Vincent Peillon interrogé à l'Assemblée nationale 

Le ministre de l'éducation nationale a défendu le 30 janvier la loi d'orientation devant la commission des affaires culturelles de l'Assemblée. Il a du répondre à de nombreuses questions portant sur le collège, la sécurité, les rythmes, et même pour Mme Maréchal Le Pen sur le rétablissement de la méthode syllabique. Vincent Peillon a assuré les députés qu'avec sa réforme "il agit avec constance et accepte d ene pas voir de résultats immédiats". Il a exhorté l'Assemblée à mener un vrai débat parlementaire. "Je souhaite que le débat parlementaire ait toute sa place. Il doit permettre de repasser un contrat entre l'Ecole et la nation. On a besoin de construire un esprit commun". IL a ajouté qu'il souhaite "que l'on parle des sujets qui préoccupent comme la notation ou les cycles."

 

La vidéo


Par fjarraud , le jeudi 31 janvier 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Entre 800 et 1250 euros pour les enseignants encadrant des professeurs stagiaires ou des étudiants
- Les enseignants du premier degré, tuteurs d'enseignants stagiaires du premier degré, ne touchaient rien... (ou presque selon les départements). Quel est le second terme de la devise inscrite au fronton des établissements scolaires, qu'ils...
Le Se-Unsa demande des perspectives de revalorisation
- Pour avoir comparé mon salaire net annuel (de professeur des écoles) à celui d’un ami professeur en Lycée Pro (donc pas agrégé), même échelon, même ancienneté, nous arrivons à une différence avoisinant les 10 000 euros à l’année (bulletin de paie à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces