Innovation : Le formidable succès de La Grande Lessive 

Où se tenait la plus grande innovation éducative française le 27 mars ? Un peu partout ! Sans aucun soutien officiel mais avec des amis dans le monde entier, La Grande Lessive a amené des centaines de milliers de personnes, jeunes et adultes, à partager une oeuvre artistique collective éphémère. L'idée de Joëlle Gonthier réunit jeunes et vieux, scolaires et non scolaires. D'année en année, dans l'incroyable indifférence de l'institution scolaire, elle réunit les premiers et jette un pont vers l'école aux seconds.

 

 Crée par Joëlle Gonthier, professeure d'arts plastiques, l'idée de La Grande Lessive est très simple : lancer des fils pour y suspendre – à l’aide de pinces à linge – des réalisations plastiques (dessins, peintures, photos…) de format A4 faites par tous. Et depuis 2006, sans aucun autre vecteur que le désir des uns et des autres, cette installation artistique éphémère se déploie dans des milliers de lieux. Elle bat en brèche des idées toutes faites sur la destruction du lien social, l'inculture ou le désintérêt des jeunes. Jeunes ou non, artistes ou pas, scolarisés ou en délicatesse avec l’école, en charge de famille ou seul(e) au monde, familier de l’air libre ou résident en centre de long séjour en raison de la maladie ou encore détenu en milieu carcéral… près de 3 millions de personnes ont participé à la Grande Lessive ces dernières années.

 

Par la simple fore de la communion des coeurs, sans aucun soutien officiel, ce 27 mars, la lessive de printemps a lieu dans 75 pays, parmi lesquels l'Argentine, le Canada, le Bénin, la Chine, l'Espagne, le Maroc, Madagascar, le Portugal, les Etats-Unis, le Swaziland et la Grande-Bretagne. Une centaine de villes françaises font aussi leur lessive. A Troyes, l'Ageem, association des professeurs de maternelle, rassemble un millier d'enfants pour l'occasion. A La Roque d'Anthéron, l'IME, 2 crèches, 3 maisons de retraite, un centre d'hébergement, 4 écoles, 2 ALSH étendent leur Lessive en commun. A Jargeau, l'école maternelle entraine sur son fil le centre aéré, le collège et la maison de retraite.

 

 " Valoriser la pratique artistique, c’est la faire exister à l’école comme au-dehors en montrant que, contrairement à une idée reçue, « ça sert à quelque chose »", dit Joëlle Gonthier. "Le développement du lien social, de même que le travail sur l’identité et l’altérité, en sont des manifestations qui contribuent à donner sens à la vie et à l’étude. Quel meilleur remède à la crise que la créativité ! Pas celle conçue comme « le pain et les jeux » ou « le supplément d’âme », mais celle qui contribue à responsabiliser afin de rendre actif et citoyen."

 

Cette année encore, nous avons pu constater le miracle de La Grande Lessive. Le collège Paul Gaguguin à Paris (9ème) en fait l'expérience pour la première fois sous la houlette de Corinne Mercadier, professeure d'arts plastiques. 350 élèves, une dizaine de professeurs, la CPE ont étendu dans la cour leur dessin. "C'est très exaltant car on voit toutes sortes de personnes participer", nous dit C Mercadier. "Comme c'est anonyme, tout le monde ose". Des centaines de feuilles se balancent au vent au long des cordes à linge. Il y a de tout : des dessins, des photos, des collages. Certains  ont fait des choses très simples. D'autres ont réalisé des oeuvres savantes et minutieuses. Tous regardent et découvrent. "Oser dire qui on est et comment on est, c'est important et c'est la force de cette Lessive". Pour Gilles Soumaré, principal du collège, la Lessive participe des actions qui visent à développer le vivre ensemble dans le collège et à apaiser le climat scolaire. Quelques jours auparavant tout le collège a chanté ensemble.  

 

 "La Grande Lessive apporte du partage. C'est joli, sympa et chouette", nous a dit Claire Crozet, professeure de français. "Là ils ne peuvent pas se juger car c'est anonyme. Chacun peut s'exprimer, dire qui il est". De saison en saison, la plus grande innovation éducative française fait sa route, dans l'ignorance de l'institution, mais dans le coeur de beaucoup.

 

 

François Jarraud

 

La grande lessive



Par fjarraud , le vendredi 28 mars 2014.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces