Dis-moi dix mots : d’une langue à l’autre 

Le « Concours des dix mots » invite les élèves à réaliser collectivement une production artistique ou littéraire autour d’un travail sur le vocabulaire. L’édition 2013, intitulée « Dis-moi dix mots semés au loin », s’intéressait plus particulièrement à « l’attrait que le français exerce sur les langues du monde » à travers des «  mots voyageurs » qu’elles ont empruntés au français et qui « construisent des ponts, à la fois virtuels et concrets, entre les cultures  » : les prix seront officiellement remis aux lauréats le 23 mai à l’Académie française.

 

Un projet original fait joliment écho : « Dix mots arabes semés au loin », né d’un partenariat entre le lycée Lyautey à Casablanca et l’Académie marocaine, fête à sa façon la Francophonie, en  célébrant «  les échanges entre deux langues qui vivent l’une avec l’autre depuis tant et tant d’années, alors que ceux qui les parlent ont parfois du mal à se comprendre. ».

Dix mots arabes passés dans la langue française ont ainsi été proposés : oasis, fantasia, tulipe, azur, bazar, café, guitare, hasard, alchimie, élixir. Des mallettes pédagogiques ont été conçues et réalisées par Perrine Charlon Jacquier du lycée Lyautey de Casablanca et Gwenaël Devalière du lycée Descartes de Rabat. Particulièrement riches et créatives, elles offrent aux professeurs intéressés des contenus propres à stimuler et guider démarches d’exploration sensible, ateliers d’écriture, lecture de contes, embrayeurs de rêve et de poésie.

 

Jean-Michel Le Baut

 

Les lauréats du Concours des dix mots 2013

Le projet « Dix mots arabes semés au loin »

 

 

Par fjarraud , le jeudi 16 mai 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Entre 800 et 1250 euros pour les enseignants encadrant des professeurs stagiaires ou des étudiants
- Les enseignants du premier degré, tuteurs d'enseignants stagiaires du premier degré, ne touchaient rien... (ou presque selon les départements). Quel est le second terme de la devise inscrite au fronton des établissements scolaires, qu'ils...
Le Se-Unsa demande des perspectives de revalorisation
- Pour avoir comparé mon salaire net annuel (de professeur des écoles) à celui d’un ami professeur en Lycée Pro (donc pas agrégé), même échelon, même ancienneté, nous arrivons à une différence avoisinant les 10 000 euros à l’année (bulletin de paie à...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces