Enseigner pour émanciper 

Peut-on apprendre à enseigner dans un livre ? A coup sur, non. Mais si c'était possible, c'est le livre de Jacques Cornet et de Noëlle de Smet que l'on recommanderait. Ecrit par deux  formateurs, l'ouvrage est construit selon une progression régulière qui ressemble au parcours du professeur dans sa vie professionnelle réelle. Il débute par le travail nécessaire (mais douloureux !) sur ses illusions pour aboutir sur la construction du savoir. Chaque chapitre commence par l'analyse de cas pratiques, bien concrets, dont les réponses variées sont analysées et enrichissent la réflexion personnelle avant d'en voir les apports théorisés. Voilà donc enfin un ouvrage pédagogique - doublement - sur l'art d'enseigner dans les écoles et les établissements réels avec de vrais élèves.

 

 Une initiation à la tenue de classe. L'ouvrage serpente dans les étapes du métier d'enseignant. Comment susciter le désir d'apprendre ? Comment faire sens ? Comment élaborer l'autorité ? Pour chaque question, on entre par la porte d'un jeu de simulation où on doit répondre à un problème du type de ceux que ls enseignants rencontrent.  Ce sont ainsi toutes les étapes de la vie de classe qui sont abordés, constituant une sorte d'initiation véritable à la "tenue de classe" , mais dans une dimension bien plus ambitieuse et formatrice que ce qu'on lit souvent sous cette étiquette.

 

Le sous titre "Pour une autre conception du groupe classe" témoigne que les auteurs ont  des conceptions pédagogiques. L'entretien ci-dessous les dévoilent. La particularité de Jacques Cornet et de Noëlle de Smet c'est de ne pas s'enfermer dans une école pédagogique et de toujours laisser la porte ouverte à la réalité de l'Ecole, sacrément complexe. Il y a du Freinet dans leur conception. Mais un Freinet qui aurait lu Rochex et Bonnéry. Il y a de la pédagogie de projet mais aussi des lois et la nécessité de l'encadrement. Les auteurs tirent de leur longue expérience quelques réalités humaines. Comme celle qui fait le sous titre : le groupe classe est nécessaire car on n'apprend que dans un groupe. S'éduquer c'est s'acculturer et cela passe toujours par le groupe. Une dimension dont la négation, très à la mode en France, aggrave les inégalités scolaires.

 

A qui s'adresse cet ouvrage ? Bien sur aux formateurs. Ils y trouveront une batterie d'exercices à utiliser dans leurs stages de formation d'enseignants. Bien sur aux nouveaux enseignants. Les voilà face à des situations problèmes avec la distance que procure le livre pour réfléchir aux réponses possibles et en suivre les effets. Mais l'ouvrage s'adresse aussi à tous les enseignants soucieux d'améliorer leur pratique dans une double dimension. Face aux élèves dans la dimension pédagogique : comment les amener au savoir ? Mais aussi dans une dimension politique. Les auteurs sont des militants de "Changements pour l'Egalité", une mouvement pédagogique belge qui combat les inégalités scolaires. Le livre de Jacques Cornet et de Noëlle de Smet défend une école qui respecte tous les élèves et veut les amener au savoir pour construire une société plus juste. Une ambition réellement éducative. Et un ouvrage à lire.

 

François Jarraud

 

Jacques Cornet et de Noëlle de Smet, Enseigner pour émanciper, émanciper pour apprendre. Une autre conception du groupe-classe, ESF éditeur, 2013, 23,35 €.


Par fjarraud , le jeudi 18 avril 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Absentéisme scolaire : Une mère condamnée à la prison avec sursis
- Et pour les parents d'enfants porteurs de handicap refusés à l'école on met qui en prison ? Le Président de la république, la Ministre, le Président de la CDPAH, le Recteur, l'Inspecteur d'Académie... Allez pas de détail tou le monde ! ...
PY Duwoye : Pour une nouvelle alliance avec les collectivité territoriales
- Le transfert aux Régions du pilotage des lycées professionnels est une question politique. Je pense que le risque de "déclassement" dans l'esprit des parents et des élèves est fort. S'il était néanmoins décidé, il n'est crédible, à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces