Géo : Les classes populaires à la périphérie ? 

"Des marges périurbaines des grandes villes jusqu'aux espaces ruraux en passant par les petites villes et villes moyennes, c'est désormais 60 % de la population qui vit à la périphérie des villes mondialisées et des marchés de l'emploi les plus dynamiques. Cette "France périphérique" représente désormais un continuum socioculturel où les nouvelles classes populaires sont surreprésentées...  Deux siècles après avoir attiré les paysans dans les usines, les logiques économiques et foncières créent les conditions de l'éviction des nouvelles classes populaires des lieux de production ; comme un retour à la case départ. Si les ouvriers étaient hier au coeur du système productif et donc dans les villes, les nouvelles classes populaires sont désormais au coeur d'un système redistributif de moins en moins performant". Un texte important du géographe Christophe Guilluy dans Le Monde.

 

Dans Le Monde


Par fjarraud , le jeudi 21 février 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces