Pourquoi enseigner le fait religieux à l'école ?  

Dans leur récent rapport sur la lutte contre les discriminations, rapport sénatorial, les sénateurs Esther Benbassa (EELV) et Jean-René Lecerf (UMP) proposent "d'assurer l'enseignement du fait religieux au cours de la scolarité en dispensant la formation nécessaire aux enseignants". La proposition touche un domaine sensible de l'école laïque. Esther Benbassa s'en explique pour le Café pédagogique.

 

Votre proposition d'un enseignement du fait religieux est-elle compatible avec une éocle laïque ?

 

 Je suis professeur des universités. J'enseigne les sciences religieuses à l'Ecole Pratique des Hautes Etudes.  L'enseignement du fait religieux n'a pas pour but de former des curés, des imams ou des rabbins. Je propsoe, comme Régis Debray en 2002, un enseignament du fait religieux. Il s'agit de former les enseignants aux questions religieuses pas pour donner un enseignement religieux mais une enseignement d'histoire des religions. Ni la spiritualité ni la foi ne sont nos objectifs. Il s'agit de connaitre les grands mouvements de pensée, les apports des religions à notre civilisation, à la littérature, aux arts.  Il s'agit de créer de la confiance pour développer le vivre ensemble.

 

Il nous parait important de ne pas laisser cet enseignement à des extrémistes. Beaucoup de jeunes terroristes sont ignorants en matière religieuse. Beaucoup de jeunes sont coupés de la culture par leur ignorance religieuse devant une oeuvre d'art ou une oeuvre littéraire. On ne demande pas de former un nouveau corps d'enseignants. Mais d'inclure l'enseignement du fait religieux dans les cours d'éducation civique ou de philosophie.

 

L'Ecole française a gommé certaines religions ?

 

Tout à fait. J'ajouterais qu'il faut aussi enseigner la laïcité parallèlement au fait religieux. La loi de 1905 requiert le respect de toutes les religions.

 

Cette formation doit être faite en Espe ?

 

C'est là qu'on peut former tous les enseignants. Il faut imaginer un stage de 2 ou 3 semaines pour cette formation commune à la laïcité et au fait religieux.

 

Vous en attendez quoi ?

 

Notre but c'est encourager le vivre ensemble. On voit bien que chacun se replie sur sa religion et croit qu'elle est supérieure aux autres. On est à une époque du retour au fait religieux. Il faut donner des bases aux jeunes qui leur permette d'avoir un regard sur les autres religions. Finalement on ferme les yeux sur le catéchisme. On autorise les écoles religieuses, catholiques, juives, musulmanes. Mais où apprend on le fait religieux ? On peut l'apprendre à l'école sans conflit.

 

Propos recueillis par François Jarraud

 

Par fjarraud , le lundi 17 novembre 2014.

Commentaires

Vous devez être authentifié pour publier un commentaire.
En direct du forum
Education nationale, Terre d'inégalités...
- Des articles tjrs aussi pertinents dont je fais mon miel tous les matins... 2 ou 3 précisions ou réactions sur celui-ci cependant...- attention au sens des mots : dire qu'un salaire vaut 80 ou 100 ou 120% du PIB n'a aucun sens ! Le PIB français...
Cnesco : 30 mesures et un espoir pour l'Ecole
- Quelques bonnes choses notamment sur la formation continue des enseignants, pour le reste rien de bien singulier et parfois incantatoire, deux exemples d'une réflexion inaboutie : - le développement de lycées polyvalents, argument de mixité...
Le Forum "L'expresso"

Partenaires

Nos annonces