6ème Forum des enseignants innovants : Au service de l'innovation pédagogique 

"L'innovation est une réponse aux difficultés actuelles de l'école", a expliqué George Pau-Langevin, ministre déléguée à la réussite éducative, lors de l'ouverture du 6ème Forum des enseignants innovants à Nantes. Le Forum a réuni une centaine d'enseignants sélectionnés pour leur projet pédagogique. Il a récompensé 12 projets dont un prix spécial pour un projet sur l'égalité des droits des hommes et des femmes. Le Grand prix du Forum est allé à un Tour du monde virtuel engageant près de 2 000 écoliers.

 

L'innovation et la refondation...

 

Organisé par Le Café pédagogique en partenariat avec les associations professionnelles d'enseignants (Afef, Aeeps, Ageem, Apbg, Aplv, Apceg, Aphg, Apmep, Apses, Apv, Assetec, Clionautes, Cnarela, Pepsteam, Udppc), La Ligue de l'enseignement et Villes Internet, le Forum bénéficie du patronage des ministères de l'Education nationale, de la Réussite éducative et des Droits des femmes et du soutien de partenaires privés, Microsoft et le Syntec. Il a été superbement hébergé et accueilli par le Conseil régional des Pays de la Loire.

 

"Ces deux jours (du Forum) participent à donner une place à l'innovation au sein de l'éducation nationale", a déclaré George Pau-Langevin. "C'est prendre à bras le corps les difficultés de l'école.. C'est essayer de mettre en oeuvre la refondation de l'école... L'innovation peut être un instrument puissant au service de cette refondation... L'innovation n'a pas vocation à être le domaine réservé de quelques uns mais le champ partagé au sein de l'éducation nationale". La ministre a rappelé deux initiatives : le 15 avril la réunion d'une Journée nationale de la réussite éducative et le 19 avril l'installation du Conseil national de l'innovation pour la réussite éducative.

 

 "L'innovation pédagogique a besoin d’une protection contre la rudesse hiérarchique d'un système qui sait si bien contrôler et étouffer", a déclaré François Jarraud, rédacteur en chef du Café pédagogique. "Elle est plus que la roue du moulin qui permet de moudre le grain. Elle est le courant. Plus fort que l’innovation il y a l’esprit d’innovation dans le système éducatif. C’est lui qu’il faut défendre en premier". Président du conseil régional des Pays de la Loire, Jacques Auxiette a souhaité que dans les réflexions sur l'innovation on prenne en compte les CFA. "L'individualisation des relations entre enseignants et jeunes se fait dans les CFA car il y a une grande hétérogénéité des publics". Il a rappelé aussi la modularisation des enseignements dans ces centres.  

 

Contacts...

 

 Dans le grand hall de l'hotel de région, chacun a disposé son poster. Durant deux journées, les enseignants innovants ont une tâche importante : ils se parlent. Ils présentent leur projet aux autres enseignants. Ils échangent sur leurs pratiques pédagogiques. Et les projets sont variés. Cela va du CFA à la CPGE. De la maternelle à la CPGE. De l'organisation du cours d'EPS à aux expérimentations de SVT. Il y a des projets qui reposent sur un appareil technique important, par exemple un SIG ou une imprimante 3D. D'autres n'ont besoin que d'un pédagogue convaincu comme "la semaine des savoirs".  Les enseignants innovants travaillent ensemble en atelier et réalisent des outils multimédias pédagogiques sur des thèmes en relation avec la refondation, comme le numérique ou la liaison école collège. Les contacts continuent à table ou le soir...

 

Le palmarès

 

Le Forum a récompensé 12 projets. Le Grand prix du Forum des enseignants innovants a été attribué au "Tour du Monde en 80 jours" de Sylvie Favre et Christian Vinent. Le Grand prix du public est allé à Marie Soulié et son agence de communication en collège. Deux prix du public ont été attribués à Monique Argoualc’h et ses portraits numériques et à "On joue ensemble" de Maryse Charmet, un projet mené en Rased.

 

 Le Grand prix de l'innovation pédagogique va aux "Ecolos majolans", un projet de Barbier, Bacherot, Doyen, Memet-Bouvier. Le prix de l'innovation pédagogique est attribué à Ange Ansour pour ses "chercheurs en herbe", éleveurs de fourmis.  Le Prix intercycles va à Martial Gavaland, pour le projet "sciences partagées entre petits et grands". Sophie Andreu obtient le  prix de la réussite éducative pour le projet "allez les petits". Le prix de l'interdisciplinarité est remis à Fabien Liger pour le Trophée Douar Ha Mor. Le Prix du détour pédagogique va aux "p’tits loups des voix" de Sébastien Rome. Le Prix numérique à Pascal Bihouée et sa classe inversée. Enfin le prix spécial pour l'égalité des droits de la femme et de l'homme va à Emmanuel Antoine et Jean-Baptiste Prévot.

 

Au moment du départ, les enseignants marquent leur satisfaction pour deux journées d'une grande richesse. Les associations d'enseignants et le Café pédagogique ont à coeur de faire connaitre les différents projets.

 

François Jarraud

 

 

Par fjarraud , le lundi 08 avril 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces