Concours réservés : Des candidats promenés par l'administration 

Le Snes et la CGT protestent dans des lettres ouvertes au ministre contre l'organisation des concours réservés et des "examens professionnels" réservés aux non-titulaires. De nombreux candidats ont été admis à s'inscrire pour se voir ensuite interdits d'épreuves.

 

"Ignorant les interventions de la FSU et de ses syndicats (SNES, SNEP et SNUEP), le ministère a laissé les personnels s’inscrire sans vérification des conditions d’éligibilité. Ce n’est qu’à l’issue des épreuves d’admissibilité que l’administration a engagé ce travail de vérification", affirme le Snes. " En urgence, et afin d’assurer l’égalité de traitement, les situations non recevables ont fait l’objet d’un traitement au niveau ministériel pour les certifiés et professeurs d’EPS, CO-Psy et CPE, mais seulement au niveau des rectorats pour les Professeurs de Lycées Professionnels. Ces vérifications sont intervenues trop tardivement pour respecter simplement les personnels. Nombre d’entre eux se sont investis dans la préparation d’épreuves pour apprendre in fine que leur candidature n’était pas recevable". Certains candidats ont même été déclarés admis pour être ensuite rayés de la liste !

 

Lettre Snes


Par fjarraud , le vendredi 17 mai 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Maternelle : Les annonces de la ministre au congrès Ageem
- Concernant la publication des nouveaux programmes de maternelle, nous (mes 2 collègues et moi-même, enseignants de maternelle dans une école à 10 classes) ne pouvons que constater l'incapacité de notre ministère à nous fournir avant la rentrée ce qui...
Bac : Un écart croissant entre bac général et professionnel
- il est peut-être temps de cesser de comparer ces 2 bacs ce qui a pour effet d'accentuer le clivage entre le diplôme "noble" et l'autre, moins valorisé, considéré comme un "échouage". Le culte du Bac lié à l'histoire de...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces