Non-enseignants : Effondrement des recrutements 

" Depuis une dizaine d’années, le ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche propose chaque année entre 2 000 et 3 000 postes de personnels administratifs, sociaux et de santé (ASS) ainsi que d’ingénieurs et de personnels techniques de recherche et de formation (ITRF), accessibles par concours externes. L’offre de postes diminue depuis la fin des années 2000 et atteint son minimum en 2013. Un poste offert correspond à plus de deux départs à la retraite dans la fi lière ASS, et à un peu moins de deux dans la filière ITRF en 2013", annonce une nouvelle étude de la Depp (ministère de l'éducation nationale).

 

L'étude souligne la situation particulière des emplois médico-sociaux et des postes de cadre de la filière ITRF. Pour ces postes, le ministère rencontre une sérieuse crise de recrutement. Plus d'un tiers des 47 postes de médecin ne trouve pas preneur alors que le concours devient une formalité : il y a moins d'un candidat par poste proposé... On connait les résultats de cette pénurie pour le métier d'enseignant.

 

L'étude

Zéro pointé au contrôle médical

 

Par fjarraud , le mardi 21 octobre 2014.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces