Rythmes : Les révélations du Snuipp 

Le nouveau site ouvert par le Snuipp sur la mise en place des nouveaux rythmes scolaires permet de découvrir la réalité de l'application de la mesure sur le terrain et particulièrement des activités pédagogiques complémentaires (APC) . Même limité aux communes qui ouvrent en  2013 et pourraient être considérées comme exemplaires, le site révèle que beaucoup de projets sont des coquilles vides avec de fortes inégalités entre les communes sur le financement pour les activités périscolaires.

 

"Le SNUipp-FSU souhaite connaître la réalité de ce qui se met en oeuvre concrètement aujourd'hui dans les écoles en matière d'organisation de ces nouveaux rythmes scolaires. Il entend mettre en lumière les exigences des personnels en matière de conditions de travail, d'activités périscolaires de qualité et gratuites, de financements pérennes..." L'initiative prise par le Snuipp permet de recueillir une information unique sur la réalité de l'application des nouveaux rythmes. 2456 écoles ont répondu parmi lesquelles 845 appliqueront les nouveaux rythmes dès 2013.

 

Ainsi dans le 77 on voit qu'à coté de Torcy où les APC mises en place aident les élèves les plus fragiles et s'adaptent aux besoins et où le périscolaire est gratuit, à Noisiel une partie du périscolaire est payant , à Lognes un certain flou flotte sur l'organisation des APC particulièrement pour des raisons de locaux. En Loire-Atlantique, on souligne la pause méridienne "limitée à 1h45" et la fin de classe à 15h45. Tandis qu'à Saint Jean de Boiseau l'organisation des rythme se fait contre le conseil d'école.

 

Le site rythmes


Par fjarraud , le vendredi 28 juin 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces