La première grève contre la réforme des rythmes annoncée 

Alors que les arbitrages sur la mise en place de la réforme des rythmes sont rendus publics, de nombreux enseignants parisiens ont manifesté le 19 décembre contre elle. L'intersyndicale des enseignants  parisiens du premier degré appelle à faire grève en janvier si la ville de Paris met en place les 9 demi-journées.

 

Entre 600 et 1000 enseignants du premier degré (sur plus de 7000) ont manifesté le 19 décembre du rectorat à l'Hotel de ville contre le passage à 9 demi journées de cours et l'éventuelle réorganisation du soutien scolaire offert par la Ville. Le mouvement émane d'une intersyndicale qui réunit la quasi totalité des syndicats d'enseignants : Snuipp 75, FO, Cgt, Sud, Cnt et aussi Se-Unsa 75.

 

" Les syndicats ont rappelé leur opposition à la mise en place de toute modification des rythmes scolaires à la rentrée 2013", affirme Jérome Lambert, secrétaire du Snuipp 75. Pour lui, " "baisser le temps scolaire de 30 minutes n'apporte rien aux élèves". Le ministre "instrumentalise les rythmes". C'est aussi la position de l'intersyndicale qui nie les effets positifs de la réforme.  L'intersyndicale appelle à des AG d'arrondissement dès la rentrée en vue d'une grève en janvier.

 

Entretien avec J Lambert


Par fjarraud , le jeudi 20 décembre 2012.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces