Notation : Pour faire le point... 

Les notes sont-elles justes ? La réponse est non. Pourtant les enseignants continuent à passer beaucoup de temps avec beaucoup de sérieux sur l'évaluation. Comment faire passer les acquis de la recherche tout en respectant le travail enseignant ? C'est l'objectif des ces articles...

 

 

Notes au primaire : Qu'en est-il chez nos voisins ?

En 2010, Nathalie Mons analyse les pratiques françaises d’évaluation continue à la lumière des expériences étrangères et le débat à l’étranger sur l’évaluation numérique. Pour elle, la France est dans une position particulière par rapport à la fois aux législations et aux pratiques des enseignants à l’étranger. Dans une grande partie des pays de l’OCDE, les enseignants ne sont pas totalement libres en ce qui concerne la forme que peut revêtir l’évaluation continue. Dans les autres pays de l’OCDE, dans le primaire, la notation sur forme numérique était déjà  exclue ou fortement encadrée

Lisez l'article

 

 

Les notes sont-elles justes ? Entretien avec Pierre Merle

Les notes sont-elles justes ? Certes, s'il est bien une activité que les profs font sérieusement, c'est la notation. Ils en connaissent les conséquences dans un système qui se focalise sur les moyennes. Pourtant quand on compare sa notation à celle de ses collègues, souvent on est très surpris. Pierre Merle révèle les résultats de nombreuses études docimologiques (la science de la notation). Au risque d'affronter les tabous.

Lisez l'article

 

 

L'évaluation est-elle une menace ?

On pourrait s'étonner de la partialité des recherches présentées ici, qui montrent toutes les effets délétères des notes, sans présenter en contrepartie les recherches qui montrent des effets positifs. En réalité, si on reste dans le domaine des apprentissages et de la motivation, on ne trouve pas de recherches qui montrent des effets positifs". Ce passage extrêmement dur donne une bonne idée de l'ouvrage dirigé par Fabrizio Butera (Université de Lausanne), Céline Buchs (Genève) et Céline Darnon (Clermont-Ferrand). Durant 186 pages on assiste à un démontage terrible et ravageur de l'évaluation sommative. Si vous préférez, des notes.

Lisez l'article

 

 

Ces collèges qui ont supprimé les notes

Critiquées de toutes parts, les notes n'ont plus la cote. Mais ce n'est pas pour autant que l'approche par compétences séduise les enseignants. D'autant que le premier contact, qui rompt avec une tradition d' évaluation plus que centenaire, prend la forme du livret personnel de compétences (LPC), un fastidieux pensum bureaucratique, un vrai antidote au plaisir d'enseigner. Pourtant des collèges ont spontanément sauté le pas. Ils expérimentent la suppression des notes. Et ils s'en trouvent bien.  Mieux : ils y trouvent du plaisir !

Lisez l'article

 

 

Par fjarraud , le vendredi 24 janvier 2014.

Commentaires

Partenaires

Nos annonces