Revalorisation : Ce sera moins que l'ISOE confirme Peillon 

Les professeurs du primaire bénéficieront bien d'une revalorisation. Mais elle sera inférieure à l'ISOE touchée par les professeurs du secondaire a confirmé Vincent Peillon sur BFM TV le 13 mai. Un tel montant "dans la situation des finances publiques qui est la notre... n'est pas possible".

 

Le 28 avril le ministre avait déclaré : " Nous sommes dans des mesures catégorielles déjà programmées pour 3 ans avec une enveloppe de 90 euros par an par fonctionnaire". La revalorisation pourrait donc se situer entre 100 et 200 euros au lieu des 900 euros annuels de l'ISOE touchée par les enseignants du secondaire.

 

Sur BFM TV

Le 28 avril

 

Par fjarraud , le mardi 14 mai 2013.

Commentaires

  • Lizdarcy, le 14/05/2013 à 20:25
    Formidable! Ca ne rattrapera même pas les baisses nettes de salaire occasionnées depuis 3 ans par les augmentations des charges... Et je ne parle pas de l'inflation depuis 4 ans que le point d'indice est gelé... Rien que pour revenir au pouvoir d'achat de 2009, il faudrait au moins 200 euros PAR MOIS!
    • IdentRemo, le 15/05/2013 à 13:59
      Bonjour, tristement d'accord avec Lizdarcy !
      Notre métier d'enseignant du primaire se paupérise dangereusement : le gel du point d'indice c'est l'équivalent (sur les 3 années passées)  d'un échelon de milieu de carrière en moins.
      Savoir que pour l'orientation des élèves (l' ISOE), nous ne toucherons que 15 % de ce que touchent les professeurs du secondaire, cela devient injuste, inégal (ils touchent cette ISOE depuis 1999 !), autant ne rien avoir ! Nous savons par ailleurs qu'ils bénéficient d'un accès à la hors classe beaucoup plus favorable ... ! Cette République est étonnante de contradictions - les mots / les intentions / les faits constatés / les perspectives !



Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Maternelle : Les annonces de la ministre au congrès Ageem
- Concernant la publication des nouveaux programmes de maternelle, nous (mes 2 collègues et moi-même, enseignants de maternelle dans une école à 10 classes) ne pouvons que constater l'incapacité de notre ministère à nous fournir avant la rentrée ce qui...
Bac : Un écart croissant entre bac général et professionnel
- il est peut-être temps de cesser de comparer ces 2 bacs ce qui a pour effet d'accentuer le clivage entre le diplôme "noble" et l'autre, moins valorisé, considéré comme un "échouage". Le culte du Bac lié à l'histoire de...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces