ORME 2014 : A Gréasque, entre CM2 et 6ème, les tablettes... 

Au départ, il s’agit d’un projet de liaison CM2/6ème, auquel est également associée une classe de 3ème, un projet alliant numérique, transversalité et pluridisciplinarité. Mais c’est un véritable projet de valorisation du patrimoine local en partenariat avec la Mairie de Gréasque et le Musée de la Mine qui a pris au fur et à mesure des mois une véritable ampleur… A tel point que le questionnaire interactif réalisé par les élèves est projeté dans la grande salle des machines du Musée, transformant ces jeunes collégiens en véritables acteurs culturels de leur commune ! Les élèves de 6ème du Collège Moustier,  à Gréasque, qui ont présenté leur travail aux Rencontres de l’Orme 2014, n’en reviennent toujours pas du succès et de l’adhésion qu’ils rencontrent à chaque manifestation, du regard positif du public, des enseignants curieux et attentifs pour la plupart.

 

Un parcours interactif pour tablettes pour valoriser le patrimoine minier

 

Face au public et à peine intimidé, le jeune Killian, élève de 6ème, ne se lasse pas de diffuser et de commenter le diaporama « Gréasque a bonne mine », réalisé par la classe pour expliquer toutes les étapes du projet. Killian explique fièrement que l’aquarelle qui orne la première page du diaporama a été réalisée par Esteban, un élève de 3ème. Pendant ce temps, le reste de la classe attrape au vol les visiteurs qui passent par là et leur montre le résultat de plusieurs mois de travail sur les ordinateurs présents dans la salle : carnet de lecture, portraits de mineurs en anglais, créations « Didapages » diverses, questionnaire interactif.

 

Tout est parti de la visite du Pôle historique minier de Gréasque, du musée minier et des mines du Puits Hély d’Oissel. Ces visites ont entraîné une recherche sur le lignite, pierre proche du charbon, exploitée ici jusqu’en 1958, avec Mme Bernard, la professeure de SVT. A l’aide de Didaserveur, une application en ligne, les élèves de 6ème ont créé un questionnaire interactif, en lien avec les enseignements de français, de SVT et d’histoire-géographie, puis l’ont fait tester à la classe de CM2, venue au collège pour l’occasion. Ce questionnaire a permis aux élèves de devenir de véritables médiateurs culturels de la ville de Gréasque en valorisant le patrimoine minier de la région, car la Mairie a choisi de mettre en ligne le questionnaire interactif sur son site institutionnel et le Musée de la Mine l’a réinvesti pour le public et l’a proposé tel quel aux visiteurs dans sa grande salle des machines. C’est une belle réussite pour la classe !

 

Des élèves devenus de véritables acteurs et contributeurs du net

 

Dans toutes les disciplines, ensuite, des activités conjointes ont été menées en classe de CM2 et de 6ème : les élèves de ces deux classes ont lu le même roman de Florence Reynaud, «Un chant sous la terre», qui aborde le travail des enfants dans les mines (une petite fille de douze ans à la voix formidable reste prisonnière sous terre après un accident minier). Les 6ème, suite à cette lecture, ont entamé une correspondance avec l’auteur, ont rédigé sa biographie et les élèves de CM2 ont inventé une chanson à partie de l’histoire du livre, qui a énormément ému Florence Reynaud. Les élèves ont également lu des extraits du livre et ont envoyé les enregistrements à un site participatif étonnant, « La France vue par les écrivains : devenez géoculteurs ! » Le principe en est simple : avec l'aide des internautes, une carte de France se couvre progressivement de points, et chaque point est un extrait littéraire en rapport avec le lieu... Les élèves contributeurs sont devenus des acteurs à part entière du net, et ont été très enthousiastes par rapport à ce projet extrêmement motivant pour eux.

 

 

Un projet multi-niveaux, transversal et multidisciplinaire

 

Bien sûr, le projet ne s’est pas arrêté à ça… Les élèves ont rencontré beaucoup d’anciens mineurs dont ils ont fait les portraits en anglais. Les CM2 et les 6ème ont travaillé ensemble tout au long de l’année pour écrire et lire (l’objectif pour chaque élève de 6ème notamment était de réussir à lire dix livres dans l’année et de tenir un journal de lecteur sur Didaserveur). Ils ont participé ensemble à une Conférence sur les Droits des Enfants animée par Marina Mesure (Organisation Internationale du Travail à Genève) et à une sensibilisation à l’opération « Red card to child labour » (Carton rouge pour le travail des enfants). Suite à cela, les CM2 ont monté un spectacle sur ce thème et l’ont présenté aux élèves de 6ème. Ils ont, tous ensemble,  participé à un original parcours de découverte organisé par tous les enseignants et orchestré par Ludovic Pouyet, le professeur d’EPS, sous forme de course d’orientation dans la forêt.

 

Des élèves de 3ème ont également participé au projet en développant un parcours pour tablettes et Smartphones à partir de toutes les ressources produites par les élèves de CM2 et 6e. Ils ont utilisé l’application gratuite Enigmapp. Après avoir téléchargé l’application gratuitement, vous pourrez accéder à leur parcours en entrant ces codes : KKDIQIBD ou F7C75B3W. La continuité pédagogique préconisée par le conseil école-collège est déjà bien en place grâce à ce projet qui a bénéficié, tout au long de l’année, du soutien et de l’accompagnement de l’inspectrice de la circonscription, du chef d’établissement du collège et de la délégation académique au numérique éducatif.

 

 

Pascale Michels, professeur de Français : Toutes les compétences du socle ont été travaillées

  

 « Il s’agit d’un projet liaison CM2/6ème et une classe de 3e participe aussi au projet. C’est un travail collaboratif entre ces trois niveaux pour construire un parcours touristique qui permettrait de valoriser le patrimoine minier de notre région. Nous avons essayé de mettre au premier plan la multidisciplinarité des apprentissages. Les élèves de 3e ont mis en scène toutes les ressources produites par les CM2 et les 6ème  grâce au logiciel Enigmapp, gratuit et téléchargeable sur le net : ainsi, plusieurs parcours interactifs pour tablettes ont été créés. Le questionnaire interactif pour promouvoir le Musée de la Mine a été entièrement créé par les élèves de 6e et le Musée de la Mine l’a installé sur le site de visite, il devrait aussi être mis en ligne sur le site de la Mairie de Gréasque.

 

Les élèves ont rencontré d’anciens mineurs et leur professeure d’anglais, Mme Delvoye, leur a proposé de faire des portraits en anglais. Par groupe, ils ont mis en scène leurs textes, leurs photos, leurs enregistrements dans des Didapages très réussis !

 

En termes de compétences, les avancées sont nombreuses : les élèves ont appris à travailler en groupe, à mutualiser leurs connaissances et ils ont énormément lu et écrit tout au long de l’année, les gains en production d’écrits sont très importants ! Ils ont  également appris à taper avec dix doigts sur le clavier grâce à un logiciel d’écriture clavier et savent réaliser des cartes heuristiques lorsqu’ils en ont besoin. Et surtout ils ont acquis de l’autonomie, de l’appétence et ont développé leur curiosité.

 

Toutes les compétences du socle ont été travaillées, que ce soit à l’écrit ou l’oral : ils sont très à l’aise pour leur présentation, car rien n’est improvisé et aussi parce qu’ils maîtrisent parfaitement leur sujet ! Ils s’étaient déjà bien entraînés à présenter leur projet, notamment avec les CM2 et les 3e. Ils ont ainsi développé de la confiance en eux et de l’estime de soi. Enfin, ils ont découvert le plaisir de travailler ensemble, de collaborer : et travailler entre plusieurs niveaux qui ne sont pas sur le même lieu géographique (école et collège), ce n’est pas si simple ! Tout au long de l’année, ils ont appris à devenir acteurs, mais aussi citoyens du web. Ils ont déjà entamé une vraie réflexion sur un usage responsable du web et sur leur identité numérique. »

 

Propos recueillis par Alexandra Mazzilli

 

Les albums

Les portraits en anglais

 

 

Par fjarraud , le mardi 03 juin 2014.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.

Partenaires

Nos annonces