Quand hybridation rime avec professionnalisation  

L'année 2013 a été marquée par l'arrivée massive de MOOC (Massive Open Online Course)  ou CLOM (Cours en Ligne, Ouvert et Massif) dans les universités. Comme nous le montre l'analyste Dhawal Shah  dans Edge 1, le nombre de cours offerts n'a cessé d'augmenter en 2013. Deux nouveaux MOOC naissent chaque jour.  Selon les dernière statistiques de décembre 2013, plus de 1200 cours ont été annoncés jusqu'à présent. Alors que le débat fait rage, et que le modèle économique a encore du mal à se stabiliser, de nombreux enseignants et étudiants se sont engagés en masse dans des MOOCs avec une  estimation d'au moins 10 millions de personnes  qui se sont inscrites à un MOOC en 2013 . Ce phénomène planétaire rassemble des millions d’internautes-élèves qui, en quelques clics, peuvent accéder aux cours des plus prestigieuses universités et parfois même obtenir un certificat ou un diplôme.

 

L'année 2013 a également été marquée par la naissance de M@gistère pour les enseignants du primaire. 2 De nouvelles modalités de formation s'offrent désormais dans le monde de  l'Université et dans le domaine de l'éducation et l’apprentissage mixte qui articule le présentiel et la distance représente un virage  sur le plan de la stratégie pédagogique en formation. Autant de nouveaux défis à relever pour les institutions ! Mais essayons de lever le voile sur les pratiques actuelles qui  éclairent les évolutions attendues de ces dispositifs de formation hybrides innovants et regardons quels sont les bénéfices pour la professionnalisation et la formation.

 

Une formation hybride ou mixte – Quelle définition ?

 

La formation « hybride » ou « mixte » (blended-learning » en anglais) vise le développement de  parcours pédagogiques complets utilisant des modalités pédagogiques variées en intégrant la distance et le présentiel.  En ce qui concerne l’hybridation, nous pouvons nous référer à la définition de Charlier, Deschryver et Peraya « comme un mélange fertile et en proportions variables de différentes modalités de formation, en présentiel et à distance mais aussi entre des postures d’enseignement transmissif et des postures davantage liées à l’accompagnement de l’apprentissage ». (Charlier, Deschryver & Peraya, 2006). L'apprentissage mixte est généralement utilisé pour définir une situation où différentes méthodes sont combinées ensemble pour inclure un mélange de face-à-face dans une salle, ou en ligne ou en situation d'auto-apprentissage.

 

L’hybridation nous permet de définir de nouvelles approches de l'apprentissage qui sont très compatibles avec les vues de Barr et Tagg qui considèrent que ce nouveau paradigme éducatif du « blended-learning » crée des environnements qui permettent aux étudiants de découvrir et de construire des connaissances par eux-mêmes». (Barr,&Tagg,1995) . Little Johnet et Pegler insistent sur le « Blended Learning » qui propose de nouveaux types d'activités en mettant l'apprenant au cœur des apprentissages 3. (Littlejohn,& Pegler, 2006).  Alfred P. Rovai et Hope M. Jordan nous montrent que les cours mixtes permettent de produire un plus fort sentiment de communauté chez les apprenants que les cours traditionnels ou entièrement en ligne (Alfred P. Rovai & Hope M. Jordan, 2004 ).4 

 

Dans un rapport sur le bien-fondé et le potentiel de l'éducation mixte, le Sloan Consortium 5 définit les cours hybrides comme ceux qui intègrent la distance et le présentiel en insistant sur son essence même : l'enseignement hybride utilise la technologie en ligne non seulement pour compléter une simple formation, mais surtout  pour transformer et améliorer le processus d'apprentissage. Dans un résumé de recherche destiné à EDUCAUSE, intitulé Blended Learning (Apprentissage mixte),  Dziuban, Hartman et Moskal (2004) ont fait les remarques suivantes : « L’apprentissage mixte devrait être considéré comme une méthode pédagogique qui  combine l’efficacité de la salle de classe et les occasions d’y nouer des liens avec les possibilités d’apprentissage  pratique rehaussées par la technologie en ligne.  Autrement dit, l’apprentissage mixte est une transformation fondamentale du modèle pédagogique et possède les caractéristiques suivantes :

-Le passage de l’enseignement magistral à la formation centrée sur l’apprenant, dans laquelle les

 participants deviennent actifs et interactifs (ce changement devrait s’appliquer à l’ensemble du

cours, y compris les séances de communication face à face).

-L’augmentation de l’interaction entre l’apprenant et l’enseignant, les apprenants entre eux

-l’apprenant et le contenu, ainsi que l’apprenant et les ressources externes.

-Les mécanismes d’évaluation formative et sommative intégrés, destinés aux apprenants et à

 l’enseignant. (aux enseignants et formateurs dans le cas des formations des enseignants).

 

Pour Marcel Lebrun de l'Université catholique de Louvain,  les dispositifs hybrides sont supportés par une plate-forme technologique et leur caractère hybride provient d'une modification de leurs constituants (ressources, stratégies, méthodes, acteurs, finalités) par une recombinaison des temps et des lieux d'enseignement et d'apprentissage. Pour lui « il s'agit d'un continuum dont une dimension est liée au rapport présence-distance et une autre au rapport « enseigner-apprendre ».

 

Quelques facteurs de succès

Selon une étude de la littérature scientifique publié par l'Australasian Society pour les ordinateurs dans l'apprentissage dans l'enseignement supérieur, un certain nombre de facteurs d'impact du succès de l'apprentissage mixte est à noter. Les apprenants doivent être engagés dans le dispositif hybride de formation et doivent avoir une compréhension claire de ce qui est attendu d'eux dans ce nouvel environnement. 6

 - Il est important d'établir une conception  institutionnelle pour la préparation organisationnelle,  et mettre en place une bonne communication dans les canaux de rétroaction avec les formés  (Tabor, 2007).

- Il est crucial de développer le sens et les  propres significations de  l'apprentissage mixte et susciter  l'engagement des formateurs, des enseignants (Sharpe, Benfield, Robert et Francis (2006).

- L'apprentissage mixte doit  être présenté comme un processus de refonte savante et de transformation de la formation et pas comme un simple rajout de la technologie (Sharpe, Benfield, Robert et Francis, 2006: Littlejohn et Pegler, 2007; Garrison et Vaughan, 2008).

- L'impact sur ​​la charge de travail des enseignants doit être pris en compte. (Littlejohn et Pegler 2006) 

-Il est important de mettre en place une pratique institutionnelle et d'effectuer des évaluations régulières et la publication des résultats (Sharpe, Benfield, Robert et Francis, 2006).

 

Le guide de mise en œuvre « Blended Learning 2.0 » de la Fondation pour l'excellence en éducation 7 nous donne quelques éléments pour créer les conditions de succès, de mise en œuvre, pour favoriser l'engagement des apprenants et des formateurs. Le département de l'Indre qui a été précurseur en matière de développement de formations continues à distance hybride en direction des enseignants du primaire a proposé plus de 500 heures de cours en ligne depuis 2009.  Une synthèse disponible en ligne nous donne quelques conseils sur la démarche utilisée, les outils, l'ingénierie pédagogique, et nous apporte quelques illustrations. 8

 

L'université catholique de Louvain, et l'université de Lyon 1 convaincues des biens fondés des formations mixte ont  mis en place le Mooc « elearn2 » cette année et  proposent  une formation en ligne visant à concevoir un dispositif de formation qui tire profit des valeurs ajoutées des technologies. Voir un exemple de contribution au  Mooc. 9

 

Quels bénéfices pour la professionnalisation  ?

 

Les classes inversées : « du bon sens »  pour la formation

 Les Mooc, cours en ligne, arrivent également dans l'université française.Par exemple, Unisciel a lancé son Mooc qui  est un véritable dispositif de formation ouverte à distance de plus de 3000 h de formation en sciences. 10 Néanmoins il existe différentes espèces de Moocs : entre xMooc et cMooc, avec des  conceptions variables.11  Marcel Lebrun de l'Université catholique de Louvain insiste sur la mise en place de la pédagogie des Moocs en intégrant  le modèle de  « la classe inversée »  pour donner du sens à la présence dans les campus.  Dans son intervention reposant sur ses expériences avec ses étudiants à l'Université, il essaie de répondre à la question :  « Les classes inversées permettent-elles de dynamiser l'apprentissage?" 12 Il nous explique que ces « classes inversées », soutenues par des outils TIC (pour les étudiants comme pour les enseignants) représentent un véritable « cheval de Troie » pour la nécessaire modernisation des formations au 21ème siècle. Lors de mon intervention aux journées de l'innovation en 2013, je précise que les classes inversées sont des classes de la pédagogie « du bon sens » où l'enseignant doit savoir gérer et doser son taux de présence au service des apprentissages des élèves.

De nouveaux écosystèmes d'apprentissage

Pour développer des formations hybrides, il nous faut définir de nouveaux écosystèmes d'apprentissage  afin de permettre l'émergence des savoirs et des apprentissages. A travers les nouveaux écosystèmes d'apprentissage mis en place, il est crucial de mettre l'apprenant au centre même de son propre développement. Les  cartes mentales ci-dessous  nous montrent les différentes étapes qui ont été nécessaires ainsi que l'importance de définir des feuilles de routes et préparer la logistique de la formation à distance. Voir carte mentale 1      Voir carte mentale 2 

 


Modèle pragmatique d’apprentissage (Lebrun, 2007)

Dans ce schéma ci-dessus,  Marcel Lebrun propose 5 facettes de l'apprentissage. 13

Il présente une vue dynamique d'une approche  pragmatique du processus d’apprentissage sur laquelle prendra appui la construction du dispositif pédagogique : les contextes, les ressources, les méthodes génératrices d’activité, les acteurs et leurs rôles, les tâches, les productions.

Quels sont les retours de pratiques ?

 

Dans le cadre des expérimentations menées dans le département de l'Indre de 2009 à 2012, les enseignants ont pu vivre des projets de collaboration, mobiliser des savoirs dans l'action, des situations d'apprentissage soigneusement élaborées par les formateurs 14 Une évaluation a été menée à partir d'entretiens, d'un questionnaire mais aussi à partir d'un journal de bord . Cela a permis de dégager les leviers et les freins, les vecteurs de professionnalisation. 15  Cette recherche-évaluation offre des pistes progressives de développement professionnel des enseignants et formateurs à l’ère numérique. Les ressources numériques ainsi que la mise en activités des enseignants ont une place cruciale pour l'hybridation des formations. Une démarche expérientielle des pratiques collaboratives ainsi que l'intérêt de la mise en oeuvre d’un savoir dans des situations clairement contextualisées (situations de productions,  projets pédagogiques porteurs de sens ancrés dans la réalité des problématique de terrain) ont été des clés indéniables de la motivation. Le développement de dispositifs hybrides de formation repose avant tout sur la création de parcours pédagogiques avec des ressources et des situations d’apprentissage adaptées. Cela suppose un travail préparatoire de conception de feuilles de route, un choix des contenus importants accessibles à médiatiser et répondant aux problématiques posées. La recherche de la réflexivité des enseignants avec tous les formateurs est au cœur du dispositif et la formation de formateurs est primordiale. Il  est crucial que ces formations hybrides qui s'appuient sur le numérique soient avant tout vécues comme des aventures collectives pour lesquelles l'implication des formateurs très forte doit favoriser l'engagement des enseignants pour développer leur professionnalisation.

Conclusion 

Karen Arnold, professeur en sciences de l'éducation au Boston College nous interroge sur les Moocs le 31-12-2013, et pour le soir du réveillon nous dresse  un diagnostic alarmant à propos de l'essor des Mooc : « Nous sommes en train de créer les Walmart de l'enseignement supérieur : pratiques, bon marché, mais de second choix. » 16 En prenant en compte cette mise en garde, il est néanmoins important que nous puissions nous emparer des potentialités de l'hybridation des parcours pour les Moocs ou les formations hybrides au delà des considérations de rendements économiques pour éviter la  « McDonaldization » de l'enseignement  (« vous produisez plus de choses, mais de moins bonne qualité ».).

 

Personnalisation et collaboration seront au cœur de l'apprentissage à  l'avenir et les professionnels de l'apprentissage doivent penser à créer des expériences d'apprentissage  via  le numérique et l'hybridation possible,  plutôt que de mémoriser du contenu car comme nous le précise Philippe Carré,  « il s'agit de passer du culte  de la mémorisation à la culture du traitement de l'information et de la connaissance de la pyramide enseignante au réseau apprenant ».  (Carré, 2001). Désormais, l'hybridation de la formations des enseignants et des étudiants de l'Université  nous apporte des solutions intéressantes et nous invite aussi voir comment l'apprentissage en ligne peut être une des clés pour réinventer le collège et l'école de demain.

 

Michèle Dreschler

 

Notes :

1          https://www.edsurge.com/n/2013-12-22-moocs-in-2013-breaking-down-the-numbers

2          Présentation de M@gistere http://www.education.gouv.fr/cid72318/m@gistere-accompagner-la-formation-continue-des-professeurs-des-ecoles.html

3              Littlejohn, A., & Pegler, C. (2007). Préparation de Blended e-Learning. Londres: Routledge

4          Alfred P. Rovai et Hope M. Jordan http://www.irrodl.org/index.php/irrodl/article/view/192/274

5          http://translate.googleusercontent.com/translate_c?depth=1&hl=en&ie=UTF8&prev=_t&rurl=translate.google.fr&sl=en&tl=fr&u=http://sloanconsortium.org/publications/survey/blended06&usg=ALkJrhjnkPOUnOp0BdDJAgUSSsQPmb7Cgg

6          http://www.digitallearningnow.com/wp-content/uploads/2013/10/BLIG-2.0-Final-Paper.pdf

7          http://fr.calameo.com/read/000302261303fd8512a20

8          http://ecoledigitale.blogspot.fr/2013/12/contribution-pour-le-mooc-elearn2.html?spref=fb

9          http://www.unisciel.fr/socles-le-nouveau-dispositif-de-foadmooc/

10        http://mooc-rel.blogspot.fr/2013/11/evaluation-dun-mooc-quelques-elements.html?spref=tw

11        "Les classes inversées permettent-elles de dynamiser l'apprentissage?" http://www.youtube.com/watch?v=Zn0XLovTxf4

12        Cinq facettes de l'apprentissage - http://lebrunremy.be/WordPress/?p=579

13        Drechsler, Michèle (2011) VII ème colloque international EUTIC 2011, Evaluation d’un dispositif FOAD pour la formation professionnelle des enseignants du primaire, Université Libre de Bruxelles, 23-25 Novembre 2011 - Actes du colloque EUTIC 2011

             http://fr.calameo.com/read/00030226160b0f270e09b

            http://fr.calameo.com/read/000302261fbbccf542751 

14        http://fr.calameo.com/read/000302261303fd8512a20

15        http://www.lesechos.fr/economie-politique/monde/debat/0203214366137-aux-etats-unis-des-doutes-sur-les-mooc-639979.php

 

Par fjarraud , le mardi 07 janvier 2014.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces