La concertation sur le socle commun à Johannesburg 

Au lycée Jules Verne de Johannesburg, Afrique du Sud, une concertation d’une demi-journée sur le socle commun a été organisée le vendredi 17 Octobre 2014. Elle concernait tous les enseignants de la maternelle, de l’élémentaire et du collège.

 

Après une rapide séance en plénière présentant l’organisation de la demi-journée, le chef d’établissement a réparti les enseignants dans trois groupes inter degrés. Une trame composée d’un certain nombre de questions a été proposée à chaque groupe et une restitution finale en plénière a permis d’établir un bilan de l’ensemble des réflexions des enseignants.

 

Les débats se sont beaucoup focalisés sur l’évaluation ; en effet au primaire les élèves sont évalués par compétences alors qu’au collège coexistent notes et évaluations par compétences. L’ancien socle n’a jamais pu s’affirmer pleinement principalement à cause de ce doublon de l’évaluation. Le nouveau texte avance peu sur ce point même si les matières et leurs programmes y sont  beaucoup moins présents. Les enseignants ont le sentiment que ce projet est un lifting de l’ancien socle sans traiter vraiment des points qui n’ont pas permis son émergence.

 

D’autre part, un accent fort est porté sur l’interdisciplinarité et le nécessaire travail en équipe qui en découle ; les enseignants s’interrogent sur les plages horaires attribuées à ces séances.

En conclusion une véritable refonte de l’évaluation est nécessaire pour justifier la mise en place de ce texte. Comment pourra-t-on donner du crédit à ce nouveau socle si les notes disciplinaires persistent et continuent d’être les seules prises en compte ?

 

Jean-Michel Renard

Professeur de maths

 

 

Par fjarraud , le lundi 03 novembre 2014.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Ecriture inclusive : Des enseignant.es dans la tourmente du Manifeste
- En tant que  professeur des écoles retraité, je  ne  partage  pas  l'idée  de  l'introduction de  l'écriture  inclusive. Par contre  je  partage  l’idée que  enseigner "Le  masculin l'emporte sur  le féminin" est vraiment...
Quelle autonomie pour le premier degré ?
- Tres heureuse initiative que de debattre du devenir des ecoles primaires. La meconnaissance actuelle du fonctionnement de l'école empeche toute evolution. Si les elus, les parents, voire meme les enseignants savaient ce que vivent les directeurs au...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces