Français : Un cabinet de curiosités en 5ème 

« Nos élèves aiment collectionner, et collectionner ce qui nous semble parfois « n’importe quoi ». Pourtant, le sens qu’ils accordent à l’objet dépasse bien sûr sa valeur économique ou « artistique » : la symbolique, la fable qu’ils construisent autour de la chose valident son exposition et la rendent précieuse. » C’est à partir de ce constat que Marie-Sophie Ludwig, professeure de lettres au collège Henri Sellier de Suresnes, a conçu un fascinant projet avec ses élèves de 5ème.

 

Ils ont d’abord exploré en ligne des « cabinets de curiosités » des 16ème-17ème siècles pour comprendre comment à travers cette « culture de l’insolite » s’élaborait peu à peu un esprit scientifique. Ils ont ensuite choisi, par exemple dans les œuvres successivement abordées en classe, des objets étonnants, sur lesquels ils ont rédigé en groupes des textes informatifs et créatifs. Un beau meuble virtuel, autrement dit un chef-d’œuvre collectif, rassemble leurs productions et témoigne de leur désir de connaître et de partager : « Nous avons souhaité vous faire connaître nos trouvailles, nos étonnements et nos éblouissements que nous nous sommes efforcés de conter… »

 

Le cabinet de curiosités :

 

Présentation du projet :

 

Par fjarraud , le mercredi 03 juillet 2013.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Brevet : De l'examen complexe à l'épreuve absurde...
- Alors que nos gouvernants se félicitent d'avoir obtenu les JO de 2024, l'EPS n'est plus qu'une matière négligeable. Ce que finalement conforte l'opinion que cette manifestation n'est qu'un grand capharnaüm financier. ...
Maths : Nouvelle écriture pour les algorithmes
- Moi j'dirai "Ce n'est pas une bonne idée. On doit revenir aux fondamentaux. ça ajoute de la complexité ce qui n'est pas nécessaire. Ptêtre même que ça va créer une polémique inutile"... De : Greg Barthelem Publié : mardi 17...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces