue vivante 1 et de projet en design et arts appliqués dans la série STD2A.

 

Le B.O. du 6 septembre

06/12/2012 à 07:19  |  (0 commentaire)
Par fjarraud , le jeudi 06 décembre 2012.

Partenaires

Nos annonces