Les classes préparatoires 

Chaque année plus de 40 000 bacheliers font le choix de poursuivre des études en classes préparatoires. Pour répondre aux nombreuses questions que se posent les lycéens et leurs parents, ce dossier fait le point sur "l'avant", le "pendant" et "l'après" prépa.

 

Que vous envisagiez une école de commerce ou d'ingénieurs, une école vétérinaire ou militaire, ou encore un école normale supérieure (ENS), passer par une classe préparatoire aux grandes écoles (CPGE) est un bon moyen de vous armer pour les concours d’entrée... Réparties en 3 filières (littéraire, économique, scientifique), elles proposent un programme d’études pluridisciplinaire et fournissent aux élèves des méthodes de travail utiles, quelle que soit la poursuite d'études. S’appuyant sur une enquête annuelle sur les concours auxquels préparent ces filières, cette édition du Dossier sur les classe prépas prends le pouls de ces deux années de préparation intense.

 

Quelles sont les étapes à ne pas manquer pour s'inscrire ? Quelle voie choisir ? Quels établissements viser ? Que faire en cas de rejet de candidature... ? A quels concours se présenter ? Pour quelles écoles ? Ai-je des chances d’intégrer un IEP après ma prépa ? Et comment rebondir en cas d'échec aux concours ?... Pour être au plus près des attentes des lecteurs, cette nouvelle édition s’appuie sur les questions posées par les jeunes et leurs familles au service d’information personnalisé Mon orientation en ligne. Experts, enseignants de classes prépa et membres du jury des grandes écoles ont été sollicités pour fournir les conseils les plus judicieux.

 

Les classes prépas

 

Par fjarraud , le jeudi 06 décembre 2012.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Politique salariale : Deux poids , deux mesures ?
- Il me semblait qu'il n'y avait plus d'argent...pas pour tous visiblement!! Continuons à travailler pour les primes des hauts fonctionnaires. N'est-ce pas le fruit de l'ouvrage de tous qui est récolté en haut lieu? Bref...Tout va...
Politique salariale : Deux poids , deux mesures ?
- On savait déjà que l'on ne pouvait pas attendre grand chose d'un gouvernement qui accorde 50 milliards d'€ au patronat sans véritables contre parties, mais là, c'est du cynisme sarkoziste.20% de baisse du pouvoir d'achat depuis 1990...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces